mode

samedi 11 février 2012

Forum de anonyme du 15.02.12


172 commentaires:

  1. Bonjour
    Merci à toutes et tous.
    Moi aussi je sors d'une histoire avec un PN de 51 ans, je suis en miette, je l'ai quitté définitivement en septembre 2011, cette histoire à durée 4 ans pendant 2 ans j'ai été soit disant heureuse, jusqu'au jour où je l'ai démasqué, et puis ensuite 2 ans pendant lesquelles il est parti, puis revenu avec de grands mots, alors que je savais qu'il me trompait avec une autre à qui il fait subir le même sort. Enfin l'histoire classique. Ma question ; car physiquement et psychologiquement je me sens vraiment très mal, que dois je faire, j'ai vue mon psychothérapeute et demain je vais voir un toubib pour me faire prescrire des antidépresseurs, car je n'y arrive plus, malgré mon âge et mon expérience j'ai rien vu venir et je ne pensais pas être un jour dans cet état, ça fait deux ans et demi que je suis mal, je consomme beaucoup de THC et j'en ai marre, j'ai un enfant et je crois que je ne gère plus. Merci de votre aide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour,
      j'ai 46 ans et j'ai vécu un PN pendant 25 ans, et j'ai eu 2 enfants. J'ai réussi à sortir de son emprise grâce à mon travail, mon médecin et mes collègues. J'ai pu demandé le divorce, j'étais à bout, ses menaces de me détruire, il m'a mis dehors plusieurs fois avec mes enfants, mis le feu à ma cuisine pour que je ne fasse pas noël à la maison, une nulle, une bonne à rien, j'avais tous les défauts de la terre, j'avais peur de rentrer chez moi..je ne pouvais pas en parler à mon entourage, il était tellement gentil, serviable avec les autres... J'ai demandé secours à une de mes cousines proches, elle m'a répondu que c'était de ma faute, il faisait de la dépression... P est gentil. C'est pour ça que j'ai tenu tant d'années, je me suis repliée sur moi même, en culpabilisant que j'étais une mauvaise femme... Et quand il souhaitait ma mort, là je suis allée voir les droits des femmes, mon médecin qui m'ont tout de suite dit de ne pas rester avec cet homme là ..ils ont décrit correctement le profil d'un pervers,m'isoler du monde, me rabaisser, m'humilier,j'étais sa chose qu'on jette, même sexuellement j'ai subi humiliation au plus haut degré, j'étais obligée de la satisfaire, il me prenait de force, pourtant ils avaient des maitresses mais ça ne lui suffisaient pas... et l'alcool en plus.. Vis à vis de la justice, j'ai du mal à me faire comprendre il faut des faits avec témoins. J'ai honte, je n'ai jamais porté plainte même vis à vis de mes enfants. C'est grace à eux que j'ai tenu. Comme un zombie, mais maintenant j'ai du mal à faire comprendre mon mal être, je n'ai plus de goût, ma vie est gâchée, 25 ans ... Pour s'en sortir il faut être cru et reconnu et en parler? C'est ce que j'essaie de faire mais toujours facile ...il faut l'avoir vécu pour comprendre les dégâts internes. Je suis une victime comme vous qui essaie par mon expérience en faire part, mettre en garde et ne plus avoir honte...aidons nous mutuellement à se faire entendre même auprès de la justice.
      Merci pour ce forum je me reconnais, je reconnais ma vie.

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Vous avez déjà fait un grand pas en vous éloignant de lui . Je dis toujours que la prise de conscience est la plus difficile a faire parce qu'on croit devenir fou mais c'est le passage obligé pour pouvoir renoncer et devoir avancer et vous l'avez fait,soyez fière de vous.
      Reste maintenant à vous reconstruire pas à pas, mot après mot.

      En tant que victime ce qui peut aider parfois pour votre paix intèrieure est de déposer une main courante dans un commissariat, cette déposition peut vous aider dans votre moi profond à vous protéger, comme une petite voix à l'intérieur qui dirait Stop ! j'en ai assez je ne peux plus supporter, il n'y a pas de suite judiciaire derrière c'est juste pour vous. Personne ne le sait!

      Je vous souhaite vraiment une belle continuation sur ce beau chemin de vie meme si parfois il est semé d'embuches ..
      on arrive toujours à s'en sortir à qui le veut vraiment.

      &&&&&&&&&&

      Nul ne se connait vraiment tant qu'il n'a pas souffert .. !
      La Force est en toi ne l'oublie jamais

      Supprimer
    3. Bonjour,
      22 ans et 2 enfants avec lui...plusieurs séparations et "retrouvailles"...j'ai mis des années avant de connaitre l'existence du PN. Une souffrance sans commune mesure face à des comportements, des reproches qui me mettaient systématiquement au banc des accusés. Longtemps j'ai pensé et cru qu'il comprendrait, qu'il changerait; ses remords parfois exprimés étaient mes espoirs d'un avenir meilleur. Depuis 7 ans nous ne vivions pas ensemble après une séparation de 5 ans. Pourquoi replonger après ces 5 années ? son retour accompagné de regrets, de promesses, m'assurant que ce temps passé lui avait permis de comprendre...J'ai encore cru, sans doute non dégagée de l'emprise..Mais la réalité de ces 7 années s'est affichée comme les précédentes : pas de soutien, un égocentrisme sans limite, une jalousie maladive, des critiques destructrices et non fondées, avec en plus un reproche de trahison concernant les 5 années écoulées dans la séparation. Je n'ai que des comptes à rendre dans un quotidien de solitude car évidemment je me suis beaucoup isolée..A l'inverse je suis dans le flou pour tout ce qui le concerne, y compris sa vie professionnelle. Je suis fonctionnaire sur un poste à responsabilités mais "ne ne comprends rien au secteur privé et je suis payé sur le dos des citoyens, ce qui ne m'autorise ni à comprendre ni à émettre un quelconque avis". J'élève seule nos enfants car là encore aucune présence réelle. Ils ont appris plus vite que moi à comprendre son incapacité à donner à l'autre et se sont adaptés à ne rien en attendre, même si je sais bien que cela doit leur occasionner une souffrance. Aujourd'hui ils sont majeur ou grand ado et je ne suis plus dans une recherche de les protéger; eux-mêmes sont en capacité de se tenir suffisamment en distance pour se protéger.
      Je reste encore à ce jour confronté à du chantage : en grande difficulté financière, des enfants éloignés, une femme qui lutte contre son emprise et le rejette, il me menace de vouloir mettre fin à ses jours...Alors, je résiste : j'ai enfin compris le phénomène répétitif de spirale : je te veux, je te possède et je te détruis...je te perds et je mets tout en oeuvre y compris te dire que toute ma vie est ma famille...pour te récupérer, te faire ensuite payer cette rébellion et t'en punir chaque jour un peu plus.. STOP, je ne raconterai pas là tous les détails de mon vécu, de ma soumission, de ma souffrance mais tout est gravé dans ma mémoire et j'y tiens. J'ai jeté l'éponge qui me servait à effacer, la réalité est mon allié pour refermer ce cauchemar dans un tiroir. Je ne suis responsable ni de sa vie ni de sa mort..je n'ai pas le pouvoir de changer l'autre seulement celui de m'enfuir et de vouloir que cesse une vie à me soumettre, à pleurer, à culpabiliser...Quoi que je fasse, je demeure responsable : le siège de la victime est le sien, ne me reste plus que celui du bourreau. Quoi que je fasse ne modifie rien. Je dois conserver ses repères là pour m'en sortir et ne pas me laisser toucher par aucune parole ni acte..
      Et puis cesser de croire que la suivante pourrait profiter des bénéfices de mon combat : la lueur d'un changement possible serait encore signe d'emprise et je ne le sais que trop bien...Passer la main pour pouvoir la retirer définitivement, l'après ne doit plus être un questionnement pour moi ! Ma réalité n'est plus que retrouver mes repères, quitter le costume de mauvaise femme, me "soigner" de toutes ces années de destruction, penser à moi, moi, moi mes enfants et moi.Que le rideau se baisse ! la pièce s'est achevée, le théâtre ferme ses portes, à lui de jouer mais sans moi !
      Bon courage à vous..

      Supprimer
    4. Merci pour votre temoignage ..
      Il en faut des commes les autres pour faire s'ouvrir les consciences sur ce fléau . Les mentalités évoluent et j'espère que la justice viendra de plus en plus à bout de ses plaies vivantes ...
      C'est en tous les cas un vrai combat .

      Supprimer
    5. Bonjour
      Ce que vous décrivez, je l'ai vécu pendant 40 ans. J'acceptais tout de peur de le perdre : les maitresses, les humiliations, les cris, la jalousie insensée, les mensonges les plus gros...Je ne comprenais pas son attitude..
      Je pardonnais puisque, disait-il,c'était ma faute s'il se comportait de la sorte.
      Il a voulu m'enfermer dans un hopital psychiatrique, me mettre à la porte, m'a fait licencier de mon travail : j'étais à sa merci pour tout.
      Il a fallu qu'un parent proche vive lui-même cette situation pour qu'il se rende compte de ce que je vivais et m'en parle.
      A partir de là j'ai commencé a me rebeller, à vivre un peu plus pour moi; mais c'était l'horreur car il se faisait passer pour ma victime auprès des gens qui le croyaient : j'étais la méchante...., j'étais blâmée, on me culpabilisait...
      Mais j'ai tenu bon malgré ma souffrance, malgré ses méchancetés. Je voulais partir mais je ne pouvais pas : j'étais toujours sous son emprise....et je me sentais détruite, incapable de vivre sans lui( il me répétait cela sans cesse : tu ne pourras jamais te débrouiller sans moi...)
      Il est parti il y a quelques mois avec un de ses maitresses : il a vécu 3 semaines avec et l'a quittée : il voulait que je le supplie de revenir comme je faisais a chaque fois : mais cette fois j'ai tenu bon et nous sommes en divorce : il veut rentrer à la maison mais je sais que si j'accepte il me fera payer encore plus cher que les autres fois....
      Alors j'ai dit non et malgré toute la souffrance qu'implique une séparation dans ces circonstances, je commence a apprécier de ne plus me faire crier dessus, humilier, accuser etc....
      Je suis bien entourée et aidée moralement, c'est ce qui m'a permis de ne pas faire marche arrière.
      Vivre avec ces gens est un vrai cauchemar, car ils sont très forts pour vous détruire en vous convainquant que tout est votre faute.

      Surtout si vous êtes dans cette situation, parlez-en à quelqu'un de confiance, faites-vous aider : seule on s'enfonce un peu plus chaque jour, aidée on peut s'en sortir, mais n'attendez pas d'être au fond du trou....pensez que c'est ce qu'ils veulent, ne leur donnez-pas ce plaisir...
      Ne vous laissez pas attendrir par leurs menaces de suicide : quand bien même ils le feraient, ne vous sentez pas responsables : ils sont malades et ce n'est pas de votre faute...ce sont eux qui veulent nous détruire et pas le contraire.
      Alors apprenez à être un peu égoïste et pensez à vous : c'est ce que je fais maintenant; ce n'est pas toujours facile, il faut souvent lutter pour s'enlever les sentiments de culpabilité qui sont si profondément imprimés en nous, cessez de penser qu'on aurait peut-être pu les changer....ce n'est pas possible.
      Ca va prendre du temps, mais je sais que j'y arriverai : je sais également que les cicatrices resteront certainement présentes à vie, mais j'ai confiance et je pense qu'avec le temps on peut se reconstruire tout doucement et recommencer à s'estimer soi même, reprendre confiance en soi et surtout abandonner tout sentiment de culpabilité.

      Bon courage .

      Supprimer
    6. je viens déposer un témoignage de plus à une liste qui ne fait que s'allonger puisqu'on parle de plus en plus des pervers narcissiques. dommage que je me sois faite séduire avant d'en avoir eu connaissance ...
      je suis restée un an avec un P.V qui m'a fait vivre une vie de rêve , un conte de fée , véritablement l'homme qui m'a donné , témoigné le plus d'amour . quand nous nous sommes connus , j'étais tellement éberluée par toutes ces démonstrations amoureuses que je disais à mon amie la plus proche , c'est pas possible , je cherche la faille . je l'ai cherchée et je ne l'ai pas trouvée. alors , je me suis laissée porter par tout cet amour, ces promesses d'une vie géniale avec des projets formidables . il me trouvait toutes les qualités, j'étais belle , je rayonnais . jamais je ne m'étais autant sentie femme auprès d'un homme .il avait toutes les qualités: belle homme , généreux, fort, sexy, attentionné, généreux,serviable, bon cuisinier, bricoleur, merveilleux amant, démonstratif, loquace, droit, travailleur bref the prince charmant !!
      nous avons vécu ensemble très rapidement même s'il avait toujours une maison lui appartenant . puis, nous avons fait le choix d'acheter une maison ensemble , il était fou de joie , et moi donc !!
      nous avons tout choisi , la cuisine, les rénovations à faire , le tout avec un enthousiasme partagé, nous avons signé le compromis de vente, fait toutes les démarches pour l'obtention du prêt puis nous sonmmes partis en vacances .
      là, du jour au lendemain, sans aucune raison , il a changé du tout au tout . je ne le reconnaissais pas, il n'avait plus le même regard, aucun mot agréable , plus aucune envie de rien . il passait des heures dans le silence , à fumer cigarette sur cigarette et je sentais que je n'avais pas interet à poser des questions . il était devenu en moins d'une matinée , inabordable ,inaccessible . je suis restée prostrée pendant les 15 jours de vacances , dans ce silence imposée , avec la peur au ventre , l'incompréhension totale, une douleur chaque jour grandissante , le cerveau anéanti .incapable de dire, de penser, d'agir, de pleurer . Zombie , je suis devenue zombie . en état de choc.
      Nous nous sommes séparés à notre retour de vacances bien sûr , il n'a donné aucune explication et n'a montré aucun signe de compassion , de douleur ou quoi que ce soit d'autre . froid .j'ai dû m'occuper de toutes les démarches concernant la maison et les frais entrainés par sa résiliation . frais que nous avons partagés( alors qu'il a des revenus extrèmement importants ...) mais qui m'ont mise financièrement à mal , très mal . peu importe l'argent , ce qui est terrible , c'est de découvrir qu'il n'a jamais été sincère , qu'il est malade et que son seul plaisir c'est de séduire puis de détruire . j'ai appris quelques temps après que je n'étais pas sa seule victime puisque juste après moi , il a rencontré une autre femme ,qu'il a demandé en mariage au bout de 2 mois de rencontre et qu'il a maltraité au bout de 4 lorsque toutes les démarches étaient faites .elle a annulé le mariage bien sûr . j'imagine les précedentes relations et surtout j'imagine les prochaines , il ne va pas s'arreter là .
      aujourd'hui , 8 mois après cette rupture, je suis en arret maladie, sous antidépresseur, calmants et somnifères , suivie par un psy et heureusement très entourée par ma famille et mes amis. Cassée, fauchée en plein vol , en miettes malgré la conscience aigüe que je l'ai échappé belle parce que ça aurait pu être pire , bien pire ...
      je n'ai pas de conseils à donner . je sais juste qu'il faut être plus prudent que je ne l'ai été mais je ne suis même pas sûre que celà m'aurait évité ce carnage . Il est incroyablement brillant , futé, malin, manipulateur, et entraîné pour faire tomber dans ses filets n'importe quelle proie et plus elle est difficile , plus il doit se régaler .

      Supprimer
    7. suite ...
      bien sûr , j'ai ressenti comme beaucoup de victimes des P.N ,des humiliations pendant cette fameuse période de "vacances" . je n'étais plus assez séduisante , j'avais pris du poids , et puis je ne m'occupais pas assez de moi . lorsque je l'ai connu , je faisais de la musique , de la danse, j'allais au théâtre, au concert , il a tout fait pour que j'arrête toutes ces activités qu'il ne pouvait partager du fait de son travail . il ne me l'a pas imposé , là aussi , ce serait trop simple ...il s'est arrangé pour être subitement là le soir où je devais aller à un concert .moi, je ne voyais rien , je n'allais tout de même pas sortir alors qu'il s'était débrouillé pour rentrer !!! la musique , c'était pas trop son truc ...etc.mes amis étaient trop comme ci , pas assez comme ça . il critiquait tout et tout le monde en permanence et les femmes surtout ( à part moi bien sûr ) étaient toutes des trainées et encore , je suis polie .je pars en maison de repos dans quelques jours et j'espère me relever de cette chute libre . attention à toutes ! il y a des loups dans la bergerie ...

      Supprimer
    8. J'ai aussi été mariée à un PN et c'est seulement maintenant que j'en prend véritablement conscience..2 enfants avec lui, je suis divorcée depui 15 ans et je n'ais rencontré que des hommes comme ca après mon divorce, donc je me suis remise en question et je me suis demandée pourquoi je les attires??
      Ce blog est un véritable protecteur pour moi il m'aide à ne pas etre dupes de ma naiveté et de ma tendence mère thétesa"tout le monde est beau et gentil) donc c'est dur mais ca casse mes espoirs idiots qui me détruisent moi surtout a vouloir rester a tout prix pensant qu'il y a qualque de bon en eux, non ils sont pourris jusqu"a la moelle.
      MERCI encore

      Supprimer
    9. Bonsoir
      depuis le temps que je cherche des témoignages qui me corresponde... 27 ans de connaissance, 2 enfants, un divorce il y a 6 ans et des retrouivailles quasi instantannées, le jour du divorce...

      Supprimer
    10. Chère anonyme du 24 Avril, J'ai lu votre témoignage et j'ai l'impression par mooment que c'est moi qui l'ai écris...Moi aussi j'ai vécu une histoire de ce genre avec un PN alors que j'étais marié depuis 7 ans avec le meilleur des hommes...Pareil, charment, le meilleur amant que je n'ai jamais eu, les compliments à profusion et du jour au lendemain un email pour me casser en deux...Ensuite 3 mois de jeux (le chat avec son souris) et voilà que le 19 mars dernier j'ai pris conscience et j'ai tout coupé. Il a tout fait pour casser mon couple...just qu'à derniere seconde...Aujourd'hui c'est la seule chose que rend ma fiereté c'est de ne pas avoir tout casser...Bien que moi, par moment je me sens cassée...

      Supprimer
    11. bonjour grand univers, je suis LILIA d'Afrique du Sud, je veux partager un merveilleux témoignages sur le plus grand dr qui m'aident à me faire guérir de la maladie par le vih, j'ai été diagnostiqué il ya deux ans avec le résultat de séropositif, j'étais si le cœur brisé, et les gens, les amis et la famille s'enfuient de moi, j'ai essayé tout le meilleur possible, mais je peux en vain, jusqu'à ce que je rencontre un témoignage que j'ai rencontré sur internet sur PROPHETE AZZA, je ne crois jamais internet, et je n'ai jamais je n'ai jamais croire que le VIH a un remède, j'ai décidé d'envoyer un courriel à certains des e-mails i rencontrés là, mais il y avait en vain, j'ai contacté PROPHETE AZZA et il m'a dit que je ne devrais pas avoir à vous soucier de quoi que ce soit, si ce n'est que je belive et avoir la foi en lui, que mon remède viendra avec le temps de trois jours, j'ai mis l'espoir dans ses mots, l'autre jour, il m'a appelé et m'a dit qu'il a jeté le sort à travers l'air que je devrais aller à l'enregistrement et ce que j'ai fait, et le dr confirmer qu'il n'y quelques changements en moi, et que je l'ai dit PROPEH AZZA le lanceur hiv sort et il m'a dit que le sort a déjà travailler, qu'il faut acheter quelques articles de vih qu'il utilisera pour fournir le remède à moi, et il a acheté eux et m'ont appelé après quelques jours et je suis allé vérifier à nouveau, et voici dr m'a raconté félicitations et j'étais accablé et j'ai appelé le grand lanceur de sorts et il m'a dit que je ne devrais pas worrry que ce n'est que le début, l'autre il m'a envoyé des médicaments à base de plantes et il m'a dit que je devrais prendre pour qu'il puisse nettoie et purifie mon système de corps, et i suivre ses mots et il a fallu trois jours et je sentir les changements de mes propres yeux, ... .thanks au Prophète AZZA Je suis si heureux et je vais continuer à partager plus de témoignages sur vous, email dr maintenant sur ce qui concerne PORPHETAZZASOLUTIONTEMPLE@GMAIL.COM et les salutations de chaleur à partir de LILIA prophetazzasolutiontemple@gmail.com

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Bonsoir

      Il va falloir vous armer de patience car, le mal être qui vous habite actuellement va prendre beaucoup de temps à se distiller.

      Les pervers(e) sont des assassins sournois et souterrains. Les dégâts qu'ils génèrent sur la personnalité et l'estime de soi sont profonds et très long à cicatriser.

      Méfiez-vous du THC. Si vous ne pouvez pas le consommer de façon ponctuelle, il faut en arrêter toute consommation car, utilisé de façon quotidienne, il entretient l'état dépressif.

      Votre enfant est une chance dans votre malheur car sa présence à vos côté ne peut que vous donner la force de tenir. Lorsque la douleur que vous ressentez vous parait insoutenable, pensez très fort à votre petit qui a tant besoin de vous. C'est cette responsabilité et cet amour là qui vous donnera la force de vous reconstruire.

      Courage ! Tenez bon !
      Le temps parait bien long lorsque l'on souffre mais il guérit aussi bien des blessures.

      Je vous embrasse très chaleureusement et très affectueusement

      Supprimer
    2. Bonsoir, je suis stupéfaite de lire ton histoire... le mien avait 38 ans quand je l'ai quitté il y a presque 2 ans de cela, nous avions, tout comme toi, vécu 4 ans ensemble. Cet homme a été un monstre avec moi et tout comme toi je ne parviens pas à me défaire du poids de toutes ces blessures... même après 2 ans... C'est pendant la période où je me persuadais que je devais le quitter que je me suis retrouvée enceinte. J'étais tellement dépressive et sous son emprise que j'ai été incapable de prendre la décision de me faire avorter. J'ai fini par m'enfuir de chez moi, enceinte de 7 mois, parce que je voulais mourir tous les jours quand j'ouvrais les yeux mais qu'il y avait ce petit être en moi, qui n'avait rien demandé à personne et qui avait le droit de vivre lui. C'est mon fils, mon ange, c'est cette première rencontre avec ce petit être si fragile et si parfait qui m'a donné la force de me battre, de fuir, de le protéger de toute cette violence...aujourd'hui le père m'a fait un procès pour reconnaitre l'enfant et les lois étant ce qu'elles sont, il aura gain de cause....et ça me fait tellement peur pour l'avenir...

      Supprimer
    3. Difficile de croire qye l'on est pas seule dans ce monde étrange... Cela a commencé dés le début, avant notre mariage, après, puis avec la naissanc ede nos 2 enfants. Il a toujours changé de travail, il s'est mis à son compte failli nous ruiner, pour perdre la maison que j'ai réussi à garder. Aujourd'hui après de multiples tentatives après notre divorce, il continue à se poser en victime, il est malade, il a les huissiers aux trousses car il a dépensé la part de la maison, et a ruiné ses parents... J'ai décidé de le quitter pour de bon après 27 ans, mais je ressens un manque... je ne veux pas craqué, après avoir humilié mon fils, celui ci ne veut pas le voir, aidez moi merci . EMMA

      Supprimer
    4. Bonjour Emma,

      Vous avez fait le plus dur ..le quitter et le combattre .Vous ne craquerez plus maintenant et le manque passera doucement. Plus vous reprendrez confiance en vous et en vos propres valeurs , moins il vous manquera jusqu'à ne plus rien représenter à vos yeux , à vos sens et à vos émotions . Croyez moi ! Ce n'est pas facile mais une chose est sûr ; c'est qu'une fois qu'on a compris qui ces pervers étaient , le processus de guérison est enclenché .Il faut juste en être conscient ..
      Le profil de votre ex mari est bien des points comparable à mon PN
      -Changement incessants de travail
      -A crée sa boîte pour l'amener à la banqueroute même pas 18 mois plus tard
      -En instance de procès pour de multiples caus (divorce , violence , prud homme ..)
      Ce sont vraiment des plaies qu'il faut fuir si on ne veut pas sombrer avec eux ..
      Recentrez vous sur vous et pensez à vous (soyez même un peu égoiste ..;-))

      Supprimer
    5. ressemble au mien ,sauf que lui a un poil dans la main et donc une mauvaise reputation meme de son coté ,il n'a pas été assez malin , moi je ne ressent pas de manque j'en ai au contraire un tel dégout que j'ai la nausée quand je le vois .(obligé pour les enfants ;et comme je dis heureusement ,les miens sont grands (+de 12 ans ) ils s'en rendent compte et se sont fait leur opinion .

      Supprimer
    6. Bonjour,
      je vous écris car je suis en recherche. j'ai le sentiment profond d'un mal-être psychique et physique qui ne me correspond pas du tout . J'ai la sensation que quelqu'un autour de moi me fait du mal mais je ne sais pas encore de qui il s'agit. j'ai fait bcp de recherche sur les pn . je pense que j'ai grandi dans une famille avec une mère pn . j'ai du mal à l'accepter mais les faits sont là et bien présents dans mon souvenir. mes parents me traitent de folle/caractérielle depuis toute petite avec alternance de bien-être et de mal-être constant, sans savoir quand "le couperet va tomber" donc stress constant .. je vais voir une psy depuis 1 an - j'ai le sentiment un peu bizarre que j'ai un comportement de victime de pn mais je me pose bcp de questions quant à mon conjoint car je ne comprends pas ce qui l'a attiré chez moi : cette fragilité , cette faille...si facile à manipuler...????je me demande si les enfants de pn ne retombent pas systématiquement sur des pn car on ne les sent pas venir du tout....à mon avis on doit vite retomber dans le piège vu que l'on ne différencie pas le pervers du non-pervers ..... comment faire ??? merci de votre aide et de vos conseils précieux - Isabelle

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Je vous remercie tous, pour vos témoignages et votre soutien.
    Aidons nous pour aller mieux et nous sortir de cette déprime, nous avons le droit au bonheur. L'anonyme du 15/02/12. Qui va un peu mieux grâce au traitement antidépresseurs. je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  4. bonjour,

    Cela fait 23 ans que je suis mariée. Au début il me semblait fort mais petit à petit j'ai eu droit à des remarques assassines sans raison "Oh, tu as encore grossi", "Toute ton éducation est à refaire", "Tu as vraiment des problèmes avec tout le monde, toi." etc...
    Il me coupait régulièrement la parole devant les gens en me disant que j'avais assez parlé. Quand nous avons eu notre 1er enfant, j'ai eu un gros baby blues: il m'a lancé à la figure que je n'arrivait pas à assurer le minimum. Quand le bébé pleurait la nuit,et que ne l'entendait pas, il me réveillait en me disant "Il pleure!" pour que je me lève.
    Jamais il n'a accompagné les enfants le matin (nous en avons 4, ne s'est jamais préoccupé d'aller les chercher le soir ni de les garder quand ils étaient malades. Il ne fait jamais les repas mais dit que c'est dégueulasse quand il n'aime pas.
    Il me "punit" régulièrement en me laissant me noyer dans tout ce qu'il y a à faire avec 4 enfants, et sourit en coin quand je suis obligée de lever le ton avec eux. Il me laisse m'épuiser tout en donnant toujours raison à la plus jeune de 9 ans contre les autres. Depuis 2 ans environ, il hurle (je ne savais pas qu'on pouvait émettre de tels sons) après moi ou l'un de mes fils, surtout un.
    Ce fils est particulièrement désigné comme étant l'enfant à abattre. Il le rabaisse tout le temps, se moque et le provoque depuis toujours jusqu'à le faire sortir de ses gongs. Ensuite il le punit ou le frappe pour son comportement.
    Ils nous provoque tous, les enfants et moi, puis nous dit de prendre des calmants car nous avons des problèmes psy. Il m'a hurlé après au téléphone car je me suis acheté pour 200 euros de livres professionnels dont j'ai besoin pour travailler, j'en était tétanisée. 2 semaines plus tard, il achète un surf à l'un de nos enfants pour 400 euros.
    Pour lui, tout le monde est con, et mes enfants et moi ne sommes pas à la hauteur. Il a quitté son travail sur un coup de tête pour devenir commercial dans un domaine qu'il ne connaissait pas. A l'époque il m'a dit "je fais quoi, j'y vais ou pas?". Je me suis bien gardée de lui répondre car je sais que j'aurais payé cher de lui dire non. Bien sûr, il s'est planté, comme dans tout ce qu'il entreprend, et bien sur, ce n'est pas sa faute. Il a été hospitalisé un mois pour dépression, et a perdu son poste. Aujourd'hui il gagne des clopinettes et c'est due financièrement. Il a mis en péril sa famille en changeant inconsidérément de travail, et accuse l'un de nos fils d'être responsable de tous ses déboires. D'autre part, j'ai interdiction de ne pas être d'accord avec lui devant les enfants, je dois toujours être du même avis. Comme je refuse sa domination, il hurle après moi en disant que je fais beaucoup de dégas dans la famille, que je ne sais pas élever les enfants, et qu'on en est là par ma faute.
    Je pensais qu'il était plutôt bipolaire, mais en lisant tous les témoignages, je pense qu'il est PN.
    Je ne sais plus quoi faire.
    Je suis de tous coeur avec vous tous.
    Prune
    Ma fille aînée le déteste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      En lisant votre message j'ai pu y lire beaucoup de souffrances les uns et les autres, des reproches des incompréhensions, des jugements...
      Avez-vous pensé a aller consulter des professionnels (psychologues, psychiatres, médiateurs... ), on ne pense pas toujours à aller consulter parce qu'on en voit pas toujours l'utilité mais parfois cela devient indispensable pour retrouver un bon angle de vue pour mieux se comprendre et comprendre l'autre aussi .
      Si vous avez besoin de parler je reste à votre écoute .. !

      Nul ne connait vraiment tant qu'il n'a pas souffert. la force est en toi ne l'oublie jamais !

      Supprimer
    2. Bonjour Prune ...

      Une seule solution , le quitter ...Il n'y a pas d'autres solutions même si c'est commencer une bataille et qu'il faudra être vraiment forte ...
      Moi aussi , j'ai cru à quelqu'un de bipolaire avec le mien même si je me disais que ca ne cadrait pas tout à fait avec la maladie ...
      En tous les cas , accrochez vous à vos ressources et cherchez de l'aide.

      Supprimer
    3. j'ai connu un être manipulateur et pervers qui m'a tel un vampire vidé de mon sang... je suis démolie... j'ai dû consulter un psy pour la première fois de ma vie ! c'est un être jaloux maladif, devenu envieux, qui a voulu me prendre mon âme ! il a ruiné mon compte en banque et a abusé de mes faiblesses : à cause de lui je me hais ! j'ai perdu confiance en moi et j'ai l'impression que je ne me relèverai jamais !! il m'a manipulé, être machiavélique et salingue... c'était le diable ! j'ai réussi à couper les ponts mais je suis en miettes

      Supprimer
  5. Le problème du narcissisme pervers (pathologique) ne se limite pas aux relations de couple. Un ami(e), un copin(e) ou un supérieur(e) au travail peuvent être tout aussi dévastateurs qu'un mari ou un partenaire. Une chose à faire avec ces pervers:leur donner un coup de pied. Surtout ne pas avoir peur de le faire. Ce sont des poltrons et ils savent mieux que personne leurs limites et incapacités à agir sur d'autres que vous. J'ai moi-même été vampirisée par un patron pendant 9 ans. Et par une "copine" pendant un an. De terrorrisée je suis devenue terrorrisante et je me suis débarrassée de ces pervers harrassants. Rien ne doit vous arrêter devant ces maudits et vous verrez comment ils finissent par s'évaporer... et biensûr ils jettent leur dévolu sur une autre proie.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis d'accord ...Seulement le problème c'est que j'ai l'impression qu'on ne peut le faire qu'une fois en avoir cotoyé et donc souffert ..C'est comme un 6ème sens qui se met en route après qu'on est morflé et qui nous fait les repérer plus facilement . Mais c'est vrai qu'une fois qu'on sait de quoi on parle , c'est assez facile de s'en debarrasser ....Enfin presque :-) En tous les cas on est assez fort pour finir d'y parvenir sans souffrir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je reproche à la société!!On ne nous donne pas les armes dès le départ pour nous protéger de ce genre de personne!!!On nous parle de beaucoup de danger, mais sa on en parle pas!!!Et ça me mets en colère!!Il faut en parler, il faut apprendre aux gens leurs existences!Pourquoi on n'en parle pas? Je ne comprends pas. Pourtant c'est dévastateur et détruit des vies entières...

      Supprimer
  7. Bonjour à tous et à toutes,je n'en suis pas encore débarassé,mais au moins j'en ai pris conscience,ma situation est complexe,vu que la mante religieuse m'a attiré chez elle,et que je dois de toutes manières en partir,trouver un logement.Vu que j'ai cerné le personnage et mis en exemple celui ci,"en tout cas la pathologie il ne serait pas surprenant que la dite personne fasse des recherches sur les blogs liés à ce sujet...Les débuts passionnés,elle me voulait je vivais en couple depuis plusieurs années sans grands problèmes et dans le calme,à force de persuasion,d'appels téléphoniques,l'alcove est arrivée...puis disait elle,je ne veux pas de vie à deux....Aurait elle eu la franchise de dire ce dont elle me voulait et dont j'ai fais ma déduction...NON.. rien ne semblait aller à son gout...provocations de toutes natures sexuelles et autres,brimades humiliations,paroles désobligeantes,qui quelques jours plus tard n'avait d'apres elle n'avaient jamais sorti de sa bouche,le tout en privé,jamais en public...Voulant avoir le monopole de tout,des faits en exemples;percer un trou dans un mur,conduire en voiture,le rangement des bagages pour partir en vacances,la couleur d'un thee-shirt,ou d'une paire de chaussure,la réfection d'une cave...etc...Et dans tout cela d'infimes et rares compliments.une personne courant apres elle même,suffisante et superficielle...méprisante,et voulant toujours sembler aux autres la meilleure.Pratiquement toujours disposée pour une coupe de champagne un restaurant ou un diné..Habituée à boire régulièrement vins et alcool fort,et moi plongeant dans le liquide de l'amour aveugle.Ayant l'audace de me dire en face avec satisfactiion je t'ai piégé,dire le contraire quelques jours plus tard...Ayant l'audace de venir diner et dire cela ne me dérange pas si tu couches ailleurs suite à ma question sur ce sujet,concidérant moi le point essentiel "la fidélité",diner,passer ensuite à l'alcove....étant choqué de ses paroles je reviens queques jours plus tard sur ses dires..elle me répond "je n'ai pas dit cela,quant on entretiens une relation ce doit être sérieux..etc.....Pour moi le comble....Des discussion ou je parle,explique tente de la comprendre,pour au final n'avoir aucunes réponses,juste queques brides de phrases,puis un silence monacal ou une fuite,voir éventuellement " un tu m'emmerdes...et pourtant une bonne présentation,présentation due aussi au milieu professionnel et familial.....une certaine aisance...Un ton une attitude supérieur qui na que fiche des misères du monde,juste centré à faire du mal gratuitement,pour dire le contraire ensuite.Dixit elle,le choc du divorce de mes parents,l'on ne m'a pas apprise à avoir des sentiments...alors que de plus étonnant que celle -ci soit encore à plus de trente ans en permanence dans sa famille en semaine ,en vacances...et les week-end...J'en ai 50,cela ne se voit pas mais bon j'ai.ET une consultation chez mon médecin suite à cette histoire tellement à dormir debout...un traitement général pour la déprime et le sommeil....
    Bon courages à tous et à toutes.....

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour à toutes/tous
    Je suis aussi presque certaines d'avoir eu a faire avec ce genre d'individu.Je souhaite simplement en parler à des gens qui connaissent le problème.J'ai été 5 ans en couple avec lui, avec de longues périodes de rupture où j'étais encore sous son emprise, mon défault sur lequel il a appuyer sa domination: mon besoin de comprendre. Depuis hier, les recherches sur le sujet m'ont d'enfin fait réaliser.C'est la douche froide mais c'est positif..
    j'ai déclenchée il y a deux ans une sclérose en plaques. Ce salaud en avait profité à l'époque. A l'annonce de la maladie ( parce que ça prend plusieurs mois), il est venue me cherché au train avec 1/2 heure de retard et" je me suis arreté boire un coup". Je suis cassé le pied quelques semaines plus tard " Qu'est-ce va encore pensé ta mère?". Puis il m'as déposée à l'hôpital sans descendre de la voiture et s'est cassé. Ce biiiiiiiip m'as fait beaucoup de mal, j'avais besoin de me vider mais pas les moyens financiers pour voir un psy..Je suis loin de lui maintenant, j'ai repris des études de photographie et je m'en sort grâce à beaucoup de persévérance.Je voyais bien que je n'étais pas comme tout le monde (psychologiquement abbatue ) et vu qu'il n'était plus là, je pensais que ça venais de moi.Je suis rassurée quelques part, je ne suis pas folle. Ces traitements était effectivement anormaux.
    Merci pur ce site, sur ce, je vais faire des photos.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour à tous et à toutes
    Je suis AS. en faite la première de ce forum du 15/02/2012.
    Je viens de lire les nouveaux commentaires, c'est affligeant le mal que ces personnes peuvent faire, ils n'ont aucune empathie. Il faut après un passage regrettable entre les mains de ces tarés, se reconstruire, c'est pas évident. Mais avec le temps, on y arrive j'en suis sûre, il faut absolument les fuir et rompre le moindre contact avec. Moi après 6 mois je commence à l'oublier, mais je reste marqué au fer rouge, je sais que cela me servira de leçon. Je sais aussi après avoir parlé avec des connaissance en communs avec ce PN que je n'étais pas la première et surement pas la dernière, ils ne changent jamais.
    Courage à nous toutes et tous. Profitez de la vie, elle est courte.
    Bisous a vous. AS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j aimerais avoir votre force

      Supprimer
    2. il y a 20 ans j'ai réussi à fuir à l'autre bout de la terre ! ce qui m'a sauvé la vie ! comment expliquez vous que j'ai "replongé" pendant un an avec cet être infâme ? suis-je maso, folle ?? il m'a détruite avec ses histoires salasses qui me faisaient vomir !! pervers au plus haut point !! j'ai l'impression qu'une part de moi est MORTE à jamais !! je suis déprimée et j'ai les idées noires !! je ne me remets pas ! au secours ! c'est un menteur, traitre, escroc, voleur et pervers sexuel et narcissique : j'ai été sa PROIE et sa victime !!

      Supprimer
  10. aucun secteur professionnel ou famillial n'est épargné
    j'ai eu à faire à une personne enseignante de yoga qui m' a poussé au suicide. cela s'est passé par l'entremise d'une relation "amoureuse" , mais qui n' été amoureuse en fait que de mon point de vue.
    sachez que - apres vérification aupres d'un médecin généraliste - j'ai eu des sédatifs ajoutés à mon insu dans ma nourriture , et croyez moi, je n'étais pas frais, et pas beau à voir à l'époque. c'est aussi à ce moment là que j'ai compris il y avait des plats que nous ne prenions plus en commun quand nous mangions ensemble. (méfiez vous donc, c'est un signe. et surtout si le pervers narcissique semble se préoccuper de votre bonne santé à travers un régime tout spécialement concocté par ses soins).
    quand on dit apres coup qu'il ne faut plus y penser, et ne plus s'occuper de la personne malfaisante, moi, je ne suis pas d'accord.
    en effet ; procède-t'on de cette manière quand on a eu à faire à un tueur en série dont on a réchappé ? certainement pas !!
    et un pervers narcissique n'est rien d'autre même si il n'y pas de passage à l'acte direct. et on peut être certain qu'il va recommencer à l'infini , comme certains violeurs . une fois qu'on a détecté de tels monstres, il ne faudrait plus les lacher, les obliger, les soumettre, le sobliger à rendre des comptes. maintenir la pression pour qu'il ne puissent plus agir en toute impunité. et de là , une depression passagère serait alors certainement tres salutaire pour eux. mais il ne faut espérer aucun changement réel.
    une amie mariée à un gendarme m' a permis de détailler certains détails interessants de mon aventure, (l'usage des sédatifs notamment ) . et ce n'est pas tombé dans l'oreile d'un sourd .. . gageons qu'on pourra peut être la coincer un jour , car elle a de nombreux antécédents.
    finalement, aujourd'hui la peur a en partie changé de camp.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour...

    Je suis d'accord pour dire qu'il ne faut pas lâcher la pression quand , une fois qu' on se sent assez fort pour le faire et qu'on a les moyens de le faire (là est le plus compliqué ...les preuves !!!)
    Depuis 5 mois que ma relation avec lui est terminée , j'accumule les preuves et celles qu'il a bousillées depuis et avant moi, également . Nous faisons front toutes ensembles car nous en avons les moyens ..
    Je suis parfaitement d'accord avec cette comparaison avec les tueurs et les violeurs en série ..Les PN ne se distinguent de ces psychopathes uniquement par le seul fait qu'ils n'agissent pas par pulsion mais d'une manière calculatrice , manipulatrice .Toutes les autres caractéristiques des psychopathes , ils les possèdent !
    Je m'apprête à porter plainte pour harcélement . Sa future ex femme a porté plainte pour violence . La femme qui m'a remplacée , a porté plainte pour violence aggravée ...On ne lâchera pas . Il faut qu'il paie ou tout au moins faire en sorte que les prochaines soient un peu plus protégées une fois qu'elles auront compris ce dans quoi elles seront tombées ...
    Car oui , il ne s'arrêtera jamais c'est un fait !
    Alors , nous faisons en sorte de lui remplir doucement son casier jusdiciaire en espérant tomber sur des magistrats qui "écoutent"....
    Anonyme "photographe" ...la sclérose qui s'est déclenchée n'est pas sans rapport avec ce que vous avez vécu...
    Accrochez vous à vos ressources !
    Bonne journée à tous et à toutes !!!!

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour a tous et toutes,
    ça fait 10 ans que je me suis enfuie de chez lui...je n'ai passé que 4 ans avec lui, vous aller me dire c'est pas très long par rapport au post d'avant mais il m'a détruite psychologiquement, et physiquement (sexuellement) au début il était l'homme parfait toujours a me complimentée, tout ce que je faisais était bien et le mec parfait attentionner et bien sur tout rapport a part la jalousie excessive mais jerrable (on se dit bah c'est qu'il tiens a moi) très vite un bébé est né de cette union j'ai arreter mon boulot pour l'elever (ce qu'on avait décider d'un commun accord) il a fait le vide autour de moi, se disputants avec tout le monde,... il ne restait plus de rares contacts avec maman.
    la descente aux enfers fut progressive les brimades et la jalousie également au bout d'un temps il m'a eloignée géographiquement aussi dans une ville que je connaissais pas et la, me disant que ça allait améliorer les choses ce fut de pire en pire il m'enfermait dans l'appart pour que sois disant mes amants ne viennent pas me voir.. après lui coyez le ou non il ne me fallait pas un mec en plus!et comment "l'amant ou les amants" aurait t'il pu venir me voir d'ailleur puisqu'il surveillait aussi le tel, le courrier (je n'avais pas la clef de la boite aux lettres) et me disait que des copains a lui surveillait l'appart quand il allait travailler. en société c'était le mec parfait et moi je plongeait dans les anti depresseur, je maigrissais a vu d'oeil, mais je m'occupais toujours de mon bébé avec amour et soin même si je ne faisais pas attention a moi a un moment le suicide m'a traversé l'esprit pourquoi vivre alors qu'on est excuser moi l'expression qu'une merde, y a des moments il pouvait être si gentil au fure et a mesure les moments de gentillesse s'ameunuisent quand j'ai toucher le fond et penser au suicide j'ai penser a mon petit bout et la je me suis dit que si je disparaissait qu'il serait seul face a lui et que je voulais pas qu'il devienne comme lui et et qu'il crois que les femmes c'est ça (une qui ferme sa bouche et qui écarte les cuisses quand l'homme le décide)même si il avait réussi a me persuader que ne je n'aurais pas la garde vu que je ne travaillais pas... ça me parait débile aujourd'hui comment ai-je pus croire a tout ses mensonges! enfin bref c'est a ce moment que j'ai remonté la pente et diminuer les médocs quelques mois après je suis partie du jour au lendemain. (il y avait certain jour ou il me laissait la clef) en général après une grosse dispute comme preuve de gentillesse) mais a l'époque j'étais conditionné comme un chien a qui on interdit de passer le seuil de la porte même si celle-ci est ouverte. au moment du déclit quand on se sent partir c'est comme une question de vie ou de mort... si on reste on perit!
    après ma fuite Le harcellement téléphonique a commencer au début c'était t'es qu' S..... comment t'as pu me faire ça et après c'était je vais changer (je lui avait dit que ce qu'il m'avais fait subir n'était pas normal) il a même dit qu'il irait voir un psy... je sais j'aurais pas du décrocher mais ça c'était pas encore possible "j'étais trop sous son emprise" quand il a vu que je n'était plus sous son emprise il a disparut!...pas de pension alimentaire mais au fond quel prix a la liberté et la paix?aujourd'hui je suis reconstruite quelques séquelles malgés tout (claustophobie) du a l'enfermement, mais suis parfaitement heureuse avec mon mari (il m'a fallu du temps pour refaire confiance mais maintenant, je reconstruite psychologiquement et physiquement ;-)
    j'ai témoigniée aujourd'hui pour dire a tous et toutes j'ai souffert je me suis battue j'ai survecu et aujourd'hui pour moi il n'existe plus!
    je vous souhaite tout le bonheur du monde et prenez bien soin de vous!

    RépondreSupprimer
  13. si seulement j avais votre force.

    RépondreSupprimer
  14. Kate,recentrez vous sur vos ressources . Vous en avez certainement et accrochez vous .N 'hésitez pas à venir vous libérer un peu de cette histoire en venant discuter ici...

    RépondreSupprimer
  15. Cependant, je sais que dans l'intervalle il couchait avec une autre fille(la même avec laquelle il trompait sa copine tout au long de leur relation)...Je avais découvert par hasard les photos sur son ordi une fois et il m'avait avoué...Moi comme je me sentais trop coupable par rapport à sa situation, je disais vas y, amuse toi, car je ne peux pas te donner ce que tu veux et qu'on se voyait une fois environ par mois... Je le poussais sans arrêt à se protéger. Je lui disais de ne pas s'attacher trop à moi...Mais il persistait...Tellement, que petit à petit l'idée de laisser mon mari devenait envisageable. Surtout que ca me faisait mal le fait qu'il couche avec une autre femme. Un jour en novembre, de retour d'une une semaine ensemble (voyage d'affaire) j'ai senti dans sa voix qu'il avait couché avec elle...J'ai insisté et il m'a avoué...A partir de là je commencait à être de plus en plus deprimé. Je lui ai dis que j'allais laisser mon mari, qu'il me faut un peu de temps. Une semaine plus tard le 14 novembre exactement, j'ai essayé de lui téléphoner, pas de réponse, sms, email, pas de réponse. J'ai commencé à m'inquiter car il m'appellait au moins 2 fois par jours...Rien...Je téléphone à son bureau on dit qu'il n'est pas venu, il est malade...Le soir à 23h je recois un email qui me dit qu'il a quelqu'un d'autre maintenant dans sa vie et me remercie de ma compréhension...J'ai cru que le ciel m'a tombé sur la tête...Je m'attendais tellement pas...Alors que j'ai voulu rompre en douceur des dizaines de fois, il a refusé et par un coup de surprise il m'annonce par email ...Bref, j'ai voulu tout accepter, le lendemain je lui ai téléphoné, il m'a dis qu'il ne voulais pas me perdre...discours super ambigue...Il m'aime mais qu'il ne peut pas continuer...Alors je lui ai menti, j'ai dis que j'ai rompu avec mon mari...C'est là que le doute a commencé faire place dans ma tête, car la premiere chose qu'il a dis "Pourquoi?"...J'ai dis que j'ai cru que c'est ce qu'il voulais...Bref, son discours devenait floue...Quand j'ai mis de la pression pour qu'il soit claire, il m'a dis qu'était tombé amoureux d'une fille qui était psychiatre. Cette situation a duré 3-4jours. J'ai voulu rompre toute communication et lui laisser vivre sa vie...et lui ai dis que je retournais avec mon mari...il ne me laissait pas tranquille...des sms anodins et des coups de fils que je ne répondais pas. Des sms qui ne veulent rien dire "miss u" ou "comment ca va?" pourquoi tu me répond pas", alors que je l'avais demander de respecter mon deuil et ne plus me contacter...Un mois plus tard il m'a écris en disant"quoi que tu fasse je sais que nous avons tjs des sentiments un pour l'aure" je lui ai écris que ce n'était plus mon cas...Il m'a écris "tu px meme pas imaginer comment tu m'as fais mal...et m'a supplié de lu'appeller"j'ai eu de la peine, car mon deuil n'était tjs pas terminé et je lui ai appelé et ca recommencait...La fille avec qui il avait commencé une relation (la psychiatre) l'avait largué apparement...Par diverses manière, qu'aujourd'hui je n'arrive pas à comprendre il m'a manipulé et m'a fait croire qu'il m'aimait plus que tout...En janvier, nous nous sommes vus et couchés ensemble, mais je sentais que ce n'étais pas la même chose...Alors le lendemenain j'ai voulu mettre un terme et je lui ai dis qu'il faut arrêtre mainetant... Je sentais une malaise...il m'a dis que le lendemain il partait pour New York, seul en vacance pour une semaine, ce que j'ai trouvé étrange...Il m'a dis qu'il voulais se retrouver...Il m'a écris des dizaine de sms en disant qu'il ne pouvait pas vivre sans moi, etc...On s'est dit que quand il reviendra on parlera...

    RépondreSupprimer
  16. Bref, quand il est revenu, il disait tjs qu'il m'aimait...J'ai appris plus tard, qu'il avait passé la semaine à NYC avec une américaine qu'il avait rencontré durant une des conférences (pendant qu'il était en relation avec la psychiatre)...Notre relation malsaine a continué (téléphonique et 2 rencontres d'une nuit...) durant 2 mois... Il mettait toujours de la pression pour que je me divorce. J'étais dans une état flou, dans une sorte de brouillard...

    J'ai des amis qui me disait qu'il était pas normal...Dont 2 copines qui connaissaient bien le mécanisme des PN, mais je n'arrivait pas à croire, je persistait à le justifier. Je disait que c'est de ma faute, car je l'ai blessé en ne laissant pas mon mari, c'est normal qu'il me blesse en couchant avec les autre femmes...A l'aide d'une copine qui connaissait un peu le mécanisme PN, je lui ai menti encore une fois et lui ai dis que j'ai laissé mon mari...Sa réaction était qu'il avait besoin de temps...Je commençais à comprendre que quelque chose ne tournait pas rond, mais ne voulais pas admettre mon échec. Je suis une femme forte, qui réussi très bien dans mon travail, je suis très respecté et lui il m'enviait très souvent...Ca m'était inconcevable qu'il veuille jouer avec moi et qu'il ne m'aime pas...Voyant ca, je lui ai dis que je retournait avec mon mari et que je ne voulais plus avoir de contact avec lui...Là il a commencé à se mettre dans tous ses états et a dis qu'il fera tout pour me reconquérir...et il était sur le point de me reconquérir...M'a proposé un voyage (pour affaire) pour qu'on se vois...C'était le 17 mars (exactement un après notre rencontre)...Le jour d'avant il m'a téléphoné pour me dire que ce sera notre anniversaire...Le jour même je lui ai téléphoné et il était agacé...Il était à Paris avec des amis soi disant...mais aujourd'hui je pense que c'était une autre fille...Il m'a rappelé et m'a fait une déclaration d'amour "ca toujours était toi, stp donne nous une chance...". Le même jour, une amie qui suivait toute cette situation m'a demandé de lire sur les PN...En lisant je n'en venait pas...j'avais compris mais ne voulais pas admettre...C'était tellement confus...Quand je m'éloignait il faisait des déclarations d'amour et quand je m'approchais de lui il me blessait et ne voulais pas me parler, prétextant bcp de travail, etc... Le lendemain, il m'a téléphoné et demandé si j'allais faire le voyage comme il m'avait demandé...J'hésitait...mes mécanisme de survie commençaient à se réveiller...Mais j'avais trop de doutes...Alors j'ai fais une dernière tentative de comprendre...Je lui ai dis que je pensais que j'étais enceinte de lui, car j'étais en retard dans mes règles et il était le seul avec qui j'avais eu des relations durant le mois (ce qui était vrai...) D'abords il m'a dis que c'était génial, que ce sera le plus beau cadeau de sa vie, qu'il a tjs rêvé d'avoir un enfant avec moi...Je lui ai alors dis si il voulais que je laisse tout et que je sois avec lui. Il a dis OUI, alors je lui ai dis pourquoi tu joue avec moi, pourquoi tu fais le chaud et le froid...Est ce que ce sera comme ca quand on sera ensemble? Il a dit non ce sera pas comme ca, mais sans m'expliquant pourquoi il faisait ca...Quand j'ai insisté il a craqué et a dis que je lui mettais trop de pression et peut être que ce sera mieux qu'on se parle plus...Imaginez vous juste quelque minutes après que je lui ai parlé de l'éventualité que je sois enceinte...J'ai raccroché et lui ai envoyé un sms "Tu es une personne malade, je ne veux plus avoir aucun contact avec toi!" Il m'a répondu "Tu as raison, je suis malade, mais c'est toi qui l'a fait"...Je lui ai répondu "j'avais envisagé que tu dise cela:)"...

    RépondreSupprimer
  17. Le lendemain il m'a écris "j'ai besoin de te parler, quand es tu libre"...5 jours plus tard il m'a réécris "J'ai besoin de te parler, stp"...une semaine plus tard (alors qu'il savait que j'allais partir en vacance avec mon mari) il m'a appelé, je n'ai pas répondu...sms "tu me manque" et au milieu des vacance "tu me manque trop"...Ca fait un peu plus d'un mois maintenant que j'ai coupé les ponts et ca fait 2 semaines qu'il ne m'a plus contacté...Il n'a jamais mentionnée dans ses sms l'éventualité de ma grossesse, alors que tout au long de notre relation il me suppliait de lui faire un enfant...Je pense constamment à lui, par moment je n'arrive pas à croire que ca peut être possible...je lui trouve des justifications dans ma tête, je suis triste car il m'avait donné tellement d'amour au début que j'ai l'impression que je pourrais pas vivre sans..Il y a quelque jours me sentant mal, je voulais savoir ce qu'il était devenu, alors j'ai créé un statu facebook au nom d'une fille et l'a invité ce qu'il a accepté...Ce week-end j'ai vu qu'il était en Italie à une conférence et avait mis une photo avec une jolie fille, en faisant quelque recherche sur internet j'ai trouvé...c'était une fille qu' est directrice d'une des hôtel très renommé à NYC...Alors j'ai compris qu'il était en relation avec cette fille depuis janvier et continuait en même temps de me garder...Leur amis faisait des commentaire comme si il s'agissait d'un couple...

    RépondreSupprimer
  18. Je ne sais pas quoi penser. D'une côté je me dis qu'il va me laisser tranquille puisqu'il s'est trouvé une autre victime, mais de l'autre je n'en viens pas qu'il arrive à séduire des femmes avec une certaines physique avantageuse et réussite sociale...Lui, il est petit et rien d'extraordinaire...Il a du charme mais pas très cultivé...Il a fais des étude de médecine, mais fais une métier commercial (bizarre d'ailleurs)...Il est vide...C'était aussi une des raisons pour laquelle je ne me voyais pas avec lui...

    Le plus étonnant dans l'histoire c'est que toutes ses conquêtes (m^me celle qu'il a laissé 2 semaine avant leur mariage" restent en contact avec lui (je l'ai vu sur facebook...Je ne comprends pas...

    C'est le diable en personne...Je crois vraiment que ces gens sont des diables décrit dans les livres saint, car ils ont aucun empathie...Nombre de fois que je lui ai supplié de me laisser tranquille, que je souffrais, que j'étais même en dépression et sous antidépression...et lui il me regardait sans aucune réaction...Comme si je parlais de beau temps...

    Je vous jure ces gens sont des diable en personne!!!

    Par moment je remercie dieu (bien que je ne sois pas croyante) de m'avoir sauver, que je n'ai pas laisser mon mari pour lui, que je n'ai pas détruit ma vie...mais au fond de moi par moment je me sens détruite, vide, en doute permanent...J'aimerais un jour et le plus vite possible ne plus pense à lui...L'effacer de ma mémoire. Est-il possible??? J'ai jamais eu de l'haine mais je le hais...Pourquoi vouloir faire autant mal...Quel genre d'être humain il est??? C'est lui qui a toujours voulu que notre relation sois amoureuse...Nombre de fois que je lui ai proposé de just coucher mais pas parler d'amour...Même la dernière fois qu'on s'est vu (maintenant je sais qu'il était avec cette américaine...) je lui ai proposé de ne plus parler d'amour et il a dis que c'était impossible il m'aimait trop...C'est incroyable!!!C'est trop loin de tout ce que je peux imaginer...Pourquoi????

    J'ai parfois envie de contacter ces filles qu'il est entraine de détruire...Dois je? Je sais qu'elles souffrent ou vont souffrir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais vous dire une chose, j'ai essayé de prévenir les filles que mon ex a attrapé dans ses filets, et bien, pas une seule ma cru!!!Cela m'a même fait doutée de ce que je disais tellement...C'est un sentiment d'impuissance et d'incompréhension... Mais au moins j'aurai essayé

      Supprimer
  19. Désolée ^d'avoir écris autant, mais j'avais tellement besoin de dire tout ca...Je suis mariée et je ne peux bien sure rien dire à mon mari...Il ne comprend pas pourquoi je suis aussi déprimée...Merci d'exister...C'est grâce à ce site que j'ai découvert son vrai visage...En fait ce n'est pas un être humain c'est une chose vide, un robot...Diable ce sera plus approprié...

    RépondreSupprimer
  20. Döbut de mon message qui n'a pas paru...
    Bonjour les amis victime de PN, J'ai rencontré cet homme en mars 2011, alors que j'étais mariée depuis 7 ans. Il m'a séduis d'une manière tellement habile que je n'ai rien compris. Lui il était aussi en relation avec une femme qui devait épouser en aout. AU début je lui disais que jamais je laisserai mon mari. Que je l'aime plus que tout et comme il a bcp insistait et que sexuellement c'était génial je lui disais et me disais que ce sera une paenthèse dans ma vie...car avec mon mari sexuellement ce n'est pas trop ca depuis quelques années et moi je suis encore jeune...Il a tout fait pour que je l'aime...Le sexe était le moteur de notre relation. Il était tellement désireux qu'on ne faisait que ca quand on se voyait. Nous vivions dans 2 villes différente (3h de distance)...On se voyait que lors des voyages d'affaires, car c'est comme ca qu'on s'étaient rencontré...Le reste du temps il me téléphonait 2-3 fois et pls email et sms par jour. Il m'admirait, j'était la plus belle, la plus bonne, la plus intéllegente...Je senatias de l'envie...Disait de sa copine qu'elle était frigide...2 semaines avant la date prévue de son mariage en aout il a décidé de rompre avec sa copine (une relation de 5 ans)disant qu'il était amoureux de moi...Moi je sentais une pression énorme et continuait à lui dire que je n'allais pas rompre avec mon mari. Tout au long de la relation j'ai essayé de rompre des dizaines de fois avec lui et il revennait d'une aire tellement dépité et tellement amoureux que je le remprennais. Il disait que si je quitte mon mari, il me rendra tellement heureuse...que nous seront tellement heureux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Joy
      Bienvenue ! J'espère que vous allez vous en sortir maintenant .Je pense que vous êtes encore en dépendance affective ..Ca va être un peu compliqué à gérer encore mais avec le temps et surtout le fait de penser à vous et de vous recentrer sur vous et vos véritables valeurs , vous allez y parvenir . Continuez d'en discuter avec vos amis et surtout ne vous renfermez pas ...
      J'ai vécu la même chose mais moi j'ai pris la décision de divorcer très vite ..je n'ai pas attendu qu'une relation extra conjugale se mette en place .Il m'a foutu une telle pression que j'ai cédé alors que comme vous je lui avais dit à nos retrouvailles (car je l'avais connu ado) que jamais je ne quitterai mon mari !
      Je la fais courte mais en lisant ce que vous dites sur votre PN , j'ai cru lire le profil du mien ..Comme d'habitude !!!
      Quand il m'a quitté parce qu'il avait trouvé une femme qui lui donnait plus d'assurance financière que je pouvais le faire , j'ai bien sur été anéantie mais j'ai compris tout de suite à qui j'"avais eu à faire . Cela m'a permis de remonter la pente . Mais j'ai souffert ,physiquement et psychologiquement .Il a fallu que j'entame un véritable sevrage !
      Cela s'est passé au mois de nov 2011 et il continue encore à se rappeler à mon bon souvenir par sms ou par mail sur FB .
      J'ai retrouvé mon mari et on est reparti sur de bonnes bases mais j'ai eu la chance qu'il se soit rendu compte de tout ce qui clochait ds notre couple en ce qui le concernait et nous avons beaucoup discuté . Il m'a soutenue dans ma reconstruction et evidemment cela a été très important pour que je ne sombre pas plus . J'ai aussi été très vite dans l'action et dans la reprise du contrôle de mes émotions .
      Et comme vous , j'ai eu l'impression de me battre avec le mal incarné ..
      Aujourd'hui , j'ai déposé plainte pour harcèlement moral .
      J'ai contacté sa femme avec laquelle il est en instance de divorce depuis que je l'ai retrouvée et aussi la femme qui m'a remplacée qui , au final , l'avait foutu dehors après qu'il l'ait frappée plusieurs fois en 4 mois .On s'entraide ...
      Une semaine après qu'il m'ait jetée , je suis allée sur sa messagerie FB (j'avais son mot de passe ) et j'ai pu me rendre compte de l'entreprise de séduction qu'il menait auprès de ces contacts féminines. j'en ai prévenue une qui a été très receptive et l'a viré de ses contacts.
      On peut faire beaucoup de choses pour les faire payer leur comportements mais IL FAUT AVOIR DES PREUVES .Sinon , il sont prêts à tout , sans moralité il peuvent vous détruire pour se défendre ..
      J'ai tout gardé ..SMS , mail,
      Les réponses que j'ai faites à ses sms ont été faites pour l'amener à dire des choses qui pourraient me servir plus tard .
      j'espère qu'il va payer car ,outre ma plainte . Celle sur qui il a jeté son dévolu pour me remplacer à porter plainte pour violence . Sa future ex femme aussi .Son dossier de divorce est rempli d'attestations(dont la mienne) prouvant ses troubles du comportements .
      J'ai compris aussi qu'il faut être plus malin , garder une avance sur lui et être très patient ..:-)
      Vous allez vous en sortir . Ce qui est compliqué aussi c'est la situation entre votre mari et vous ..Il faut vous pardonner aussi par rapport à lui ..
      Vous ne pourrez pas oublier votre PN mais vous pourrez reprendre le controle de votre vie et de vos émotions et remettre ce pourri à sa place ..Dans le néant .
      Courage , vous valez plus que ce que ce mec vous aurait apportez et ça vous le savez ...

      Supprimer
    2. Bonjour, je suis perdue comment savoir si je suis dépendante affective ou victime de perversité narcissique de la part de mon amant ?, cordialement.

      Supprimer
  21. C'est pas Gigi l'Amoroso ton pn ...

    La belle américaine....qui à grand coup de je t'm tu seras le plis beau des carusO

    Gigi....Dis c toi là bas dans le noir? Mah Gigi....

    ;)))))) xpdr

    RépondreSupprimer
  22. Caroline, merci infiniment pour ta réponse et ton soutient. Ca fait chaud au coeur de voir que je ne suis pas seule...Avec mon mari, ca se passe très bien. Je me suis rendu compte de sa vraie valeur! et compris que trouver des hommes comme ca n'est pas si facile...

    J'ai aussi bcp hésité de contacter ses anciens et nouvelles conquêtes, car j'ai la possibilité...Pensez vous que je dois les contacter? mais ce que je trouve étrange c'est qu'elles sont toutes en contact avec lui sur FB...J'ai aussi peur que si elles lui disent que je les ai contacter il se venge en contactant mon mari...Je me rend compte qu'il est extremement malin cet homme. En analysant les dates et ce qu'il disait, je me suis rendu compte qu'il mélangait avec une grande tacte le mensonge et la vérité...C'est pour ca qu'aujourd'hui je suis aussi confuse...J'analyse sans arrêt tout ce qu'il a fait et a dit...Je ne pense pas qu'il peut être violent physiquement, mais c'est encore dure la violence morale...Penses tu que je dois en parler avec mon mari? Pense que je puisse l'effacer de mon esprit une fois pour toute?

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Joy,

    A mon avis ,si les ex sont encore amies avec lui sur FB , c'est qu'elles ne connaissent pas sa vraie nature ou alors qu'elles sont aussi pourries que lui .
    Le mien a recontacté une de ses ex maitresses avec laquelle il trompait sa femme . On est persuadé qu'ils ont "remis le couvert" et celle là , aucune de nous n'a envie de la contacter pour lui expliquer ce qu'il se passe dans son dos vu qu'elle ne s'est pas genée de devenir sa maitresse lorsqu'il était marié et qu'elle en a fait baver à son ex femme .
    Tout ça pour dire ,qu'en effet on ne sait pas sur qui on peut tomber ...
    Autre exemple ...on a contacté une de ses ex qu'il a battu ..Elle s'est precipité pour l'appeler et le prévenir que son ex femme cherchait à la joindre !!!
    Moi , j'ai eu de la chance de tomber sur des femmes intelligentes, de vraiment belles personnes .En plus , les évènements ont été avec moi .
    Si tu n'es pas confiante ne les préviens pas .Cela risque de te retomber dessus .Je sais que c'est super frustrant .Mais penses d'abord à toi !
    Le seul truc que tu puisses faire , c'est de conserver tous les sms qu'il t'adresse depuis que tu essaies de te débarrasser de lui pour eventuellement , porter plainte pour harcelement si besoin et s'il continue..Ce qui est fort possible ! Mais surtout ne rentre plus dans son jeu et sois la plus lisse possible . Il faut être très très maligne.
    Quant à en parler avec ton mari . Je n'ai pas de conseils vraiment à te donner , c'est à toi de voir en fonction de ce que vous vivez tous les 2 en ce moment . D'un côté , si ton PN continue à te harceler , tu seras sans doute obligée un jour de lui raconter et d'un autre côté s il ne se manifeste plus à quoi bon remuer les mauvaises choses et faire du mal. Mais encore une fois , c'est très personnel comme choix .
    Et si tu as besoin encore de papoter ..N'hesites pas :-)

    RépondreSupprimer
  24. Chère Caroline, Qu'est ce que tu veux dire d'être la plus lisse possible? Peux tu me donner quelques trucs? Ca fait un peu plus de 2 semaines qu'il ne m'a pas contacté et je sais que c'est parceque l'américaine est avec lui en ce moment...mais je pense qu'il va recommencer à m'écrire ou m'appller quand elle sera partie...Je ne répond de toute facon pas à ses messages...Qu'est ce que je dois faire de plus selon toi? Merci encore! Ca m'a fait grand bien...

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Joy

    La plus lisse possible , c'est ne jamais répondre directement à ses demandes par exemple..
    S'il te demande comment tu vas ..Tu réponds : pourquoi tu continues ??
    Ne jamais révéler quoique ce soit de sa vie , de son humeur , répondre à côté de la plaque ..Il ne faut pas qu'il puisse s'accrocher à quoique ce soit de toi . Ne rien lui donner ! Etre la plus évasive possible . Jouer de la réthorique (double sens , phrase courte )
    Ce sont ni plus ni moins des techniques de contre manipulation . Tu tapes ça sur un moteur de recherches et tu décourviras un autre monde !lol
    Je ne dis pas que ca empêche systématiquement ces barjots de continuer à harceler (moi il ne s'arrête pas ) mais on reprend le contrôle .
    Je suis heureuse que tu ailles mieux ..et ça ne va que se confirmer :-)
    Et oui il peut tout à fait encore tenter de te joindre ..le mien a laissé parfois un mois entre deux sms ..J'avais alors bien pensé que c'était terminé ..Mais il faut savoir qu'ils restent obsédés comme de vrais psychopathes!
    Mon avocate m'a dit qu'il ne s'arrêterait jamais ; les moyens de communication sont tellement aisés maintenant ...Je ne peux pas me cacher dans une grotte !! Donc j'espère en la justice maintenant

    RépondreSupprimer
  26. C'est tellement précieux tes conseils. Merci Caroline. Je voit une psy en ce moment et hier en discutant avec elle j'ai compris que cet homme est pire même que les descriptions des PN...Il est extrêmement malin et c'est pour cette raison que les pauvres filles continuent à rester en contact avec lui, car elles sont tjs dependente de lui. Il garde son harme avec bcp de tacte. Jusqu'à la fin il m'a fait croire que j'était la femme de sa vie et qu'il aurait tellement aimé que je nous donne une chance (divorcer de mon mari)...Alors que je viens de découvrir qu'il était en relation officielle à ce moment là avec une autre(l'américaine...) J'ai pitié de ces pauvres femmes que je suis sure restent sous son emprise, car il les fait croire à chacun séparemment qu'elle est la femme de sa vie...Merci pour tout et bonne chance à nous tous!

    RépondreSupprimer
  27. Punaise !!! On dirait vraiment le mien !!!lol

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour, je suis un jeune garçon de 23 ans, qui vie depuis deux longues années, avec ce que l'ont appelle un pervers narcissique. En effet je suis gay, et depuis que j'ai emménagé avec cet homme, j'ai l'impression de perdre tout ce que j'ai mis tant de temps a construire.
    Il m'as fallut de longues années pour me forger ma propre confiance, et mon estime personel, mais depuis que je suis avec cet homme, tout disparaît, lentement mais sûrement !
    Lorsque je l'ai rencontré, je croyais rencontré un homme a part, doux attentionné et qui allait trés certainement prendre soin de moi, mais au lieu de cela, j'ai rencontré, quelqu'un de fourbe, et manipulateur.
    Bien qu'il m'avais mis en garde des dires que lui attribué, certaines connaissance, je n'y croyais pas, alors qu'en réalité, tout s'avère être vrai !
    Souvent comparé a un manipulateur, ce garcon exerce sur moi, une thérapie visant a me détruire de l'intérieur, et cela fonctionne a merveille.
    Je ne compte plus les fois, ou il m'as violemment accusé de créer des conflits, qui se prolonger de 20h00 a 03H00 du matin.
    Toutes ses fois ou il a oser me traité d'égoïste de connard, de mec pourrie jusqu'à l'os. Toutes ses fois ou il a osé affirmer, que j'avais besoin d'un psy, que je n'était pas normal.
    Toutes ses remarques vexante et humiliante, qu'il a cautionné a mon égard, et qui fait qu'as l'heure d'aujourdhui, je me sent incapable d'aimer un homme aussi infect envers l'être humains.
    Souvent il me compare a son ex,souvent il me parle de lui, a telle point que j'ai l'impression de vivre dans un ménage a trois!
    Depuis deux ans que je le connais, je ne me suis plus servie de ma carte bleu, pourquoi parce qu'il la garde toujours sur lui, et qu'il entend bien gérer nos...

    RépondreSupprimer
  29. ...nos compte, pour amélioré notre quotidien ! Seulement voila a chaque fois que nous sortons ensemble, c'est lui qui inssére ma carte et qui en tappe le code pour régler nos achats. je me sent vraiment comme inutile.
    Avant, j'avais pour habitude de me rendre souvent chez ma grand mére, afin de m'occuper d'elle et de l'entretient de sa maison, mais depuis que je suis avec cet homme, j'ai complètement abandonner cet responsabilité.
    Pourquoi, et bien, tout simplement parce qu'il affirme de ne pas me l'interdire,mais néanmoins me dévalorise toujours, quand je lui confie mon avis d'y retourner.
    Tu es dépendant de ta famille, elle compte plus que moi... me répète t-il sans arret, et selon lui c'est un problème psychologique.
    Je pourrais vous citer un grand nombre de choses, comme par exemple le fait, que je ne peux me préparer ce que je veux a manger, sans subir de représailles,
    Ou encore le fait, que je ne puisse pas moi même faire tourner une machine a laver sans subir un jugement dévalorisant a mon égard...

    RépondreSupprimer
  30. Des petites choses, qui vous rappelle a quel point, on se sent inutile en compagnie d'un homme comme ça...
    Comme par exemple l'autre jour, ou il m'as acheter un bouquin, ce qui m'as fais changer d'opinion quand a son égoïsme permanent, jusqu'au moment, ou il m'as reprocher de profiter de lui, et de le pousser a la dépense, visant a aggraver ses problèmes d'argent... comment peux on se sentir âpres cela?!
    Depuis que je le connais, et bien je ne vois plus personne, je n'ai plus d'amis, car a chaque fois que je doit me rendre chez quelqu'un et qu'il m'accompagne, j'ai le droit sur le chemin du retour a tout un tas de représailles quand a ma posture, mon attitude ou mes paroles.
    Il me fait un étalage de tout ce que j'ai pus dire de travers, de tout ce qu'il n'as pas apprécier, et lorsqu'il m'en demande des explications, je doit lui admettre que j'ai parler sans réfléchir, alors qu'en réalité ce n'était pas le cas.
    Les rares fois, ou je partage un moment en famille avec mes cousins, monsieur l'étudiant en médecine, me rappelle combien, il n'est pas de cette mentalité, qu'il qualifie d'inférieur a la sienne...
    Et pour clôturer le tout, ce garçon prétend avoir des dons exceptionnelle de voyance!!!!
    Jusque la tout va bien, mais quand une personne affirme avec certitude que vous ressentez telle émotions, et telle pensées, alors qu'en réalité il se trompe, vous avez le droit a une quantité monstre de reproche, quand a votre franchise.
    Seul lui vois l'avenir, seul ce garçon ne se trompe jamais, et seul ce garçon, sais mieux que personne, ressentir les émotions des autres.
    Mais comme il le dit si bien, lorsqu'il ne s'agit pas de me dire, qui de ma mère ou de mon père décédera le premier, celui qui fais de ma vie cet enfer, ose me qualifier d'être humain lambda, encore un peu adolescent dans sa tête....
    Je pourrais continué pendant des heures, pour vos dire, a quel point j'ai mal de mon amour, a quel point j'ai peur de retrouver quelqu'un d'autre apres cela...
    Jamais avant cela je ne m'était forcé a couché avec quelqu'un, jamais j'ai du avant cela, mentir quand a mes activités, et surtout jamais avant LUI, je n'étais obliger de correspondre avec mes amies, par courrier postale, par le biais d'une collègue de travail...
    Tout cela vous détruit de jours en jours, vous qui croyez dur en l'amour, finissez votre vie, a regretter le temps qui passe trop vite et qui vous tiens loin des personnes au pret duquel vous avez partager votre enfance.
    Ma famille me manque, mes amies.... Alors j'ose écrire ce petit message, juste afin de me vider l'esprit, et adresser un message d'encouragement, a ses personnes qui comme moi, ou pire encore, arrivent a surmonter cela, et a prouver au combien leur force et leur courage, permettent a ses guerrières, de ne pas se laisser mourir au combat.
    Je prie pour tout ceux qui endure, et je leur dit que je les comprend.
    On ne peux pas comprendre, quand on ne le vie pas !
    Merci de m'avoir lue !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La guerrière vous envoie plein d'énergie et de courage ..Surtout essayer de reprendre contact avec VOS ressources ..Et pensez à vous .
      Je suis certaine que vous en avez encore à foison sinon vous ne viendriez m^me pas sur ce genre de forum.
      Le déclic ne va pas tarder et vous prendrez vos jambes à votre coup .
      Et oui , je sais comme on a l'impression que cela reste du domaine de l'impossible mais pour en être sortie , je peux vous dire qu'il ne s'agit que d'une fausse réalité .
      Puisez dans le courage qui est en vous ...

      Supprimer
    2. Merci de votre réponse.
      Mais je doit vous l'avouer, j'ai pourtant si peur...

      Supprimer
  31. Bonjour à tous,

    J'ai vécu une histoire assez sordide avec un homme marié (je pense que c'est un PN) qui m'a fait croire pendant deux ans qu'il allait quitter sa femme. D'après ce qu'il me racontait, sa femme issue d'une famille catholique pratiquante était dépressive et n’acceptait pas la séparation (que sa famille a elle n'allait pas accepter car dans la religion on ne se marie qu'une fois)...donc il, fallait selon lui ne pas la brusquer et lui laisser le temps nécessaire pour qu'elle accepte les choses...

    Pendant ces deux ans et face à mes insistances et mon désespoir face à cette situation ("je ne l'aime plus, je t'aime toi mais il me faut du temps..."). Les vacances d'été arrivent, il me dit avoir besoin de temps pour réfléchir, besoin de partir loin pour revenir plus fort et prendre "une vraie décision" et agir"...

    Pendant ce voyage il m'envoie des messages tout le temps, me dit qu'il se sent seul et qu'il pense à moi tout le temps...A son retour, il avait (soit disant) pris une décision mais je ne voyais aucun changement réel sauf qu'il continuait à animer le débat de sa séparation avec la maladie de sa femme "sa faiblesse", son amour pour moi...
    Il me disait que sa femme pouvait se suicider...je compatissais pour sa situation mais je me sentais mal pour moi aussi et pour nous!

    Il me racontait vendre des choses à la maison TV, voiture...car il préparait son divorce (il me disait avoir pris un rdv chez un avocat) et m'a même invité à plusieurs reprises chez lui. J'avoue malgré mes suspicion sur son honnêteté, au fond de moi je me suis dit : "s'il m'invite chez lui (là où il vit avec sa femme) c'est qu'il dit la vérité..nous avons même parlé d'avoir des enfant ensemble, il me disait vouloir deux garçons et une fille de moi...(j'imagine que ce sont ces discussions avec sa femme..)

    Un jour après beaucoup d'insistance pour nous voir avant une soirée avec ses amis, nous avons pris les transports en commun ensemble. Et là nous tombons nez à nez avec sa femme (qui visiblement l'attendait pour la soirée). Il était confus et a continué son chemin avec elle. ne comprenant pas la situation et n’arrêtant pas de l'appeler pour comprendre (car ils n'était plus sensés être ensemble et surtout sortir ensemble), il m'a dit qu'il ne savait pas qu'elle allait être là et il était désolé pour moi d'avoir été mise dans cette situation.
    Le lendemain j'insiste pour avoir le mail d'invitation de ses amis afin de vérifier ses dire. Il m'envoie un mail sans le l'email de sa femme. Je l'ai cru et ça m'a calmé...Il m'a dit que dans un couple la confiance était la base de tout et qu'il ne pouvait pas y avoir d'amour sans confiance..je crois que tout le monde est d'accord avec ça...j'ai fermé les yeux et surtout fait confiance.*

    RépondreSupprimer
  32. suite*
    Les mois passent et la tension monte et tout ce que je lui demandais c'était d'être clair envers moi afin que je puisse prendre une décision. Il savait que s'il me disait même douter de sa séparation avec sa femme, je l'aurais quitté sur le champs...il me disait exactement ce que j'avais besoin d'entendre. Il connaissait mes faiblesses et savait quoi dire et quand le dire pour avoir le plus fort impact sur moi..

    Entre temps j'ai rencontré un homme et dès qu'il l'a su il est devenu fou et s'est mis dans une position de victime me disant que lui était en train de casser son couple et que moi pendant ce temps je cherchais un homme. Je l'aimais mais j'avais vraiment de perdre mon temps avec lui. Que lui disait avoir pris une décision mais je ne voyais rien...

    L'été d'après rebelote, il m'a dit qu'il partait seul en voyage car il avait besoin de se retrouver..et javais encore des doutes sur ce qu'il me racontait...

    Information importante, nous travaillons dans le même endroit ce qui complique les choses). Cet homme sait se faire aimer dans son lieu de travail et a un capital sympathie énorme (appelé même quelques fois le "gendre idéal"). Il sait se faire aimer des gens et en plus fait tout pour qu'on l'admire et qu'on s’intéresse à lui (il se prend pour un artiste et est tout le temps en train de montrer ses photos aux collègues voire de donner des cours sur l’utilisation des appareils photos. Bref l'homme "parfait" d'apparences dont personne ne peut douter de sa vie cachée et des agissements...

    Il m'avait dit qu'il avait parler de notre histoire à sa femme, qu'il lui avait dit qu'il allait voir un avocat pour divorcer (il est sorti un jour à l'heure du déjeuner pour aller voir avocat => il m'a dit que l'avocat était trop con et qu'il l'avait jugé). Ce jour là sentant que le soupçonnais de mensonge et donc que je pouvais le suivre a appelé avec un numéro masqué sur ma ligne fixe... Mais comme nous avions continuer à nous voir sans qu'il soit inquiété (elle ne l'a jamais suivie par ex) qu'elle tombe enceinte quelque temps seulement après cette histoire, comme a déjà menti beaucoup de fois, j'en déduis qu'elle ne sait rien du tout, ni elle ni leur familles ni leurs amis comme il me l'a raconté...

    Un week-end alors qu'on avait depuis quelque temps décidé ( c'était pas ma décision d'arrêter ce massacre sentimental et de vivre ma nouvelle vie amoureuse), il me dit vouloir partir en Normandie avec son grand frère pour rendre un hommage à son grand père mort depuis quelques mois et occasion de se rapprocher de son frère et de lui parler de certaines choses..Je lui ai demandé s'il partait seul (sous entendu sans sa femme)? Il m'a regardé droit dans les yeux sans trembler sans détourner les yeux et m'a juré par ce qu'il avait de plus chère qu'il partait seulement avec son frère. Toujours avec les doutes et un fort sentiment qu'il me manquant des éléments dans cette histoire que cet homme m'a menti, j'ai décidé de le suivre jusqu'à chez lui (puisque en plus je connaissais le chemin). J'attends un peu et j'appelle pour lui reposer les questions (au fond de moi je voulais qu'il me dise encore la vérité). Il ne me répond pas mais me rappelle 5 minutes après..Sa voix était normale l'air content de lui me dit n'avoir pas répondu car il était à la recherche de carte bancaire et que son frère est en bas en train de l'attendre dans la voiture. 10 minutes après je le vois sortir de chez lui avec sa femme.
    A ce moment précis comme une grosse claque j'a compris qu'en fait cet homme était capable de mentir, sans aucune limite et le sentiment d'avoir perdu mon temps avec un homme qui m'a menti pour avoir ce qu'il voulait de moi.*

    RépondreSupprimer
  33. suite*
    Après cet épisode où j'en ai été malade, je l'ai soumis à toutes mes questions/doutes afin de savoir ce qui était vrai du faux. C'était très compliqué car à force de mensonge, de jeux de mots je me sentais comme dans un brouillard. Je l'ai menacé que s'il mentait encore j'allais en parler à sa femme. J'ai fini par savoir plein de choses mais ce qui était surprenant c'est qu'il était capable de mentir pour camoufler un mensonge. Sans limites pour rien ni personne.
    J'ai su qu'en fait pendant le premier été où il était sensé partir loin seul qu'en fait elle était avec lui mais avant de me l'avouer sous la pression, il m'a renvoyé la confirmation de paiement de voyage pour seulement une personne. Quand j'ai ouvert le mail (sachant qu'un mail on peut modifier les informations) je lu ai dit que j'allais appeler chez lui et vérifier ses dire. Il a fini par me dire qu'elle l'a rejoint...

    Comme l'été approchait et qu'il m'avait déjà dit qu'il avait réservé ses vacances auparavant et comme il avait été épinglé dans ces mensonges, il m'a dit que sa femme lui avait demandé de partir avec lui...
    Chacun est parti en vacances de son coté et moi avec cet homme qui est entré dans ma vie..

    L'histoire n'est pas finie, de retour de congé environ une semaine après il m'annonce que sa femme est enceinte...j'ai "begué". Il m'a dit qu'il le savait depuis une semaine..
    La rage au ventre en voyant cet énième mensonge, j'en ai parlé à une collègue à qui il se confie qui après avoir été très surprise que ça soit lui dont je parlais (car paraissant parfait au travail) m'a dit qu'en fait il avait raconté à tout le monde au travail qu'il partait en vacances avec sa femme et qu'elle était enceinte...donc il le savait avant même de partir pour le bébé, que le voyage était planifié, en fait y avait que moi qui ne savait pas pensant au contraire être la seule à détenir la vérité sur sa vie...je me suis sentie bien cruche

    Il a essayé de me parler à plusieurs reprise au travail, m'appelait avec un numéro masqué, me suivait dans les transports en commun...mais je ne voulais plus lui parler mais surtout je ne voulais plus qu'il puisse encore me mentir. J'ai coupé les ponts avec lui car je me suis rendue compte qu'il mentait malgré lui que c'est pathologique, qu'il se met systématiquement en position de victime pour me manipuler (il a dit à ma collègue à qui je m'étais confiée que c'était des calomnies, qu'à part ce fameux week end avec son "frère" il n'a jamais menti, qu'il était passé par une période difficile pour son couple et que maintenant il était prêt à tout re construire.*

    RépondreSupprimer
  34. suite*

    Il n y a jamais eu d'excuses sincères de sa part, bien au contraire il exhibe à qui veut l'entendre ses joies de couples. Il a même mis une photo de sa femme et de son enfant à la salle à café pour que tout le monde puisse partager sa "joie". Il s'en fiche du fait que je travaille dans le meme endroit et je connaisse la vérité..

    Je n'ai alerté personne de son entourage de cette histoire même pas sa femme car, un, j'estime que ce n'est pas à moi de le faire et de deux je ne suis pas une fouteuse de merde. Certes au final je n'ai été sa mairesse on son joujou, mais je n'ai jamais accepté cette situation et tout fait pour qu'il soit clair avec moi et avec elle.


    Aujourd’hui j'ai de vrais projets de vie avec un homme que j'aime et qui m'aime. Je lui ai un peu parlé de cette histoire. Il m'a dit que je suis tombée sur un lâche...je pense sincèrement que ce n'est pas que ça son pb. J'ai lu un livre sur la manipulation de Mme Marie France Hirigoyen et n'étant pas une spécialiste je pense néanmoins qu'il a un pb et qu'il devrait consulter des spécialistes.

    Avant mes lectures et juste après avoir découvert les mensonges (et y en a que j'ai préféré ne pas creuser..) je l'ai traité dans un moment de colère de "taré". Le mot est fort mais je pense ne pas être loin de la réalité.

    Je pourrai écrire pendant des heures tellement il y a eu choses bizarres.
    Aujourd'hui on se croise sur le lieu de travail on se salut.
    J'ai commencé par lui en vouloir, ne pas comprendre comment il a pu faire ça. je me suis sentie mal très longtemps mais maintenant et après mes lectures j'ai réussi à mettre des mots derrière mon histoire.

    Je plains vraiment sa femme car elle vit avec un monstre capable de tout.

    Merci pour votre lecture

    RépondreSupprimer
  35. j'ai oublié un détail important qui m'a fait tout de même rire tellement le mensonge était gros. Pour se justifier que sa femme soit enceinte alors qu'il me racontait être en voie de séparation, il m'a dit que c'était un accident, que sa femme avait des règles irrégulières et qu'il ne désirait pas cet enfant.
    Mis à part le fait que ce soit gros, arriver à dire ces choses là sur son enfant c'est horrible.
    Pourquoi avoir menti encore alors que nous n'étions plus ensemble ? sans doutes pour ne pas perdre la face et passer, ad vitam æternam, pour la victime. cette fois il était victime de sa femme..
    Brune

    RépondreSupprimer
  36. Chère Anonyme, il y a bcp de ressemblance avec mon PN...Ils sont des montres et le plus difficile pour les gens biens comme nous est d'accepter que cela peut exister...Dans mon cas, c'est moi qui lui proposer d'avoir seulement une relation de temps en temps et ne pas mélanger les sentiments amoureux. Lui il me disait tjs que il ne pouvait pas faire ca, car il m'aimait trop:-) Alors qu'il était avec 2 autres filles en meme temps...Je suis contente que vous avez trouvé un homme bien...Mais sachez que votre PN n'est pas seulement un lâche, c'est un monstre, un diable qui veut just détruire...

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour Chère Joy,

    J'ai lu votre témoignage avec grande attention et vous avez tout à fait raison de souligner que nos deux histoires ont beaucoup de similitudes.
    Contrairement à vous, je n'ai pas vu de psy depuis pensant que je pouvais guérir par moi mais j'avoue que l'idée de consulter un spécialiste fait son chemin dans ma tête et j y pense...et j'en parle de plus en plus autour de moi.

    Vous avez eu beaucoup de chance d'avoir eu de précieux conseils de la part d'amies qui vont ont ouvert les yeux sur cette pathologie peu connue, beaucoup de chance aussi que vous ne soyez pas enceinte de lui (un bébé vous aurait causé beaucoup de tort à vous et à votre mari). Ces hommes savent appuyer sur nos points faibles (pour moi c'était un manque d'amour paternel, manque d'assurance...) et nous apporter ce quelque chose qui nous manque dans notre vie ou qu'on croit manquer(il me donnait l'impression d'être un homme parfait, et il faisait tout pour me flatter tout le temps).

    Une autre similitude qui m'a frappée également, c'est le physique peu avantageux qui lui permet de sortir avec de jolies femmes). Mon PN est honnêtement pas très beau mais avec des yeux de chien battu qui le faisaient passer pour une "pauvre" personne que j'avais envie de consoler. Plus que ça, il bégaie et semble tellement souffrir à chaque fois qu'il prend la parole.
    Comme dans votre histoire, mon PN jouait avec moi et mes sentiments comme au "chat et à la souris". Au début de cette relation quand il a commencé à tourner autour de moi au boulot, j'ai passé des semaines et des mois à lui dire que c'est une histoire qui n'a aucune issue et qu'il fallait l'arrêter de suite...lui faisait tout pour me convaincre que si on s'aime on pourra être ensemble, que de toutes les manières il n'aimait plus sa femme et que j'étais la femme de sa vie...j'étais complètement endormie et donc prête à foncer tête baissée dans cette relation.

    C'est une fois sous son emprise qu'il a commencé à m'expliquer que ça allait être compliquée avec sa femme...

    Vous avez pensé à le dénoncer mais pensez à vous d'abord car cet homme est malin et manipulateur et pourrait s'en prendre à vous et aussi vous nuire auprès de votre mari (qui n'a rien demandé à personne). Même si votre mari devait savoir quelque chose un jour, il vaudrait mieux que ce soit par vous et avec vos mots...

    Pour aller mieux (même si vous avez déjà pris les devants avec le psy) je pense que notre meilleure remède c'est "1" le temps et "2" prendre du recul sur cette relation et de se dire que c'est malade avec une vraie pathologie dans le cerveau et qu'il ne guérira jamais de cela. Les PN ne peuvent guérir (ou rarement) car ils n'admettent pas leur maladie. Ce sont des comédiens, ils n'ont pas de personnalité, ni de sentiments..ils jouent des rôles tout le temps.

    Après concernant le fait qu'il vous envoie encore des sms, moi je vous conseille de ne pas répondre, de ne plus le voir et de donner zéro nouvelles. Il faut couper le cordon.
    Concernant votre relation avec votre mari, essayer de lui parler de ce qui vous chagrine dans votre couple. Vous pourrez peut être trouver ensemble des remèdes pour relancer votre couple.
    Bonne chance et merci encore pour votre message de soutien.
    Brune

    RépondreSupprimer
  38. bonjour,
    merci me donner des outils et des comportements a adopter face a un PN CAR j'ai mis 4 années de séparation et de rechute car tres dependante affectivement mais assez forte quand meme,j'ai eu tres mal et je remonte doucement la pente mais j'ai enfin mis une personnalité concernant le pere de mon fils qui a 7 ans en grace aux dialogues avec des pro,grace a des reportages, des livres et bien sur grace aux blog, aujourd'hui il va se marié alors qu'il avait demandé ma main en juillet mais apres l'avoir quitté une enième fois il a rencontré une autre proie et se marie 9 mois apres l'avoir rencontrée, mais je cherche comment me défendre car il utilise notre fils et me traite souvent de mauvaise mère et qu'il aura un jour sa garde des qu'il voit que je fais des choses dans ma vie et que je fais tout pour me la rendre plus belle!!il voudrait que je n'ai qu'une vie de mere et pas de femme!!et des qu'il touche a mon fils je me culpabilise trop j'ai tellement peur qu'il me l'enlève, bien sur par la justice il ne pourra jamais mais j'ai peur qu'il conditionne mon fils et que celui ci demande d'aller vivre avec son pere, ca me fait trop de mal!!donnez moi des conseils pour le destabiliser.merci a vous

    RépondreSupprimer
  39. Chère Anonyme, Je crois que vous devrez d'aboprd prendre de la distance. Dites vous que le destin a voulu ainsi et que maintenat c'est du passé. Soyez heureuse d'avoir échapper. Je remercie tous les jours le Dieu (même si je ne suis pas croyante:) de m'avoir ouvert les yeux. Je sais que tous les jours n'est pas facile...Aujourd'hui par exemple, j'ai le coeur serré depuis mon réveil...Je pense sans arrêt de l'appeller et de lui dire ce que je pense de lui, de lui demander pourquoi??? mais bien sure je ne ferai pas...Ca ne sert à rien. Ca fait 1 mois et demi que j'ai coupé tout contacts et n'a pas répondu à ses sms... Je sais q dans votre cas vous avez un fils en commun et c'est difficile, mais ignorez son existance. Je ne sais pas ce que les autres pensent mais je pense que vous devrez parler avec votre fils de certains traits de prsonnalité de son père...Les enfants sont plus intéllegent qu'on pense. Bonne chance!

    RépondreSupprimer
  40. Courage à toutes les 2 !!
    Mais c'est vrai que gerer des tarés pareils lorsqu'on a des enfants devient vite un véritable cauchemar .J'ai vu le résultat avec l'ex femme de mon PN avec qui elle a 2 enfants.Elle a peur de lui encore 7 ans après leur divorce et j'ai peur qu'elle perde ses fils à terme vu la manip dont il fait usage avec eux ...
    Il faut tout mettre en oeuvre toutes les ficelles de contre manipulation .Encore une fois , je le répète souvent sur ce blog ,il y a vraiment de des techniques qui rend plus fort et permet de reprendre le contrôle .
    Pensez à tout garder comme mail , sms et pourquoi pas ne pas enregistrer les com telelephoniques . Toutes ces piéces pourront servir pour une éventuelle audience pour la garde des enfants .
    En parler aux enfants c'est compliqué . Ca dépend de l âge qu'ils ont . Car après , il peuvent se sentir pris entre les 2 parents ..C'est très compliqué ..Je pense qu'il faut les faire parler et réussir à désamorcer tout ce qui ressemble à de la manip de la part de leur père .
    Et si jamais , votre fils demande à aller vivre avec son père ..Faire en sorte de récupérer le plus d'attestations possible auprès de votre entourage prouvant son comportement .

    RépondreSupprimer
  41. Est ce que les PN ont des remords, des regrets ??? Losqu'il m'envoie des messages, il dit qu'il regrette mais qu'il ne sait pas faire autrement, que tant qu'il aura des soucis d'argent et de santé, ce sera comme ça... Pourtant de mémoire pendant notre mariage quand il n'y avait rien de tout ça, il pétait un plomb pour un bouchon sur la route, pour les enfants qui se disputaient, en famille dès que l'on avait pas le même avis, il partait et nous laisser en plan, il déclinait une invitation au dernier moment chez nos amis...il bricolait ça ne marcait pas, il cassait tout... bref j'en passe, même enceinte de notre fille, il m'a laissé un dimanche pour faire des travaux car lui voulait aller à la campagne chez ses parents, et moi je me suis pris une décharge électrique avec l'applique, ensuite je pleurais toute la jouréne, et j'avais tellement honte que je ne disais rien. EVA

    RépondreSupprimer
  42. Bonjour Eva,
    Je me pose exactement les mêmes questions à propos de ses regrets et remords mais selon les spécialistes et mon propre sentiment, malheureusement les PN n'ont pas de remords..

    Aux anonymes, je pense qu'il est vain d'essayer d'adopter des techniques de contre manipulation car de "1" le PN a toujours une longueur d'avance sur vous concernant la manipulation et de "2" ça risque de vous faire plus de mal à vous même, donc en gros ça ne sert à rien c'est comme parler à un mur !

    Si vous la possibilité de partir et de couper les ponts une bonne fois pour toute alors il faut le faire.
    Les choses se compliquent en effet lorsqu'il y des enfant au milieu. Je ne suis pas une spécialiste de la qst mais c'est difficile de parler du sujet directement aux enfants. Il est préférable selon moi, de donner bcp d'amour à votre enfant. Les enfants finiront pas comprendre eux même la situation.
    Bon courage
    Brune

    RépondreSupprimer
  43. Merci BRUNE pour votre message mais j'habite seule maintenant car j'ai pû garder la maison, mais à chaque fois que l'on décide d'arrêter de se voir, on replonge un coup lui un coup c'est moi. Pourtant je sais qu'il faut tout stopper car c'est l'avenir de mon fils qui est en jeu, ma fille fais ses études dans une autre ville elle ne rentre que de temps en temps et bien sur elle vient chez moi, elle a tout compris. Cela fais 15 jours que je ne l'ai pas vu et j'ai la hantise de notre prochaine discussion de vive voix car il va encore me déstabiliser. EVA

    RépondreSupprimer
  44. Bonsoir à toutes ,

    Eva les PN n'ont aucun remords ni regrets d'avoir fait du mal au gens.Ils en ont certainement en ce qui les concerne quand ils n'ont pas réussi à obtenir ce qu'ils voulaient de l'autre.Ca ! Certainement !Mais voir et comprendre qu'ils font souffrir les autres .IMPOSSIBLE !
    Le mien m'a dit qu'il m'avait quittée (pour ne pas dire jetée)pour ne pas m'emmener avec lui dans les soi-disant problèmes financiers qu'il risquait d'avoir..Il se sacrifiait le pauvre chou !!! Par contre , ca ne l'a pas empêché une seconde , d'y emmener ma "remplaçante"qui n'a géré que des merdes à cause de lui!
    C'est bien de savoir que votre fils ne veut plus voir son père et pour le protéger de lui , il n'y aura que la justice car son père ne lâchera pas l'affaire...
    Tout dépend de son âge ,mais votre fils pourra être écouter par le juge et son avis pris en compte .En tous cas , vous avez la chance de pouvoir le protéger un peu plus de son père en ayant cette garde à temps plein..Si c'était moi , le choix sera vite fait ...
    Je suis d'accord avec Brune quand elle dit que le mieux est de s'éloigner le plus possible de ces pourris mais qund on a un enfant c'est mission impossible alors ,oui ,je pense que les techniques de contre manip peuvent bcp aider. Surtout si vous avez peur d être destabilisée...

    RépondreSupprimer
  45. Eva,
    Pouvez-vous éviter les discussions avec lui ? Est-ce qu'il vient encore chez vous sans votre volonté ? Avez vous des leviers afin qu'il ne surgisse plus dans votre vie ?

    Faites le en effet pour votre fils (qui va aussi comprendre les choses) mais faites le aussi pour vous en tant que femme. Les PN nous rabaissent dans notre être et dans notre féminité.
    Essayer d'en parler autour de vous, de sortir pour oublier cette histoire et pour reprendre goût à la vie...
    Brune

    RépondreSupprimer
  46. Voici le lien vers un livre du docteur Marie-France Hirigoyen sur le "harcèlement moral" qui explique le mode de communication des pervers : http://www.mariefrance-hirigoyen.com/fr/ses-ouvrages/le-harcelement-moral

    Comprendre le mode de fonctionnement des pervers et manipulateurs, ainsi que leur mode de communication pourrait nous servir pour être mieux armées pour affronter ces PN.

    Merci à vous tout
    Brune

    RépondreSupprimer
  47. Réponse à Brune
    Non il ne vient pas chez moi sans y être invité. Je dois le voir pour discuter de mon fils, car il ne comprends pas pourquoi mon fils ne veut pas le voir et il ne comprends pas pourquoi moi je lui fait la tête en ce moment. Avec ce qu'il s'est passé punir mon fils devant toute sa famille, faire pleurer ses parents agés et s'être disputé gravement avec l'un des soeurs, et bien ça y est pour lui c'est du passén ce n'est pas de sa faute c'est parce qu'il est sur les béquilles en ce moment parce que ci parce que ça...

    RépondreSupprimer
  48. Bonjour,
    Voilà je viens tout juste de m'inscrire pour la première fois sur ce forum et j'aurais aimé avoir votre avis.

    Alors, je pense avoir eu affaire avec non pas un pervers narcissique mais à une perverse narcissique. Cette femme était une amie d'enfance à moi. Cela fait quelques années que j'ai coupé les ponts avec elle et je sais que j'ai bien fait mais je ne sais toujours pas si elle correspondait aux gens qu'on nomme "pervers narcissique".
    Alors pour faire court, elle était hyper sympa, elle était toujours là pour moi, m'offrait des petits cadeaux et à côté de ça, j'avais la sensation de lui "appartenir". Elle venait chez moi tous les samedis et les dimanches et même si j'étais contente de la voir je n'avais pas le choix: même quand je lui disais de ne pas venir...
    Une fois j'étais partie faire les magasins un samedi après-midi avec quelqu'un d'autre et quand elle est arrivée et qu'elle a vu que j'étais partie sans elle, elle a fait la gueule. Petit à petit, je ne voyais qu'elle (ainsi que son compagnon) le week-end ce qui fait que j'avais perdu le fil avec tous mes autres amis. J'avais la sensation qu'il fallait que je sois à sa disposition et si je n'étais pas là pour elle, elle me le faisait payer. C'était une fille qui avait ENORMEMENT de confiance en elle au point de dire des bêtises avec le plus grand des aplombs!! Elle considérait que ce qu'elle disait, c'était la Bible même quand j'avais raison (attention je ne dis pas que j'avais raison tout le temps, évidemment^^). Si je devais la qualifier, je dirais qu'elle était dogmatique. Comme tout le monde, on parlait de chose et d'autre et il FALLAIT qu'elle ait toujours raison et elle était hyper péremptoire. Elle était du genre a vouloir toujours avoir raison et il fallait tout le temps que les gens adoptent SON point de vue et elle était hyper douée pour faire passer ses opinions. Si jamais on adoptait pas son cheminement elle était de mauvaise humeur.
    Anaïs

    RépondreSupprimer
  49. Témoignage suite:
    Quand quelque chose n'allait pas, elle était hyper douée pour faire porter la responsabilité sur autrui (donc sur moi ou son conjoint de l'époque principalement). Elle ne se remettait jamais en question même quand elle était en tord. Par exemple, une fois, elle m'avait demandé de venir avec elle chercher une armoire dans un magasin. Alors pour situer, elle était enceinte et voulait des meubles pour le bébé à venir et on était venues en voiture car elle avait eu son permis depuis un an (et moi non), sauf que la voiture était petite. Dans le magasin elle avait repéré une armoire et a voulu la récupérer tout de suite pour la mettre chez elle. Je lui avais dit gentiment que, d'une part nous étions que deux filles et d'autre part que la voiture était probablement trop petite pour "accueillir" l'armoire en question (qui faisait 1m98). Mon amie n'avait rien voulu savoir et avait insisté pour la mettre dans la voiture, elle avait tanné un employé pour nous aider alors que celui-ci était très dubitatif quant à la capacité de la voiture. Bref, on arrive tant bien que mal à mettre cette armoire dedans mais comme ça devait arriver, elle était trop grande et mon amie à l'époque avait eu beaucoup de difficulté à conduire. Du coup, on s'arrête sur un parking pour mettre mieux l'armoire. Elle, elle va à la place du coffre afin de pousser l'armoire et moi j'étais à la place du passager et chargée de me "débrouiller" pour déplacer l'armoire afin qu'elle ne la gêne plus. Et là, c'est le drame le pare-brise se fêle...Je me suis empressée de m'excuser car je pensais que c'était aussi de ma faute mais elle s'est transformée en "boule de colère", et, au lieu de me dire qu'elle voulais que je l'aide à payer le pare-brise elle s'est débrouillée autrement; par des petites réflexions assassines pour que je me sente coupable. De toute manière, à ses yeux, la faute me revenait entièrement. Pendant tout le trajet du retour j'ai eu le droit à des "mais comment je vais payer ça?" "je vais manger des patates et des nouilles pendant des mois..." "je vais devoir faire des concessions par rapport à mon bébé" etc...je lui ai dit que je l'aiderais à payer mais elle a continué sur sa lancée. A l'époque elle avait son permis et moi non et c'était une jeune femme hyper méticuleuse et elle savait pertinemment bien qu'un pare-brise fêlé pouvait être dédommagé par soit son assurance auto, soit mon assurance civile (ça, je l'ai su grâce à mes parents) mais ça, elle s'est bien gardée de me le dire. Bref, on arrive chez elle, et on tombe sur son conjoint et là, moi qui commençais à être agacée par son comportement je l'ai vu se jeter sur son copain et faire SEMBLANT de pleurer!!!!!! Lui, très calmement a dit que ce n'était pas grave pourvu que personne ne soit blessé. On est arrivés chez moi, j'étais en colère contre elle mais grâce à son comportement j'avais commencé à voir qui elle était vraiment. Ma mère était là, je lui ai expliqué la situation et elle m'a rassurée en disant que ce n'était pas grave et qu'on pouvait s'arranger pour le pare-brise. Mon amie s'étant calmée, elle est revenue vers moi non pas pour me rassurer mais pour me dire qu'elle ne m'en voulait pas trop car de toute manière je n'étais "qu'une fille maladroite".
    Anaïs

    RépondreSupprimer
  50. Témoignage suite et fin:
    Voilà et ça c'est une anecdote parmi tant d'autres. Quand on ne faisait pas ce que elle voulait, elle était boudeuse. Puis, un coup elle me complimentait et un coup elle me reprochait des choses. Elle me disait que je m'habillais mal ou que j'étais "comme ci ou comme ça"....
    Une fois, j'avais un repas ailleurs et avec d'autres personnes et elle avait fait un "caca nerveux" à son copain pour que eux aussi aillent manger au restaurant. La manière dont elle s'y était prise était particulière car je savais qu'elle voulait que je lui dise "oh ben venez avec moi" sauf que je n'avais pas cédé et je pense qu'elle a dû se sentir extrêmement frustrée car elle s'est conduite de manière infâme envers son copain! Elle voulait un boeuf bourguignon et elle avait forcé son copain à appeler une dizaine de restaurants pour qu'elle obtienne satisfaction. A cette époque elle avait lié connaissance avec mon frère et sa copine. Au début ils l'adoraient et quand j'ai remis les pendules à l'heure avec mon ancienne amie et que j'ai coupé les ponts définitivement avec elle, mon frère et sa copine n'avaient rien compris. Ils avaient pensé que j'avais tord.... Depuis, mon frère s'est rendu compte de qui elle est vraiment et ne la supporte plus. Il faut dire qu'elle avait presque réussi à m'isoler de mes amis et elle a essayé de faire la même chose avec les amis de mon frère. Diviser pour mieux régner! Si elle a fréquenté mon frère c'est juste parce que sa ma belle-soeur (qui fut un temps comme fascinée par cette fille, elle ne jurait d'ailleurs que par elle) a essayé de l'introduire dans leur cercle d'amis et une fois dedans elle a essayé d'écarter mon frère et sa copine des certains de leurs amis. Dieu merci mon frère s'en est rendu compte très vite et sait désormais à qui il a affaire et sa copine commence sérieusement à se méfier et à prendre ses distances maintenant. Dans ma famille personne n'est dupe et ont parfaitement compris ma réaction. Ouf! "Rompre" avec elle fut la meilleure décision que j'ai jamais prise.
    En plus elle ne manque vraiment pas de culot, car elle a osé m'appeler -alors que je lui avais dit que je ne voulais plus entendre parler d'elle-pour me demander les numéros de téléphone des amis en commun d'enfance mais qui ne voulaient plus trop la voir ainsi que des amis à moi qu'elle avait vu (pour certains) que quelques fois afin de les inviter à son mariage.

    Voilà, désolée pour la tartine et encore j'ai encore d'autres histoires avec elle pour montrer ce qu'elle a pu me faire mais ça serait trop long, néanmoins, si jamais vous passez par là (car je me doute que vous êtes occupée) j'aimerais vraiment que vous me donniez votre avis. Selon vous est-elle une perverse narcissique?????
    Anaïs

    RépondreSupprimer
  51. Bonjour Anais ..

    A priori , vu les exemples de son comportement, elle fait bien partie de cette "race" :-)
    Elle doit peter les plafonds des 30 critères !!!
    Je plains son futur mari....

    RépondreSupprimer
  52. Bonjour Caroline,
    Tout d'abord merci d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre.
    Perso, moi je plains plus ses enfants car de ce que j'entends de la part de ma belle-soeur et de mon frère la fille aînée a exactement le même type de comportement que la mère. Apparemment, la petite est belle, est habituée à ce qu'on le lui dise et profite un maximum de sa beauté. Une fois, elle a bousculé et tenté d'étouffer un enfant d'un couple d'amis à mon frère (mais bon elle n'avait que 3 ans)et le prend régulièrement comme souffre-douleur... Bref. Tu as mentionné "les 30 critères", je ne sais pas de quoi il s'agit mais comme j'ai pas encore tous lu les articles du site, je serais intéressée de savoir ce que c'est. Merci d'avance.
    Anaïs

    RépondreSupprimer
  53. Il suffit d'avoir au minimum une petite dizaine de ces critères (car evidemment il y a des challengers et des cadhors parmi eux :-) ) ...Des niveaux différents ..
    Les critères font références à des comportements récurrents détectables assez facilement quand on analyse le personnage auquel on a eu a faire ..
    Les critères sont référencés sur le site sinon il faut juste taper "les 30 critères d'un PN" sur un moteur de recherche et on trouve très facilement .
    Le mien pétait les plafonds !!! (il avait les 30 citères ) Un champion du monde !

    RépondreSupprimer
  54. bonjour,

    je lis et relis des expériences de vie avec des pn et je n'arrive pas à sortir la tête de l'eau...nous avons vécu une relation de quatre ans entrecoupées de nombreuses absences. ..a chaque fois que j'émettais un avis contraire au sien ou que je tentais une discussion dans l'objectif d'échanger, il partait une semaine deux voir trois...c'étais toujours moi qui le rappelait...il ne répondait pas...j'arrivais à l'avoir au téléphone ne utilisant une cabine téléphonique...il ne reconnaissait pas mon numéro...je me demande en core pourquoi je l'ai recontacté...au début j'étais la plus belle, il était charmant!
    Puis quand je venais le revoir c'étais "qu'es ce que tu veux, qu'est ce que tu viens faire là? et moi je restais...un jour je suis arrivée et il était en com sur internet et j'ai lu "excuse j'ai une visite impromptue"...c'étais moi...j'ai commencée par demander des explications ...ça s'est terminé en eau de boudin...ça ne me regardait pas etc...puis il est parti un weekend voir sa princesse...j'ai réussi à avoir le numéro de tél de la princesse mariée et il m'a promis que c'était fini...puis j'ai commencé à entendre que ma coupe de cheveux ne m'allait pas, que mon coiffeur coupait mal, que ma maison ne lui plaisait pas etc etc puis un jour..."je n'étais pas assez féminine" , là je l'ai envoyé boulé et lui répondu que je savais ce que je valais...quatre mois se sont passés...j'étais en clinique pour une reconstruction mammaire...il est venu à l'hosto j'ai eu beaucoup de mal a accepter cette visite et en même temps il me manquait...de clémentines en oranges, est venu le décés d'un cousin que j'appréciais beaucoup il a été charmant..j'ai craqué...juste après noêl...j'arrive chez lui après un spectacle d'opéra j'étais passé lui acheté un kdo...je me suis fait incendiée parce qu'il était allé me chercher à la sortie d'opéra, je n'y étais pas..puis il part en xeek chez sa maman, j'appelle, il n'était pas là, je me suis fait incendiée parce que je n'avais pas à déranger sa maman, puis un soir,il n'a pas voulu me rallumer la tv que je n'arrivais pas à faire marcher, j'ai jeter la télécommande après plusieurs demandes...sept jours d'itt... j'ai pardonné au bout de trois mois et enlevé ma plainte..nous avons quand m^me réussi après plusieurs mois a entamé une démarche auprès d'un psy tous les deux...trois séances et à la troisième il arrêtait" parce que si c'était pour entendre des reproches et payer quarante euros, c'était pas la peine!"la relation s'est arrêté la veille de vacances que nous devions prendre..je l'appelle...je 'avais pas de nouvelles depuis trois jours et là il me dit "on arrête j'ai rencontré qq un d'autre", j'ai raccroché...lui ai ramener toutes ces petites affaires en vrac...pendant qu'il était absent ...il était furieux..Il m'a appelé trois fois puis des coups de téléphone anonymes pendant plusieurs mois...un mail m'invitant à le voir"nous ne sommes pas des pestiférés"auquel je n'ai pas répondu...ces amis ne vois pas clair...ne prennent pas position il est charmant avec eux...il vient de rencontrer une autre fille et croyez moi si vous voulez;..ça me fait mal...alors que je suis consciente de ce que j'ai vécu...je viens d'apprendre que j'avais un quatre cancer...je vais m'occuper de moi et essayer de retrouver un psy pour m'aider à oublier...je ne vous ai raconté que le quart du huitième...je me suis demandé à un moment si j'étais maso?

    RépondreSupprimer
  55. je continue un peu ma bafouille...je m'étais rendu compte qu'il décidait toujours avant moi sans me demander mon avis de la radio à mettre , du côté qu'il allait choisir dans un lit à l'hôtel, quand j'étais en cure depuis deux semaines, il arrivait il changeait tout dans l'appartement,je ne le voyait pas de la cure...il prenait ses vacances à moindre frais... j'étais en colloque, il m'accompagnait (charmante intention)il voulait sortir la journée c'était à moi d'aller chercher le double des clefs de chambre...pour qu'il puisse rentrer..un jour il m'a dit "j'ai vu que t'avais mis un coffre, il faudrait que tu changes le code parce que si c'est pour mettre ta date d'anniversaire...!"...mes doutes se sont bien sûr confirmés...à partir de ce moment j'avais pris suffisamment de force pour le contrer et arrêter...en fait j'ai fait comme lui...choisis sans lui demander son avis, je ne l'attendais plus pour aller déjeuner quand j'étais en colloque(avant j'étais toujours en retard) etc et là c'est lui qui m'a quitté!

    RépondreSupprimer
  56. Chère Anonyme, C'est fou, c'est toujours les mêmes histoires...A croire qu'ils se consultent ou qu'ils ont lu le même mode d'emploi...Quoi dire...sauf Félicitation!!! Je ne sais pas ou vous en êtes dans vos sentiments mais moi après 3 mois bientôt d'avoir couper tout contact, il est tjs en permanence dans ma tête...De moins en moins mais pour l'instant il y a pas eu un seul jour que je n'ai pas penser à lui...Je sais qu'il communique avec moi de manière virtuelle:) Je dis ca pq la semaine passé je suis allée sur son statu de facebook (nous ne sommes pas "amis" sur ce site) et j'ai vu qu'il avait mis une photo de lui que j'avais dis que j'aimais...Il a déjà fais ca lors d'une de nos rupture et m'avais dis par après q c'était pour moi...Je sais que c'est malsain de ma part d'aller voir mais des fois c'est plus fort que moi...Bref, ce que je voulais dire c'est que ca va s'atténuer avec le temps...DEs fois ca m'arrive de sourire bêtement quand je pense d'avoir échapper à un diable...Donc encore Félicitation!

    RépondreSupprimer
  57. ils sont fantastiques...séduisants,gentlemen ,parlant avec emphase,se mettant en valeur tout en essayant de dévaloriser l'autre...méprisant..suffisants..égocentriques, menteurs,tout celà avec style et élégance...
    Ils cachent bien leur jeu pour mieux refermer leurs serres sur la proie .
    Vous qui croiserez un jour perro, tdec,laviedevantsoi2, prenez garde, le danger rôde.

    RépondreSupprimer
  58. Bonjours, j'aurai besoin de réponse. J'ai eu affaire à un pervers narcissique pendant un an, c'est peu vous me direz, mais cela à été suffisant pour faire de gros dégâts sur moi. Maintenant je suis avec quelqu'un d'autre mais je constate de grosses conséquences car je n'arrive pas à être à 100% dans cette relation. Pourtant je l'aime... Je ne sais plus quoi faire, car je vois que je suis en train de le perdre...Tout ça à cause de ma paranoïa, et de mes angoisses qui se répètent. Je ne veux pas perdre quelqu'un de bien à cause d'un monstre qui m'a fais du mal. J'ai besoin de conseils. Merci

    RépondreSupprimer
  59. bonjour ,
    les fantômes d'une relation...et voui ils vous suivent...les doutes....est-ce que ce ne serait pas le m^me homme avec des attentions toutes aussi tordues...je connais...essayer de dépasser tous ça ....pour votre bien être, courage si vous l'aimez...peut-être essayer de lui expliquer le pourquoi vous avez cette attitude à son égard...à Joy...je tiens le coup...moi aussi j'ai "suivi" son activité sur le site "on va sortir"...une façon d'arrêter la relation peut-être...à un moment je me suis demander si ce n'étais pas moi qui était pervers en continuant à suivre ce qu'il faisait...en fait ça a été thérapeuthique...j'ai vu qu'il entrait ne relation avec une jeune femme du site de la même façon qu'il m'avait séduite...en écrivant des poêmes...de lire toutes ces bafouilles et de voir qu'il était dans la répétition m'a conforté dans mes choix... le fait de voir qu'il concrétisait une autre relation amoureuse n'a pas été simple mais bon...avec le temps...sinon sur le site il a mis une belle photo que j'ai prise de lui...tout comme vous...basta la vie...là je suis atteinte d'un cancer issue de celui que j'ai eu en 2009..je ne sais de quoi est fait mon lendemain, je profite de la vie...alors mesdames voir messieurs...au diable ces personnages sans scrupule....avancer...voyez votre bien être et ceux de vos enfants!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quelque chose de normal alors d'avoir des doutes...Je me sentais coupable, mais maintenant je l'ai perdu...A cause de mes doutes...a cause d'un monstre...

      Supprimer
  60. J'ai l'impression que je m'en sortirai pas...ça me hante constamment, ça me pourri la vie, je ne peux plus me regarder dans une glace sans culpabiliser de ma vulnérabilité. Je vis dans une peur constante que je ne pourrait jamais avoir une vie amoureuse normale sans faire du mal à cause de ma peur, de mes doutes...J'ai 21 ans et je n'arrive plus à rêver, à m'imaginer plus tard, à avoir une vie normale...Je me sens désespérée, à la merci de n'importe quel tordu, j'ai peur de moi-même...Je ne sais plus quoi faire, malgré le fait de suivre une thérapie et de lire tout ces témoignages. Pourtant je vois que des personnes ont vécue pire que moi, que je n'ai pas à me plaindre quelque part et que dans mon malheur j'ai eu de la chance. Et pourtant...Je me sens vide...J'ai besoin d'aide...Je ne sais pas vers qui me tourner, je ne sais pas quoi faire, et je me sens angoissée...

    RépondreSupprimer
  61. 21 ans ? vous avez la vie devant vous!continuer la thérapie...apprécier vous votre thérapeute? vous aides-t-elle à avancer ou plutôt avez-vous le sentiment d'avancer?
    bouger,sorter, avec vos amis, la confiance reviendra petit à petit. Entourez-vous de personnes constructives et éviter les autres...l'impression de vide après ce type de relation est normal...les pn épuisent ...
    bon courage!

    RépondreSupprimer
  62. Oui, ma thérapeute m'aide beaucoup mais j'ai l'impression que cela ne suffit pas...En faite j'ai l'impression de faire un pas en avant et deux pas en arrière. Je fais actuellement un gros travail sur moi-même pour essayer de me retrouver et de retrouver une certaine dignité. Pour ce qui est de sortir avec des amis, à vrai dire j'ai personne pour en faire car mes amis habitent loin. Dans ma ville je ne connais personnes et n'ayant pas le permis je me retrouve un peu isolée. En tout cas je vous remercie pour votre soutien car je me sens bien seule ces temps-ci...J'ai entamé un traitement pour lutter contre les crises d'angoisses car elles devenaient de plus en plus fréquentes. Ça devenait invivable...J'ai peur de tout ça mais j'espère que j'arriverai à retrouver une vie normale et que j'arriverai à me regarder dans une glace sans me dire que tout ça c'est de ma faute. En tout cas merci de m'écouter car je pense que j'ai besoin d'en parler à des personnes qui comprennent. Et au moins je n'ai pas l'impression d'être folle. Car les gens ne comprennent pas toujours ce que je peux ressentir et je sens un certain scepticisme de leur part. Du coup des fois j'ai l'impression d'être devenue folle. Merci beaucoup

    RépondreSupprimer
  63. Et puis j'ai cette sensation que ce qui m'est arrivé n'intéresse personne, c'est comme si ce n'était pas grave. Les gens pensent surement que j'exagère, il ne comprenne pas. Je n'arrive pas à m'enlever de ce sentiment de culpabilité, et les personnes ne m'y aide pas. "j'ai été trop naïve", "J'aurai pu le voir venir", etc... C'est angoissant. Ils ne se rendent pas compte des conséquences que tout cela a engendré, il ne se rendent vraiment pas compte...Du coup j'évite de trop en parler car ce sentiment de culpabilité est horrible. Résultat je garde tout pour moi et j'ai du mal à digérer tout ça, malgré le fait d'être suivie. Je crois que je ressens un réel besoin d'être comprise. Merci pour ce forum, cela me fais beaucoup de bien d'écrire ce que j'ai sur le cœur sans être jugée. Merci.

    RépondreSupprimer
  64. Le problème vient que je culpabilise. C'est vrai que c'est lui le monstre pas moi, mais je me dis que si je n'étais pas aussi fragile et vulnérable jamais il ne se serai attaqué à moi. La vie m'en a fait baver depuis que je suis petite, la vie ne m'a pas laissé de répis entre les décès, le fait d'avoir grandi trop vite face à la dureté de la vie. Sa aurai du me rendre plus forte, mais ça à fait le contraire. Résultat y en a un qui m'a vu venir et qui en a profiter. Et je ne sais pas cacher ma vulnérabilité, je ne sais pas faire. Ou alors je la cache en étant agressive et solitaire. C'est dur de ce dire que cette personne en à rajouter une couche alors qu'il savait ce que j'avais vécue. Un être aussi cruel ne mérite même pas la vie, j'ai rencontré le diable en personne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Papillon, Je n'ai pas trouvé la totalité de vos écrits...mais je sens que vous êtes dans la même détresse dans laquelle j'étais il y a quelques mois. Je ne sais pas quand et durant combien de temps le diable a traversé votre chemin, mais vous semblez être au début de la phase. Je suis contente que vous faites une thérapie. Vous avez toute à fait raison ils sont les diables sans AUCUNE compassion. Il s'en fiche complétement de vous. Je connais ce sentiment de vide que vous resentez, car il avait tellement occupé de place que maintenant vous pensez vivre dans le néant total. Si il est venu vers vous ce n'est pas parceque vous êtes faible, mais bien au contraire. Vous semblez tellement matrure et forte pour votre âge. Il a voulu vous prendre cette force, cet énergie, cette joie de vivre que vous avez cultivé malgré votre enfance difficile. Si vous voulez je peux vous laisser un email privé pour que nous communiquons de manière plus privée. Conseil: Soyez patiente! Je sais que ca vous range de l'intérieur, que la vie semble insupportable, que ce vide vos tue. Restez patiente et éviter tout contact avec lui!!!!

      Supprimer
  65. Hello Papillon et Joy ...
    Un coucou d une rescapée d il y a maintenant 9 mois !
    Je suis en tt point d accord avec Joy . Papillon , on se croit face un mur infranchissable
    Au début , perte totale de nos repères et de ce qui nous mobilisait ds notre vie . Ce n est qu un dur moment à passer ... Mais je sais il faut le passer !
    Les dernières nouvelles du " mien " datent du mois de juin qd il a compris que j avais contacter ses ex femmes et celle qui m a succédee.
    Il avait enfin lu l attest que j avais faire pr sa femme agi
    Qu elle lui serve ds son divorce . Une attest plein de faits et de détails sur sa personnalité. Inutile de vs dire combien cela m a cela l a surpris même s il m a adresse par la suite un dernier SMS qui disait qu il s en doutait . Il a rajouté .. " pas a ce point ..."
    Et les surprises ne sont pas terminées pr lui !!lol
    Moins drôle , il a "" envoûte " une autre femme qu il a fini par agresser et violenter sexuellement .. Elle aussi a porte plainte et on se retrouve à nouveau solidaire ...
    Tt ça pour dire qu il arrive que ces tarés font des erreurs et que lorsqu on est au fait de ce qu ils sont réellement ( cette personnification du mal ..) on peut leur faire payer leur comportement même s ils recommenceront une fois cet épisode passe ..mais bon dieu sud ça fait du bien à nous les victimes ..
    Courage Papillon , c est une promesse que je te fais .. Tu iras mieux , entoure toi bien et fais confiance en tes ressources ... Celles la même que ton PN à voulu te voler jusqu à la lie...

    RépondreSupprimer
  66. Merci beaucoup à vous ça fais du bien de lire vos messages. Mais je me sens ridicule à côté de vous, car ce qui m'est arrivé n'est rien comparé à vous, pourtant je ressens la même chose...

    RépondreSupprimer
  67. D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi, en un an il m'a mis dans un état, un an c'est rien pourtant!

    RépondreSupprimer
  68. J'ai même presque honte de vous demander de l'aide à vrai dire.

    RépondreSupprimer
  69. Papillon , "" il "" lui a fallu juste 3 mois pour me vider littéralement !
    Tant émotionnellent que physiquement ...
    Pas de honte à avoir de s'être donnée .. Nous au moins on peut le faire . On est juste humaine .

    RépondreSupprimer
  70. d'accord, je pensais pas que ça pouvais être aussi rapide, je ne pourrais même pas dire à quel moment j'étais complètement sous son emprise je ne m'en suis tellement pas rendu compte!!!Mais je sais à peu près à quel moment les choses ont commencée à changer, mais bien sûr je m'en rends compte que maintenant après un peu de recul. J'étais dans l'illusion totale

    RépondreSupprimer
  71. C est ça l illusion totale , le sentiment d avoir été ds une quatrième dimension
    Et d en être sortie , catapultée ds la réalité de manière brutale !
    Les PN , ceux qui ont de la "bouteille":) sont capables de ferrer et capturer leur proie en 1 semaine ... J ai lu les mails qu il a échanges avec la femme qui m a remplacée ( elle me les a fait lire ) et il l a eue en 48 h .. Ils savent quoi dire , comment le dire et adapter leur comportement . Ce sont de terribles acteurs des vrais caméléons !
    Une fois qu ils ont décidé de vous avoir et détecte vos failles .. C est fini pour la proie !

    RépondreSupprimer
  72. Il se faisait passer pour un sauveur, au début il était tellement parfait!!Trop parfait... Puis après... Sa me parait tellement irréel, et la seule chose qui me rappelle que tout ça à eu lieu c'est lorsque je me retrouve confronter à des situations qui me le rappelle et lorsque je prends des crises d'angoisses à cause que je ne sais plus quoi penser et que je me sens perdue. Il m'a fallu 6 mois après ça pour que je sache qui il était vraiment, grâce à ma psy. Il m'a fallu tout ce temps pour me rendre compte des réelles conséquences. J'avoue je ne sais pas comment faire pour me défaire de tout ça et pour redevenir moi-même, je veux m'en sortir mais je ne sais même pas par où commencer, je travaille beaucoup sur moi-même mais je me retrouve face à des contradictions et c'est très déstabilisant et très angoissant. Tout ça à eu des conséquences sur des personnes auxquels je tiens, et m'empêche de vivre une nouvelle histoire avec quelqu'un d'autre parce que je suis paranoïaque et vois le mal de partout. La personne avec qui je suis actuellement connaît toute l'histoire, d'ailleurs c'est le seul à connaître tout de a à z car certaines choses ne sont pas faciles à assumer, même si j'étais sous emprise, et même s'il me dis qu'il comprend, je sens que quelque part ça le frustre mais il ne me le dira jamais.

    RépondreSupprimer
  73. C'est bizarre à dire comme ça mais c'est comme si j'étais devenue ma pire ennemie, une part de moi sait ce qui se passe et veut se battre, et une autre part de moi à peur, angoisse et est complètement bloqué, en m'envoyant des messages très négatifs sur ce que je suis. Du coup je me bats contre moi-même. Et ça commence à devenir épuisant car j'ai l'impression d'être 2 personnes en une, c'est une sensation bizarre. Je pense que c'est la lutte entre la personne que je suis vraiment et la personne que m'a fait devenir ce monstre. L'une est forte et confiante et veut se battre, l'autre est angoissée, ce sens la pire des pauvre fille et ne veut pas voir la vérité en face, ce sentant inférieure. C'est bizarre comme sensation. Vraiment bizarre et très déstabilisant.

    RépondreSupprimer
  74. Il a une fille à chaque port comme on dit. Et j'ai du mal à me défaire de cette image de me dire que je n'étais qu'un jouet, le jouet de ses désirs, il m'a fait perdre les notions de ce qui est bien ou pas bien, il trouvait toujours des prétextes pour se faire passer pour supérieur à moi dans tout les domaines, et moi je le croyais sans me rendre compte que j'étais en train de descendre en enfer. Plus il me rabaissait, plus je me sentais faible, et plus il pouvait faire ce qu'il voulait de moi, et ça c'est...Je ne trouve même pas de mot pour l'exprimer. C'est comme si il avait pris les commandes de mon cerveau. C'est...Je ne sais pas comment dire... Il jouait du fait que j'étais complètement dépendante de lui, il jouait avec ma peur de le perdre. Je lui ai tout donner, et il a pris encore plus. Il a pris une part de moi et j'aimerai la récupérer!!! Des personnes se donnant le droit de faire ça à quelqu'un ne peut pas être humain ce n'est pas possible... Maintenant j'ai peur de ressentir des sentiments pour quelqu'un d'autre, car je ressens de réels sentiments pour quelqu'un, et ça me fais tellement peur...Pourtant il n'est pas du tout comme ça, mais j'ai des flashblack au moindre détail et ça me pourri la vie!!! ça me pourri ma vie amoureuse!!!C'est angoissant!!Parce que je ne veux pas perdre quelqu'un de bien à cause d'un monstre du passé...

    RépondreSupprimer
  75. C est bien que ton nouveau compagnon comprenne .. Enfin comprendre
    Est un grand mot .. Tt au moins ne juge pas . Comprendre n est pas à la portée de tt le monde c est compliqué de comprendre ce qui nous est arrivé ...laisse le t aimer sans te poser d autre question et te protéger surtout .. De toi et des réminiscences de ""l autre.. C est comme ça aussi que tu gagneras la partie.
    Je me suis aussi sentie double comme toi . Pas de la même manière mais je me battais
    Pour me retrouver , sachant quel porc était cet homme et en
    Même temps je me disais qu il me serait impossible de ressentir ce que j ai ressenti avec lui , avec d autre ... Je savais que tout cela était faux archi faux et je n arrivais pas à me débarrasser de ses "" fausses"" idées .. ( ça m arrive encore qq fois ) mais je sais que je suis sur la bonne voie :) ...
    C est aussi , comme me l à expliquer ma psy " juste" neurobiologique . Il faut que notre cerveau revienne à son équilibre . J avais vécu un tel "" Up and Down " que tt était chamboulé ..
    Il faut du temps , et pas un peu .. Beaucoup . Surtout se laisser le temps et pouvoir bcp parler .Evacuer tt ce venin qu ils ont mis nous .
    Tu es entourée , consciente de ce qui t est arrivé et forte . Tu vas y arriver et surtout sois indulgente avec toi meme ...

    RépondreSupprimer
  76. Il a aussi pris des parts de moi que je ne pensais jamais reprendre ..exactement comme toi . Je suis repartie avec un vide abyssal que je pensais jamais pouvoir recombler . On le peut , crois moi . Parce qu on EST ce qu il nous ont volé .( je ne sais pas si je suis très claire :) ) . On se régénère grâce à nos ressources , à ce que l on est fondamentalement .On est plus forte qu eux à bien des égards , sois en consciente . Ils ne sont RIEN et toi tu étais TOUT et tu l es encore .

    RépondreSupprimer
  77. ça me redonne espoir Caroline ce que vous me dite... C'est vrai que personne ne peut comprendre tant qu'on ne l'a pas vécu, et il est dur parfois d'affronter le regard de certaine personnes qui ne comprenne vraiment pas. Je suis contente d'avoir trouvé des personnes qui comprennent réellement et c'est une bouffée d'air frais de lire vos messages car je me dis, si vous vous y êtes arrivés, alors j'y arriverai aussi. Mais le gros point noir au final c'est cette peur et cette angoisse qui ne me lâche plus et qui m'empêche d'être objective dans mes choix et de prendre le recul nécessaire pour pouvoir avancer. Le point positif, c'est qu' "il" a arrêté de me parler mais je m'attend à une récidive, là il a vu que j'étais en colère... Mais je sais que je ne dois pas lui répondre s'il me parle car ma psy m'a dis que si je lui rep il croira qu'il a encore le pouvoir sur moi, donc je ne lui ferai pas ce plaisir!!! Quand j'y pense, après tout ce qu'il m'a fait, il se permet de me féliciter pour avoir eu mon exam, comme si de rien n'était!! je l'ai trouvé culoté!! Mais je sais qu'il fait ça pour me provoquer et pour se faire passer pour le mec bien qui n'a rien a se reprocher... C'est répugnant. Et j'ai su plus tard qu'il parlait de moi comme si j'étais le coup du siècle, j'étais sa pouf y a pas d'autre mots, mais les gens ne l'écoutais pas parce qu'il est du genre à se mettre en avant. Et puis les gars entre eux... Je l'ai su plus tard, et ça m'a fais du mal... ça se trouve tout mon lycée me voyais comme la fille facile et tout ça, sachant que dans ce lycée j'étais pionne en même temps que étudiante, franchement ça me mets vraiment mal et je me sens humiliée. Une seule personne a essayé de me prévenir (c'est d'ailleurs la personne avec qui je suis actuellement) et je ne l'ai pas écouté. C'est le seul qui est osé sacrifier notre amitié pour essayer de me protéger de ce monstre. A l'époque on était des amis et à cause de ça je ne lui ai pas parler pendant 1 an...Puis les choses ont faits qu'on s'est rapprocher lorsque l'on s'est reparler plusieurs mois après avoir quitter le diable. Et j'ai mis énormément de temps avant de ne serai-ce accepter et assumer mes sentiments. C'est pour dire, personne ne se rendait compte de rien, moi la première, alors que les preuves étaient sous nos yeux.

    RépondreSupprimer
  78. Excusez-moi, je parle beaucoup, j'en ai tellement gros sur le coeur et même plus que...

    RépondreSupprimer
  79. En tout cas merci de tout mon coeur ça fais tellement chaud au coeur merci

    RépondreSupprimer
  80. Te féliciter pr ton exam ( je me permets de te tutoyer , a priori je pense avoir l âge d être ta mère :) 42 ...) donc .. Te féliciter l air de rien .. Rien de plus normal pour ces tares !
    Le mien a osé m adresser un mail qui me disait qu il était heureux que mon couple soit sorti de cette tourmente !!! ( j étais mariée et ai failli divorce pour lui ..)
    Il n ont aucun sens de la réalité de la situation et sont incapables de se remettre en question .. Enfin remettre en question le mal qu il font surtout !
    Ne te prends pas la tête avec ce qu il a pu dire aux gens sur toi ( à priori , il n était pas très écouté ) . Tu sais ce que tu vaux et tu sais ce que lui vaut et les autres aussi .
    Qt à l angoisse que tu ressens ,c est un peu normal de douter des autres après ça mais je te rassure aussi . C est aussi un plus , on a un vrai radar après ça et il nous permet de nous éloigner des personnes négatives pour nous. J ai fait le tri moi et aussi permis à des amies de comprendre certaines choses sur certaines personnes de leur entourage .
    En ce qui me concerne , j en suis peut être sortie un peu plus dure parce qu avec lui je me suis donnée cme jamais avec personne et vu le résultat ...alors j ai repris mes vieilles habitudes de protection même si elles ne sont pas nécessaires avec tt le monde mais je me sens protégée et sans être perpetullement entrain de me demander si l autre ne me veut pas du mal .
    Et un jour tu ressentiras moins l envie de venir sur le forum parce que tu auras retrouver ton équilibre .
    Ça fait longtemps que je n en ressens plus le besoin et c est juste le fait que j ai reçu directement tes posts sur ma boîte mail qui m à fait réagir au bout d un moment parce que je voyais que tu avais besoin d aide .
    Recentre toi sur ce qui te fait du bien , pense à toi .
    Ne réponds plus à ses appels . Moi je l ai fait pour la justice et parce que j avais repris le contrôle et me sentais assez forte pour le faire.. Sinon , j aurai succomber encore je pense .. Faut pas se leurrer ..

    RépondreSupprimer
  81. Merci Caroline, quelque part cela me rassure que ce que je ressens est normal et que ça finira par se calmer. Au final, peut-être que je me pose trop de questions...Je ne sais pas. Je sens que je suis dans une nouvelle étape de ma vie, et que j'ai tout à réapprendre. Vous n'imaginez pas l'espoir que vous me redonnez!!!ça fait tellement chaud au cœur de se sentir soutenue et comprise!!ça me donne envie d'avancer et de m'en sortir!! C'est vrai que ça me fais du bien d'écrire ce que je ressens et de raconter tout ça, c'est comme si je m’exorcisais petit à petit de tout ce mal. Je sais que la route sera longue mais si je garde espoir ce sera plus facile. Et pouvoir parler en étant vraiment écoutée et comprise ça fais un bien fou!!Et d'une certaine manière ça me permet de prendre un peu de recul. Merci encore

    RépondreSupprimer
  82. Beaucoup de gens ne comprennent pas pourquoi je me sens aussi mal, ils pensent peut-être que j'exagère ou que je suis une "chochotte", et c'est très angoissant. C'est pour cette raison que j'ai arrêté d'essayer de leur expliquer car ça me fais plus de mal qu'autre chose.

    RépondreSupprimer
  83. Et il y a aussi le fait de me dire qu'il continue sa vie comme de rien n'était et qu'il continue à profiter de plusieurs filles qui se sont faits avoir comme moi. Je ressens une grosse injustice. Il s'en sort sans payer et ça aussi c'est angoissant. La seule chose que j'ai pu faire c'est essayer de prévenir des filles qu'il connaissait mais très peu m'ont cru. Mais j'aurai essayé. C'est un sentiment d'impuissance et d'injustice.

    RépondreSupprimer
  84. Et j'ai perdu des personnes qui n'avais pas compris ma détresse car je m'étais complètement renfermée sur moi-même, du coup elles ont pris ça pour un manque d'amitié pour elle, elles m'ont traitée d'égoïste, comme quoi je ne faisait rien pour m'en sortir, etc... Le genre de reproche qui finissent forcement par renforcer la culpabilité déjà présente. Du coup j'ai coupé les ponts avec ces personnes, mais des moments je doute en me disant que si ça se trouve tout le monde pensent la même chose, résultat je n'ai plus envie de parler à personne pour éviter les remarques difficiles à encaisser. Je sais que ce n'est pas une solution de s'isoler. Je m'éloigne seulement des personnes qui ne comprennent pas et qui me jugent.

    RépondreSupprimer
  85. Chère Papillion, je suis la survivante depuis 5 mois et moi aussi ca a duré 1 an exactement. J'en ai souffert le pire des martyres de ma vie et pourtant j'ai 36 ans, cadre professionnelle et j'ai eu une vie très tourmentée depuis mon enfance...(je vais pas tout étalé ici)...Ce que tu dis concernant la peur, l'angoisse permanente, le sentiment d'injustice, d'impuissance, le vide, la colère, l'obsession de tout analyser, des flash back en permanence etc je les ai tous vécu et je commence gentiment à m'en sortir...Ca fait 5 mois que j'ai coupé tout contact, il essayé pendant le premier mois à me relancer par des sms anodins comme ceux que tu as mentionné "miss u", "pls call me", etc mais je n'ai pas répondu et au bout de qq temps il a compris que ca ne servait plus à rien...Je sais qu'il est avec une autre pauvre victime, car il a mis une photo d'eux à la page de couverture de son fb:) mais sa photo de statu est une photo de lui que moi j'avais pris et que je l'avais dis que j'aimais bcp...Tout ca pour te dire 2 choses:
    - Il font comme si de rien n'était et ils sont heureux, mais crois moi ils sont les êtres les plus malheureux qui existe. Ils sont vide et tristes à l'intérieur. Ils cherchent à occuper leur vie un max par des choses diaboliques mais en réalité ils sont vides, ils ne tiennent pas en place.
    - ils essayent de garder sous la main certaines proies au cas où le besoin se présente:) C'est pour ca qu'il a mis la photo que j'aimais sur son statut...Comme ca si un jour il se sent complètement vide, il me contactera et fera semblant qu'il m'a jamais oublié, etc...

    Ne tombe pas dans le panneau. J'imagine que tu as déjà vu des films d'horreurs avec les forces maléfiques, les diables...Dis toi que c'est exactement la même chose. Je ne suis pas croyante mais j'imagine que l'image de "diable" a été inspiré de ces gens là...Si tu as vu ces films tu a du te rendre compte qu’il faut les éviter…pas leur donner le min de chance d’atteindre leur victimes…Bien c’est exactement ce que tu devrais faire  Ne pas lui donner aucune chance, le moindre que ce soit de t’approcher…

    RépondreSupprimer
  86. Autre chose, je peux te dire que depuis 17 mars, date à la quelle j'ai ouvert les yeux sur la nature de ce personnage, ma vie a changé!!! Je fais une thérapie, je travaille énormément sur moi...J'apprend tout les jours des choses sur moi qui me font rendre plus forte...J'ai appris que ma mère était un PN...J'ai vécu une enfance si on peut l'appeler ainsi:) des plus traumatisant (violence physique et psychologique) et je l'avais enfouis en moi pendant toutes ces années...Je l'avais même pas raconté à mon mari (je suis mariée et mon histoire avec le PN c'était une aventure dont je n'arrivais pas à m'en débarrasser)...Bref, ce que je veux te dire c'est que dans ton malheur tu as bcp de chance que ca t'arrive aussi jeune. Surtout que tu semble être une fille très intelligentes...j'en suis sure que cette leçon (bien que c'est très très dure) te servira dans ta vie!!! Autant dans ta vie amoureuse que professionnelle. Tu verras, je te le promets!!! Continue à travailler sur toi. Essaye de comprendre pourquoi il est arrivé à te toucher autant...Il a du avoir des failles (comme mon enfance à moi)...et Caroline a toute à fait raison, tu les repéreras à des milliers de km...et tu verras que ca te serviras!! Je suis dans les milieux des finances et je côtoie souvent ces pervers...J'ai eu dernièrement affaire à un PN dans mon travail (mon chef) et je l'ai neutralisé tellement bien que j'étais fière de moi:) Avant, j'aurais peté les plombs et ca aurait rendu ma vie un enfer...maintenant je vois leur comportement avec bcp de distances et des fois ca me fais rire...tellement ils sont pauvres...

    En passant, il parait que le fais qu'on analyse sans arrêt leur comportement et qu'on soit aussi obsédé ca montre que nous sommes des gens normaux...et comme leur comportement est loin des notres, on veut trouver un sens...mais IL N'Y A AUCUN SENS!!! ILS SONT TOUT SIMPLEMENT MALADES!!! Mon psy m'a dis que leur maladie est plus dangereuses que les pires maladies mentales, car c'est invisibles!!! Compte toi chanceuse : d'abord pq tu es entraîne de t'en sortir et ensuite pq tu as découvert la vérité...

    Imagine toi qu'il y a des pauvres filles qu'il a détruit et elles ne savent tjs pas ce qui leur est arrivé...Elles sont en dépression...mais croient que c'était de leur faute etc...Tiens bon!!! Je te le promets comme Caroline as écris que tu iras de mieux en mieux (à condition de l'ignorer complètement!!!)

    P.S. Il y a 5 mois, c'est grâce à Caroline que j'ai pris concience de ceratines choses:) Merci encore Caroline!!

    RépondreSupprimer
  87. Joy je vous remercie pour tout ce que vous me dites, tout comme Caroline, vous m'aidez à prendre du recul et surtout à garder espoir!! Je me sens encore fragile car la moindre remarque ou méchanceté m'effondre, mais je vais continuer à me battre car grâce à vous je sais qu'il y a une issue au bout. Depuis que je vous parle, je me sens plus forte et capable d'affronter tout ça et je vous en remercierai jamais assez. Et je sais que si jamais je flanche je pourrais toujours en parler sur le forum et relire vos messages, car ce sont de vrai messages d'espoir!!! Malgré un sentiment de force je sais qu'il y a encore du travail à faire donc je ne me repose pas sur mes lauriers non plus. D'ailleurs la réalité de la vie me rappelle que je suis encore pas bien. Mais je suis optimiste!!Merci à vous vraiment merci!!Et une chose est sûre, je ne le laisserai pas entrer une nouvelle fois dans ma vie car il m'a fait trop de mal et quand je vois les conséquences je ne veux pas que ça recommence. La dessus je ne me fais pas de souci!!Je n'ai plus aucun contact avec lui, et c'est très bien comme ça. Maintenant il faut que je réapprenne à aimer, à accepter le fait que j'ai droit d'être aimé et je dois aussi apprendre à avoir un peu plus confiance en moi et à contrôler mes angoisses le temps qu'elles disparaissent. Ma psy aussi m'a dit le fait que maintenant j'étais "vaccinée" contre ce genre de personne, même si je trouve que le prix à payer est un peu trop cher mais bon...Il y a au moins un aspect positif à tout ça. Il faut juste que j'apprenne à ne pas être trop parano et à régler mon radar disons. Mais je me dis que le temps sera mon meilleur ami.

    RépondreSupprimer
  88. Grâce à vous j'ai repris de la positivité et celui que j'aime reviens petit à petit vers moi, ça me fais un bien fou, je sens des choses se débloquer une par une et c'est une sensation agréable. Qu'il soit près de moi ne pourra que m'aider à m'en sortir. Je ne vous en remercierai jamais assez.

    RépondreSupprimer
  89. Par contre il y a quelque chose qui me perturbe un peu. Est-ce normal que je me sente coupable que quelqu'un m'aime et veuille mon bonheur? C'est comme si j'avais l'impression de ne pas le mériter. Je sais que c'est bizarre et je ne comprends pas pourquoi je ressens ça, pourtant c'est quelque chose de merveilleux mais je ne sais pas si c'est normal que je ressente ça.

    RépondreSupprimer
  90. C'est bien que tu as pris conscience de ce sentiment aussi rapidement...Moi ca m'a pris bcp de scéances de thérapie avant de mettre le doigt sur ce qui me faisait autant souffrir...:)Une souffrace indiscriptible et tellement fort...La culpabilité... mais surtout la HONTE...Selon ma psy c'est normal, car on a subit une agression psychique et ca réveille des anciennes blessures...Dans mon cas l'histoire avec cet homme PN était trop ressemblente à mon histoire avec ma mère aussi PN, qui me faisait sentir coupable et honteuse pour les agressions qu'elle me faisait subir...à mon avis c'est le pire des sentiments...
    Essaie de vivre chaque instant sans réfléchir au passé et future...Il y a une technique de respiration qui m'a bcp aidé que ma psy m'avait conseillé...Ca s'appelle la cohérence cardiaque. Je te conseille de le faire 5 min le matin et 5 min le soir avant de te coucher...Si tu vas sur google et que tu tapes "cohérence cardiaque" tu verra pls site (moi je fait avec la petite balle qui monte et descend pour respirer et expirer). Il parait que pour que ce soit efficace il faut au moins 5 min...et pendant que tu le fais essaie de penser à rien d'autre qu'à ta respiration...
    Je te promets tu t'en sortir et tu trouvera des bonheurs que tu connaissais pas avant...comme par exemple la paix...

    RépondreSupprimer
  91. Toujours d'accord avec toi Joy ...Culpabilité quand tu nous tiens :)...C'est pour ça que je parle aussi d'être indulgent avec soi même. Quand auc techniques de respi ..Je suis sophrologue et je ne peux qu'approuver.Se relâcher, lâcher prise et profiter des jolies choses qui nous entourent içi et maintenant pour retrouver la paix et l'harmonie tant au niveau du corps que de l'esprit (tout est lié).Papillon , tu as toutes les billes en main pour te remettre de cette histoire toxique ...TRES BON WE !

    RépondreSupprimer
  92. D'accord, je pratique déjà des exercices de relaxation et de respiration et c'est vrai que ça fais énormément de bien. ça aide aussi à prendre du recul. J'écris beaucoup aussi. En plus de ma thérapie. Je vois ma psy que tout les 15 jours donc il fallait que je trouve quelque chose pour compenser en attendant. J'ai une prise de conscience progressive, après avoir fuit la réalité pendant 6 mois, je peux à présent regarder tout ça en face et l'affronter. Je m'en sens capable. Il y a beaucoup de blocages qu'il faut que je débloque, mais vous m'avez fait comprendre qu'il ne fallait pas que je sois trop exigente avec moi-même et qu'il fallait que je sois patiente. Après c'est vrai que je réfléchie beaucoup, j'ai que ça à faire pour le moment et je consacre énormément de temps à essayer de comprendre et à essayer de me retrouver. Merci encore.

    RépondreSupprimer
  93. Après je sais que je ne suis pas à l'abri d'une "rechute" de déprime intense, mais pour le moment je tiens bon :) Ce sera les situations auxquelles je serai confronter qui me feront savoir où j'en suis vraiment. Et les crises d'angoisses sont toujours présentes donc ce n'est que le début. Mais au moins je ne fais plus du sur place, c'est le plus important.

    RépondreSupprimer
  94. ...Je recommence à angoisser... Pourtant je ne vois plus les choses de la même manière, je comprends pas...C'est peut-être un contre coup je ne sais pas. J'espère que cette mauvaise passade ne durera pas trop longtemps. Ce qui est bizarre c'est qu'un coup je pense que ça va aller, un coup je me dis c'est dur à supporter, j'essaye de me dire que c'est normal, que ça va passer. Je crois que c'est encore tôt et que je me suis emballée un peu trop vite... Je crois que j'ai peur

    RépondreSupprimer
  95. Et je m'étais trompée, celui que j'aime m'en veut... C'est dur à supporter. Au final il comprends rien du tout...Je pensais qu'il me soutenais mais au final je suis seule face à tout ça car personne ne comprend. Je sais que vous vous me comprenez mais rien ne peux remplacer le soutien des personnes qu'on aime et là...Ben je me sens abandonnée.Je suis désolée de me sentir mal, mais ça me fais un peu de bien de vous en parler. D'un point de vue personnel je pense y arriver mais d'un point de vue relationnel c'est la catastrophe...

    RépondreSupprimer
  96. Bonjour, je vis avec un PN qui en plus boit. Je ne supporte plus ses critiques, sa violence verbale, ses menaces, etc
    Il vit avec moi depuis 3 ans et j'en suis arrivée à m'en méfier et à en avoir peur, car il est très menaçant.
    Je lui ai demandé de partir de chez moi, mais il refuse et me menace sans cesse.
    Je ne sais plus quoi faire car je pense qu'il est vraiment capable d'agir sachant qu'il n'aura plus aucune emprise sur moi, j'ai vraiment très peur.
    Si quelqu'un peu m'aider je suis à l'écoute

    RépondreSupprimer
  97. Et moi je me plein... Anonyme, je suis jeune mais à votre place j'irai voir la police voir s'ils ne peuvent pas vous protéger. Et je partirai de chez moi. Courage à vous, je pense que joy ou caroline pourront vous aidé à ce niveau là, elles sont plus âgées que moi et ont plus d'expérience. :) Je vous soutiens à 100% et surtout courage!!!!!!

    RépondreSupprimer
  98. Et je tenais à dire à vous toutes que j'ai énormément d'admiration pour vous car quand je lis vos témoignages je me dis que ça du être une souffrance insupportable pour vous et que pourtant vous en ressortez la tête haute. Et vous aidez celles qui sont perdues et qui ont besoin d'aide. Vous méritez de la reconnaissance pour tout ça et aussi pour votre courage.

    RépondreSupprimer
  99. Cher Papillon, je sais...moi aussi des fois je crois que c'est bon pour le bon. que je m'en suis sortie que j'y penserais plus...et ca reviens...la seule bonne nouvelle c'est que les rechutes vont etre de plus en plus distancées...au debut dans la meme journee j'avais 2-3 rechutes, maintenant, c'est peut etre 2 fois par semaines...aujourdh'hui par exemple je me sens pas bien...une sorte de tristesse(bcp moins violent qu'au debut mais encore la...). Je suis allee voir son statut sur fb...je sais q je suis ridicule...mais j'ai de l'espoir qu'un jour arrivera ou il ne sera plus qu'un tres tres lointain souvenir...

    Je sais...on est tous seuls...les gens font leur mieux mais personne ne peut comprendre ce qu'on resens et supporte...

    RépondreSupprimer
  100. Joy, si je peux me permettre, je pense que ce n'est peut-être pas une bonne idée d'aller voir son facebook car j'ai l'impression que cela vous fais plus de mal qu'autre chose...Et puis quelque part vous garder un lien infime avec lui. Et ça n'a rien de ridicule. Moi pour ne pas être tentée d'aller voir je l'ai carrément bloqué car ça me faisait beaucoup trop de mal de voir ce qu'il écrivait. Et à l'époque je ne savais pas la vérité. J'ai du être radicale. Et je ne le regrette pas maintenant et je ne ressens même plus l'envie de savoir ce qu'il fait. Je comprends tout à fait. Courage, on est toutes dans la même galère et faut qu'on se serre les coudes. Et puis si vous me dites que les "rechutes" s'espacent avec le temps, ça donne l'espoir qu'un jour il n'y en aura plus du tout :).

    RépondreSupprimer
  101. Je sais vous avez raison..c'était just pour dire que même au bout de 5 mois il m'arrive d'avoir ces petites crises de déprime...:) Mais ca va...On va s'en sortir!

    A l'anonyme du 24 aout, je peux just vous dire: Cassez vous svp! Il y'en a aucun autre issue! Je peux vous donner l'exemple de mon père qui a vécu toute sa vie avec ma mère qui est un pn...aujourd'hui il est tout simplement détruit et n'a plus aucune possibilité de s'en sotir...Plus que vous attendez, plus ce sera difficile...

    RépondreSupprimer
  102. Bonjour,
    Apres avoir beaucoup analyser ma situation, consulté des psychanalistes qui ont qualifié mon compagnon de pervers narcissique voire schysophrène ...et reellement pris en compte tous les discours de ce jeune homme...J'ai une question essentielle pour nous tous, qui vivont ces situations: Sommes nous certaines/certains que nous n'avons pas enjoliver l'amour pour nous de ces etres, a ce dire que ça valait la peine de leur redonner X chances, ou de soufrir? Aujourd'hui , mon ancien compagnon m'explique que je suis restée volontairement , et que j'ai peut etre été trop aimante...alors que je vous assure, j'ai vécu d'autres relations et j'ai bien eu l'impression de vivre un amour passionnel...des deux cotés. Alors voilà....sommes nous sure de n'avoir rien exagéré, sur leur amour? ...

    RépondreSupprimer
  103. Bonjours Anonyme, en réalité, je ne pense pas avoir exagéré l'amour que je lui portais. J'en suis même à me demander si je l'ai vraiment aimé... C'est à cause d'une longue manipulation qui a fait que je me sentais complétement dépendante de lui, tout ça à des fins mauvaises. Et aimer, quelque part, c'est une forme de dépendance envers quelqu'un. Du coup, il est difficile de faire la différence. Ou alors j'étais amoureuse de l'homme qu'il me montrait, c'est-à-dire d'une illusion. Pour vous dire, quand je l'ai rencontré, je ne pouvais pas me le voir!!!Votre pn vous dis que vous avez été volontaire, mais c'est uniquement pour vous faire culpabiliser et semer le doute en vous. Mais en réalité, il a tout fait pour que vous restiez, mais c'est tellement subtile qu'il est difficile de s'en rendre compte. Quand on quitte un pn, on a l'impression de ne plus être rien, tout ça à cause de cette dépendance qu'il a créé. Et ça fait peur. La peur paralyse.

    RépondreSupprimer
  104. Je ne pense vraiment pas que nos sentiments ont été volontires...Je pense même, en tout cas en ce qui me concerne, ca était imposé!!! Je suis une personne rationnelle et normalement je ne rentre pas en relation sentimentale aussi rapidement...Dans mon cas c'est encore plus évident, car j'étais mariée et ma relation avec le pn était une aventure extraconjugale...Avec distance, je me souviens que je sentais être forcée de parler des sentiments...Quel être humain peut rester de marbre lorsqu'on lui donne exactement ce qui lui "manque"...Dans mon cas, je l'avoue, une manque d'amour...J'ai grandi avec une mère pn qui ne m'a pas donné d'amour et bien au contraire m'a cassé...Mon mari qui est un être équilibré et sain ne donne pas d'amour en profusion. Son amour et son affection se voit tous les jours dans les actes mais moins avec les mots...Ce PN qui a traversé mon chemin et avec qui j'ai eu une relation durant 1 an, m'a couvert d'amour. Il avait trouvé ma cassure, il avait compris ce qui pouvait me touché...et pourtant je peut vous jurer que j'ai résisté! Lorsqu'il disait qu'il ne pouvait pas vivre sans moi, que j'ai changé sa vie, que je suis l'être(meme pas seulement la femme) qui lui a plus touché de toute sa vie et qu'il sera même d'accord de me partager avec mon mari...mais qu'il ne peut pas imaginer que je sorte de sa vie...Je ne pouvais pas rester insensible...Bien que je suis rester tres pragmatique jusqu'à presque la fin, je ne pouvais pas le rejetter...il me touchait...

    RépondreSupprimer
  105. Oui j'ai résisté durant 8 mois...au départ j'ai cru que c'était un faux pas, un erreur de ma part et que ca n'arrivera plus jamais...Il a tout fait...quand je dis tout fait c'est toute chose qui pouvait me toucher...malgré tout, j'ai résisté pour que ca ne devienne pas une relation sentimentale et aujourd'hui je sais que c'est pour cette raison que son "amour" a duré aussi longtemps....Il voulait à tout prix avoir de l'emprise...C'est pour cette raison que je trouve qu'ils fonctionnent comme des diables!!! On peut parler de relation volontaire, lorsque les règles sont claires et honnêtes. Jamais j'aurais été volontaire si je savais qu'en réalité tout ce qu'il disait c'était des phrases toute faite appris par coeur et jouer avec un tel talent d'acteur que je ne pouvais pas faire autrement que de le croire...Jamais je l'aurais aimé si je savais qu'il n'avais aucune empathie pour les gens, pour moi...Jamais je l'aurais aimé si je savais que tout ca c'était un jeu pour lui...Comment peut on parler de "volontaire"...Moi aussi il m'a dis à la fin qu'il ne comprennait pas pourquoi ca me faisait mal et que c'est moi qui avait voulu continuer...C'est FAUX!!! Nombre de fois que j'i voulu metter fin à cette relation et qu'il est revenu et m'a convicue de continuer...Il vous a dis cela pour vous cuplabiliser...C'est leur tactique!!! C'est comme ca qu'ils gardent leur "ex" sous la main...Dans un an il vous écrira en disant qu'il ne vous a jamais oublié et que si c'est terminé c'est pq vous avez fait si ou ca...Ne les croyez pas!!! Aucun mot sortant de leur bouche est la vérité!!!!

    RépondreSupprimer
  106. Bonjour,

    Moi je suis une fille de PN.
    Ma mère est une victime du PN mais a réussit à partir au bout de 18 ans de mariage..Elle ne s'était pas rendue compte de la situation et moi non plus. Elle est maintenant en reconstruction mais je ne sais pas si on en ressort indemne un jour (dépression, soupçon d'alcoolisme, ...).
    Lors de leur séparation (une surprise pour moi qui n'avait rien vu; et ma mère n'avait pas réussi à m'en parler), mon père s'est fait passé pour la victime; et a réussit à m'attendrir.
    En proie à des doutes professionnels et amoureux à ce moment là, il s'est engouffré dans la faille. Il avait réussit subtilement à me faire croire que ses idées étaient les miennes. Alors j'ai quitté mon conjoint (que finalement je me rend compte maintenant j'avais choisit par rapport critères qui je pensais pouvoir plaire à mon père -et du coup lui faire accepter l'idée que j'aie un conjoint...), et j'ai commencé à envisager un projet de vie qui n'était pas le mien (installation sur l'exploitation agricole de mon père).
    Mais il y a des choses qui ne collait pas : il me faisait du chantage affectif : menaçait de se suicider, disait que il n'y avait que sa mère qui comptait pour lui,...et s'adonnait toujours plus dans l'alcool et autres drogues (douces). Finalement, j'étais celle qui donnait toujours (à mes dépens) et lui ne donnait rien; il critiquais tout et tout le monde tout le temps, je ne pouvais rien faire de bien, il m'utilisait pour travailler sur la ferme.









    RépondreSupprimer
  107. (suite)

    Dans ce projet d'installation, j'envisageais de trouver un conjoint qui puisse partager ce projet d'installation et travailler sur la ferme.. Je suis tombée amoureuse de quelqu'un (ou du moins je le croyais) et qui avait ce profil, mais il m'a quittée.
    Là, il y a trop de choses qui n'allaient pas; je me suis sentie perdue. J'ai parlé de la situation à des amis proches (qui m'ont soutenu, mais sans trop comprendre -peut-on comprendre ces situations de l'extérieur?) et j'ai dédidé d'aller parler à une psychologue. Mon objectif premier était de comprendre POURQUOI mon père était comme cela et comment je pouvais l'aider.
    Dans un premier temps, j'ai été un peu déçue des séances car la psychologue ne répondait pas à mes questions sur mon père. Elle voulait parler de moi. Elle voulait savoir ce que MOI je voulais et ce que j'avais envie dans la vie; elle m'a dit que j'avais le droit de dire non à mon père et de construire ma vie comme je le voulais.
    Alors j'ai décidé d'arrêter les séances (au total 3 ou 4) qui était trop chères pour moi, et me faisaient pleurer à chaque fois sans donner de réponses à mes questions.
    Avec le recul, je suis contente d'avoir fait cette démarche, la psychologue m'a donné des pistes de réflexion pour moi - pour sauver ma peau.

    RépondreSupprimer
  108. (suite et fin)

    Depuis je me suis recentrée su moi et ma vie; j'ai rencontré un conjoint qui me correspond à moi, avec qui j'ai construit ma famille (2 enfants).
    J'ai dû presque couper les ponts avec mon père pour me protéger. J'essaye de garder contact pour que mes filles connaissent leur grand-père. mais j'ai la peur au ventre chaque fois que je fais l'effort de le voir (lui évidemment ne fais aucun effort envers ma famille) alors j'évite ou j'essaye de mettre une carapace très épaisse et j'ai vais accompagnée de mon conjoint.
    Même si je pense être suffisamment éloignée du PN, je suis parfois très triste car j'ai le sentiment de ne pas avoir de famille affective. Mes parents, bien que vivants, ne jouent pas le rôle de parents et encore moins de grand-parents. Mon père, on l'aura compris ne pense qu'à lui-même. Ma mère aussi finalement dans le but de se reconstruire : elle n'est pas à l'aise dans le rôle de grand-mère, n'accepte pas vieillir et mène une vie de cougar à séduire des jeunes hommes de l'âge de mon conjoint. Cela me dérange qu'elle ne soit pas intéressée par le rôle de grand-mère, je le lui ai dit, mais apparemment cela ne se commande pas.
    Donc je suis triste d'avoir perdu mes deux parents dans cette histoire, et que mes enfants n'aient pas réellement de grand-parents non plus.
    Donc un PN cela peut détruire des relations de famille sur des générations entières...

    Je trouve qu'on ne parle pas assez des PN. Moi, c'est ma mère qui finalement a réussit à m'en parler. Au début, je me demandais si elle n'était pas folle, je me demandais qui manipulait qui. Je me rends compte aujourd'hui du chemin qu'elle a parcouru et admire sa force; même si c'est au dépend de sa santé mentale aujourd'hui j'ai l'impression (est-ce que les victimes de PN peuvent devenir folles. Et qu'est ce que la folie finalement?...)

    Des fois j'ai la crainte de tomber dans le même schéma et de ne pas pouvoir identifier les signes (je reste très éloignée de l'alcool, et j'espère pouvoir être vigilante sur toute manipulation : je refuse que mon conjoint ne me laisse pas sortir et avoir des relations sociales avec d'autres que lui; je tiens à rester indépendante financièrement,...) enfin autant de paravents de protection et de survie.

    Donc bon courage à tous
    Et peut-être ce que je retiens c'est de ne pas hésiter à aller voir un psychologue, même si tout est très embrouillé quand on est en plein dedans, dans mon cas, le psychologue m'a finalement donné une bonne piste de survie : se construire sa propre vie très loin de tout PN

    RépondreSupprimer
  109. (suite de la fin et fin la vraie)
    encore quelques exemples qui me viennent à l'esprit de mon PN de père :
    - la première fois que j'ai commencé à me dire que cela ne tournait pas rond c'est quand adolescente je regardais pour la première fois le film "la boom", il n'a pas supporté que le sujet du flirt avec des garçons de mon âge m'intéresse, et il s'est mis très en colère et m'interdisait de regarder ce film; devant mon refus, il a pris des assiettes et s'est mis à les casser une par une dans la cuisine. J'ai regardé ma mère en panique en lui demandant qu'est ce qui se passait - elle est resté impuissante et moi cela m'a marqué à vie...Peu après j'ai quitté le domicile familial pour aller en internat : j'ai vécu cela comme une libération et j'ai adoré mes années lycée loin de mon domicile familial.
    - plus récemment, il s'empire : il ne supporte pas que pour venir chez lui je ne prenne pas la route qu'il préconise et trouve que c'est la chose la plus hallucinante qu'il soit de prendre un autre chemin (quand j'ai pense ça marche aussi au figuré cette phrase!).
    - il veut tout contrôler même la façon dont je lave la salade (qui veut que je lui prépare bien sûr comme un petite domestique pendant que lui reste assis); du coup je n'ose plus lever le petit doigt de peur de recevoir une pique et une remarque désobligeante...

    mais heureusement je suis loin maintenant et je ne reviendrais jamais dans ses filets

    bon je vous laisse mais cela fait du bien de parler ici et de partager notre vécu

    RépondreSupprimer
  110. Bonjour à tous

    Je connais (loin de moi mais toujours en liberté, une femme manipulatrice et perverse)

    Je l'ai connu il y a 7ans par l’intermédiaire d’une amie, elle est devenu rapidement une amie très proche (elle me faisait part de toute sa vie pro et perso)
    Au tout début elle me semblait "comme tout le monde" avec beaucoup de problèmes.

    Cette "femme" adorable, flatteuse, qui vous encense et vous met à nues pour commencer à vous cerner, à vous amadouer, espérant ensuite vous diminuer - votre réussite ou votre bonheur ou votre joie de vivre la dérange
    Elle ne pouvait tolérer que les autres aient du succès.

    Elle travaillait comme une araignée qui tisse sa toile autour de moi j'étais devenu sans le voir sa victimes.
    Elle le faisait très insidieusement

    Après l'avoir plainte, consolée, encouragée à "remonter la pente" pendant des années,
    Je me rends compte lors par une amie que l'on a en commun, qui s'était sortie de son emprise 1an au paravent Elle m'explique alors tout....
    Et je trouvais alors Là le vrai visage de cette femme PERFIDE:
    Les facettes multiples de sa ‘personnalité’
    Elle se déchargeait sur les autres la douleur qu'elle ne ressentait pas et en perpétuel contradiction interne qu'elle refuse encore de percevoir aujourd'hui.


    Tout ce qu'elle me disait était FAUX du début à la fin et pendant 7ans...
    Quel choc pour moi qui pensait la soutenir et l'aider depuis le début!

    Qu'elle m'utilise depuis le début qu'elle a été jusqu'à mentir sur son mari qui le mal traitais, les 2 enfants qu'elle a avec lui qu’elle a manipulée qui ne lui parlent plus depuis longtemps, l'argent qu'elle m'a demandé de temps en temps alors qu'elle n'en avait absolument pas besoin puisqu’elle gagnée 2fois plus que moi…
    Elle me disait qu'elle vivre avec 1200€, alors par amitié je lui donnait 50€ ou 100€ de tps en tps à l'époque..
    Alors que je ne roule pas sur l'OR....j'apprends qu'elle touchait plus de 3500€ par mois...!
    Il est difficile pour moi de tourner la page j'en suis encore perturbée. MON estime alors entamée par une méchante femme perfide qu’elle est.

    Rien que d'en parler je le re vie. Cela, Je le vie comme une véritable honte !!!, est pour moi il est terrible d'avoir encouragé une "psychopathe perverse de 50ans"

    Je suppose qu’aujourd’hui elle s’est trouvée une nouvelle PROIE pour reproduire le même schéma

    Comment l'arrêter?

    RépondreSupprimer
  111. en ce qui concerne la justice un livre tres bien vient de sortir sur la perversion narcissique : LE CONJOINT PREDATEUR ou le guide juridique de la survie conjugale ecrit par une avocate: sophie cohen. le livre explique tres clairement cette pathologie et la descente aux enfers des victimes lors des procedures de divorce.le livre propose aussi des solutions.

    RépondreSupprimer
  112. Bonsoir,
    Malheureusement, je crois qu'il n'y a aucun moyen d'arrêter ces prédateurs...il faut les fuir, tout simplement, la justice ne permet que de les freiner...
    J'ai 33 ans et c'est la deuxième fois que je vis une histoire comme celle ci, dont l'une d'entre elle a conduit au viol de mon fils par son père...j'ai biensûr porter plainte pensant que la justice allait "faire son travail"...peine perdue, je n'ai réussi qu'à limiter les dégâts, les experts ne constatant aucune perversion chez cet homme.
    En pleine tourmente judiciaire et lutte pour la protection de mon fils, j'ai rencontré un homme, qui s'avère être un de ces pervers. J'ai été utilisée, manipulée...dans ma quête d'une vie meilleure et enfin heureuse, j'ai donné tout mon être...
    la chute est brutale (bien qu'inévitable et prévisible..!)et l'acharnement qu'il met à me détruire est incensé...Je crois que c'est ça qui est réellement douloureux: pourquoi? pourquoi vouloir écraser, mettre à la rue après l'avoir littéralement dépouillée une femme avec ses deux enfants? Pourquoi choisir pour victime une personne avec un passé déjà si difficile?
    Je connais malheureusement la réponse, je connais le profil des PN pour m'être penchée sur le sujet concernant le père de mon fils...Incensé donc et inconcevable à ce moment de "retomber" encore une fois dans les griffes d'un être démoniaque comme ça!!
    Et pourtant, j'étais une proie facile je m'en rends compte, tellement de souffrances à s'approprier, tellement de facilité à me manipuler...
    Malgré la séparation récente (un mois environ), j'ai déjà opéré un détachement important....me reste la peur, peur de ce qu'il pourrait faire, peur de sa prochaine attaque...mais au fond de moi je ressens une révolte intense...deuxième fois, certes, mais maintenant je connais le profil de ces êtres mauvais...il est très difficile de ne pas réagir aux différentes attaques (chantage, menaces...)mais le savoir démuni devant le "vide", le "manque" que provoque mon absence de réponse me réconforte un peu.
    Mes enfants et moi avons retrouvé une vie moins oppressante, la pression permanente est sortie de chez nous...
    Le chemin est encore long avant d'être libérée totalement, mais j'ai une certitude: il n'a pas réussi à me détruire, même si la souffrance est parfois intense, une rage de vaincre m'anime...
    La vie est plus forte, l'amour de nos enfants est plus fort, les épreuves m'ont endurcie...
    Il y a un avant et un après biensûr, une méfiance accrue, on ne peut sortir indemne de ce genre d'histoires, mais une fois la tourmente passée, on est plus fort, il ne faut pas en douter...

    RépondreSupprimer
  113. Bonjour, je sors tout juste d'une relation avec PN. Manipulateur, menteur, injures, menaces.... J'etais contre la violence avant de le rencontrer. Combien de fois m'a t'il mise dans des etats d'enervements incontrolables? Humiliations, brimades, j'avais l'impression d'avoir de nouveau 15 ans et me faire disputer par mon papa. Pendant qu'il me faisait croire qu'il m'aimait, il sautait su la moindre occasion, faisait tout pour que je le quitte et pouvait me tromper en toute impunité. Il m'a detruite, il ne reste que du vide. Je suis tombée enceinte de lui en Avril 2012, premier jour, il a des larmes de bonheur, deuxieme jour, reflechit, 3ieme jour, me quitte car "je lui ai mal parlé". Je ne compte plus les fois où il m'a quitté en 18 mois.par telephone, par sms, par facebook meme...Je tente aujourd'hui de reconstruire ma vie que j'ai laissé il y a 18 mois, oublier. Je ne sais pas aujourd' hui si je l'aime encore, je ne sais meme plus c'est quoi l'amour, il m'a rendu comme lui... Son ex s'est suicidée il y a 9 mois, une autre etait dans le meme etat que mois, ses histoires se suivent, se ressemblent, mais vous comprenez, comme il me l'a si bien dit "tout est ma faute"... Je n'etais qu'une parmis tant d'autre, une marionnette, un medicament. J'ai fait et dit des choses que je n'aurai jamais fait ou dit en temps normal; Je ne vis plus ma vie, je la voit defiler, sous mes yeux. Je ne sais ce qui est bien ou mal , bon ou pas. Alterner le froid et le chaud, rentrer du boulot et se demander si monsieur sera de bonne humeur ou pas. Ne plus pouvoir sortir ni s'habiller sous risque d'entendre que je le trompe. A 31 ans, il sortait avec des jeunes filles de 18 ans, des rencontres internet. Une vie sexuelle tres active, du sexe en veux tu en voilà...Je te quitte car tu m'as mal parlé, alors que je ne fais que me defendre devant des humiliations, mais c'est moi la folle. Combioen de fois ai je du m'excuser? M'excuser de vivre! J'ai meme du m'excuser car une nuit je respirais trop fort et l'empechait de dormir! Il m'a jetté à 3h du matin! Des histoires de filles, tous les mois, j'entendais un nouveau prenom se glisser dans une conversation, mais "c'est moi la jalouse" des que je posais une question, j'etais une "pute, une connasse, une merde" combien de fois m'a t'il dit d'aller me suicider? en 18 mois je ne compte plus. Ses amis savent et voient,; mais ils cautionnent... j'ai coupé tout contact avec lui depuis plus d'un mois, j'organise des choses pour passer le temmps quand je rentre seule du boulot, sors tous les soirs pour oublier et ne pas craquer, ne pas lui telephoner. Facebook, j'ai coupé, il s'en est trop servi pour faire "passer ses messages" à travers une photo de profil, un statut public.

    RépondreSupprimer
  114. Tennez bon, vous allez voir comme c'est bien d'être libérée de ces diables! Et un jour vous serez heureuse, tellement heureuse que vous l'avez échappé...Bonne chance et passez des joyeuse fêtes! 2013 sera mieux pour nous tous!

    RépondreSupprimer
  115. Je tiens bon, je n'ai pas le choix. C'est un combat avec moi même, chaque jour depuis des semaines. Le plus difficile, c'est quand on s'appercoit et qu'on ouvre les yeux. je ne sais plus qui je suis, ce que je dois faire... il a réussi à tout juger sur moi et ma vie, sans aucun point positif, tout y est passé, se moquer (sans se moquer, hein, parce que voyez vous, je suis "susceptible" ) Des remarques et des réflexions sans en être et si j'osais m'exprimer et lui demander d’arrêter, gare à la rupture! moi qui suis si indépendante, tant financièrement que moralement, il m'a coupé de tout, heureusement, j'ai toujours gardé mon boulot (je couchais avec mon patron de 25 ans de plus que moi si vous écoutez mon PM) Quand on réalise, on se rends compte qu'un pn lorsqu’il nous accuse s'accuse lui meme, d'ailleurs, combien de fois m'a t'il dit que je le trompais? Ca fait froid dans le dos... Bon courage à tout ceux qui passe par là, si quelque veut discuter avec moi de son histoire et qu'on s'entraide, je serai ravie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour

      Je découvre ce forum sur les pervers narcissique et me retrouve dans la même situation que vous.Votre message dâte de dec 2012 Je serais vraiment ravie de pouvoir discuter un peu avec vous.
      Etes vous toujours avec votre PN ?
      Bon courage a vous

      Supprimer
  116. "Je ne sais plus qui je suis, ni ce que je dois faire".... oui je pense que lorsqu'on en est a se poser ces questions, il y a quelque chose qui cloche... cordialement, Hélène.

    RépondreSupprimer
  117. Bonjour,

    Avant tout, je voulais poster ici mon histoire pour que quelque part je puisse avoir l'impression de ne pas l'avoir vécue pour rien...
    A l'heure d'aujourd'hui j'ai 19 ans. Cela fait un an et demi que je suis sortie des griffes d'une perverse narcissique qui était ma meilleure amie.
    J'ai souffert de mes 13 à 18 ans. Encore en cet instant je souffre.
    Je venais de déménager et je devais donc me faire de nouveaux amis au collège. J'aurais pu rester en contact avec mes anciens bons amis mais ma "nouvelle vie" était plus réjouissante avec la nouvelle amie que je m'étais trouvé (ou qui m'avait trouvée). C'était formidable. Intense. Fusionnel. On partagea notre sang, nous devinrent "soeur de sang" pour la vie. Je croyais fort en notre avenir.Le destin nous avait réuni. Nous étions les mêmes. Bien que j'étais dans l'illusion et que j'allais perdre tout ce qui m'étais cher, je décidai de la croire, de la chérir, en dépit de ma famille et de mes vrais amis.
    Trés vite, mes parents savaient qu'elle allait me rapporter des ennuis. Ils m'interdirent de la voir en dehors des cours, mais rien ne nous empêchait car nous étions plus forte que tout, comme si nous deux réunies nous faisions partie des Dieux, des Héros. Sans elle, je n'avais plus espoir, ma vie n'avait plus de sens.

    RépondreSupprimer
  118. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  119. La police, les directeurs de l'école, nos parents crurent à une sacré crise d'adolescence. Mais ce n'était que le fruit de sa manipulation. Je suis devenue quelqu'un qui ne me ressemblait pas. Je mentais, je volais, je m'aliénais. j'étais autre. Tous mes principes s'envolèrent pour l'amour aveugle que je portais à ma soeur de sang. Plus rien dd'autre n'avait d'importance.
    Les années passèrent avec les amis qui partirent au fur et à mesure, ou bien est-ce nous qui nous exclusions? la solitude a finit par frappé à ma porte, et les rêves qu'elles m'avait promis devenirent des fantasmes. Puis des utopies. Des lieux qui n'existaient pas. Mes parents et mes soeurs, ils me manquaient, cela faisait longtemps que je ne me confiais plus à eux, je ne partageais que du faux semblant. Au fond, j'étais malheureuse, mais je le niais, je commençais à entrer dans le déni, la peur, le regret, la souffrance. je me souvenais des meilleurs moments passés à ses côtés et je me demandai alors comment nous avions pu maintenant nous detester? De toute évidence, elle m'avait eu, tout était de ma faute, j'avais changé, disait-elle. Elle remuet sans cesse le couteau dans la plaie, me reprochais de vieilles histoires passées, chaque jour, elle m'humiliait, me passait des savons, pour que la seconde d'après elle me prenne dans ses bras.Je vivais en contradiction, en silence. Je me haïssais, et le stress accumulé chaque jour à de la paranoïa, d'avoir une maladie, un déni de grossesse, car cette boule au ventre me faisait mal chaque jour et grandissait de plus en plus. Je n'étais plus personne, et plus personne ne faisait attention à mon état car je le cachais bien. J'avais honte, tellement honte de m'être faite avoir, mais d'un coté je continuais à l'aimer, cette fille qui se foutait bien de moi. Mon malheur faisait son bonheur, mon bonheur son malheur. Elle faisait tout pour m'anéantir. Plus elle me reprochais des faits, plus je niaias, je suppliais, je m'écrasais. Ma dignité, je ne savais plus que j'en avais.

    RépondreSupprimer
  120. Donc ca arrive à n'importe quel âge...Ils sont donc aussi cruels étant enfants...Je n'ai pas de mot...seulement bonne chance!

    RépondreSupprimer
  121. Bonjour.
    J’ai 44 ans marié depuis 19 ans , ma femme à 41 ans ; avons 4 enfants de 8 , 13 , 16 et 19 ans .
    Proprietaire en commun maison à crédit dont il reste 8 ans à payer.
    Je subis un harcèlement psychique et physique ; coups, jets d'objets qui devient maintenant de plus en plus violent de la part de ma femme.
    Tout cela devant les yeux des 2 derniers.Depuis cet été , j’ai mis un nom sur sa vraie personnalité : perverse narcissique.
    J’ai été obligé d’arreter de travailler 10 jours car je ne dormais plus et ne n’en pouvais plus.
    Ma femme à toujours manipulée tout le monde à la maison. Bien sur , vu de l’extérieur c’est une personne irréprochable.
    Par ce que je lui ai avoué avoir mis a jour sa personnalité , et que j’ai décidé de faire face , ne plus la laisser me dire ce que je dois faire et repris mon autorité
    Parental qui était bafoué en main , sortir avec mes enfants sans son autorisation et arreté de me justifier pour n’importe quoi
    En résumer vivre quoi , mais elle ne l’entend pas comme ça et me le fais payer.
    Harcèlement menaces en tout genre et injures au quotidien. Chantages en tout genre envers les enfants. Aliènation parentale .
    Me rabache tout les jours que je vais vendre la baraque , la voiture ,que je vais payer jusqu'à mon dernier centime.
    Cela fait froid dans le dos de voir que des personnes comme cela puissent exister.
    Elle veux a tout pris divorcer mais veux que je fasse toutes les démarches pour se placer en victime.
    Pouvez vous svp répondre à mon appel à l’aide , j’ai des amis et de la famille qui m’écoutent mais l’avis de gens compétant me serais plus utile.
    Merci

    Recevez mes salutations distinguées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je viens de lire votre témoignage et je ressens beaucoup d'empathie pour vous, je voulais vous souhaiter du courage et de vous dire de tenir bon.Tenez-nous au courant et prenez soin de vous...

      (Pardonnez mon français, je suis étrangère et je fais toujours des erreurs, après 14 ans ici!)

      Supprimer
  122. Bonjour, Je suis la fille d'une PN dont j'ai découvert l'existance "grâce" à une malheureuse relation que j'ai eu avec un homme PN. J'ai compris que ma mère était aussi PN et que mon pauvre père en souffre depuis des années...C'est exactement comme vous décrivez. Elle a bafoué son autorité pendant des années à nos yeux. Jusqu'au moment où il était riche et avait une bonne position ca allait, elle était la petite femme parfaite et du moment où il a perdu sa position sociale, c'est fini. Il n'est rien à ses yeux...Elle est radine et tout ce qui compte c'est l'argent! Après 40 ans de mariage elle veut se divorcer et cherche à lui soutirer tout, quitte à l laisser sans rien. J'ai voulu défendre mon père et elle s'est mis à mettre mon frère et ma soeur contre moi...Partez! C'est tout ce que je peux vous dire.

    RépondreSupprimer
  123. Mon père dis avoir été conscient qu'elle était malade, mais croyait Qu’elle allait guérir…Le problème c’est que avec le temps il est devenu son instrument. Elle fait ce qu’elle veut avec lui…Pour qu’elle soit gentille avec lui, il est prêt de trahir les autres. Moi je ne peux rien dire à mon père en secret, car je sais qu’il va lui dire…

    La seule chose que je peux vous dire c'est que si mon père était parti il y a 20 ans, il aura pu profiter encore de la vie, mais maintenant il est presque comme un légume psychologiquement.

    Elle va vous faire du chantage, elle va redevenir gentille si il le faut pour avoir ce qu'elle veut. Ne lui dites pas que vous savez qui elle est et partez de manière diplomate si possible...

    RépondreSupprimer
  124. Bonjour à tous,
    Je ressens enfin, à la lecture de ce blog , un immense soulagement car je me retrouve complètement dans le descriptif de ce peut être l'enfnace d'un enfant de PN.J'ai pleuré à la lecture de ce passage.
    Ceci est une lettre ouverte à toute ma famille que j'ai perdu de vue il y a bien longtemps, ainsi qu'à pas mal d'amis qui ont un jour perdu confiance en moi et en ce que je leur disais.
    Et si c'est arrivé, c'est que je suis fille de pervers narcissique, et soeur d'une enfant ayant subi les mêmes traumatismes et qui, à son tour, est hélas devenue PN.
    Pour ma part, je suis et fut depuis mon adolescence la révoltée contrariante qui a troublé l'ordre familial,et qu'on a un jour mise à la porte.
    Mon nom est Alexandra B..
    J'ai 41 ans, suis en couple non mariée car je ne peux m'imaginer autre que libre, et n'a jamais eu d'enfants, image de mon enfance je suppose, les enfants n'étant qu'une somme de responsabilité et d'inquiétudes, et rien d'autre, c'est la vision telle que je l'ai ressentit chez mes parents.Empreinte indélébile.
    Cela fait 5 ans que j'ai pris la fuite, évitant à tous de dire où on allait mon ami et moi.On déménageait la nuit, parce que mon père venait surveiller nos faits et gestes devant chez nous alors que nous ne nous parlions déjà plus.Idem en ce qui concerne ma soeur, dont j'ai déjoué un peu tardivement les manipulations à mon égard avec mon ami.Ma soeur à qui je disais souvent qu'elle était la seule personne en qui j'avais confiance...Un de plus qui devait "dégager", il fallait que je reste seule et en souffrance car plus manipulable.
    Nous avons donc dû quitter la ville, la région carrément, pour refaire notre vie ailleurs, loin de toute influence néfaste possible, mon père ne reculant devant rien pour nous nuire.
    Notable de par son métier, il a conservé des relations dans certains milieux et exerce son influence pour arriver à ses fins.Des personnes le connaissant depuis très longtemps sont venus me voir pour m'alerter sur sa personnalité, et mon ami m'a lui aussi ouvert enfin les yeux pas tout de suite et petit à petit, par peur de ma réaction.
    Quand je disais qui j'étais , les gens se refermaient, j'étais "la fille de".C'est vous dire s'il a fait beaucoup de mal autour de lui.Et ça me retombait dessus, les gens voulaient se venger sur moi.
    J'ai tenu un commerce durant un an que j'ai dû fermer, car je subissais son influence.Je n'étais pas encore consciente de tout ça, et je pensais que ma vie était continuellement une source d'échecs. Je n'arrive toujours pas à avoir confiance en moi, parce que je n'ai jamais réussi à me faire entendre, seul mon ami a deviné le piège et a sû avec courage affronter cela, le seul qui m'a fait confiance.
    Je ne vis pas, je survis et n'ai jamais été ambitieuse dans la vie, à cause de ces échecs, tant dans ma vie professionnelle, que sentimentale auparavant.
    Maintenant je suis sortie de l'impasse, et petit à petit je retrouve une motivation de me defendre comme jamais je n'ai eu.C'est plus facile de s'en prendre à soi-même, de penser qu'on est fou à lier, que de réaliser qu'il faut vite bouger de ce piège qui nous étouffe.

    RépondreSupprimer
  125. Ma soeur, dans mon dos, a fait en sorte que tout le monde me tourne le dos, me faisant passer pour violente, calculatrice et manipulatrice, ce qui fait que, venant de ma propre soeur, ce ne pouvait qu'être vrai.
    J'ai essayé de l'affronter une dernière fois il y a un an en faisant 400 km pour la voir et lui demander ce qu'elle me reproche, ça a duré 1/4 d'heure et pas plus d'explication, et dès que je montrais mon avis, elle menaçait de s'en aller, ce qu'elle a évidemment fait avant que je puisse dire un mot.Je l'ai bien observée pour me rendre compte qui elle était vraiment, elle se comportait et s'était habillée dans le même style que mon père, imper fermé jusqu'en haut, et sac mis en bandoulière serré contre elle, processive au plus haut point: la vraie héritière de son comportement et de son mal de vivre.Elle m'a accusée ouvertement de lui avoir "frappé la tête contre le mur à deux reprises",lorsque nous vivions ensemble durant 8 ans et ainsi me culpabiliser et de me faire sentir horriblement violente, à travers cette image d'une telle intensité , alors que tout ça est inventé.Mais tellement intense comme image qu'elle en deviendrait réelle.Je suis en révolte, oui, mais je ne suis pas quelqu'un d’agressif et de violent, ça non.Et pour finir, elle m'a dit que je n'étais plus sa soeur, "seulement sur les papiers".Ceci en rapport avec ma parenté pour remettre en doute celle-ci, puisque je les ai quittés pour de bon.Ainsi je ne ferai plus partie de la famille.
    Pendant cette période ou nous partagions le même appart mais pas la même vie,je m'occupais de faire le ménage, la cuisine, les courses, elle prétextant qu'elle avait autre chose à faire,car étudiante en anglais.J'avais toujours l'impression que je la dérangeais et quand je protestait pour qu'elle participe,elle donnait toujours des excuses pour ne pas avoir fait telle ou telle chose, j'étais le bourreau et elle, la victime.
    Comme je l'ai dit plus haut, elle manipulait mes amis pour qu'ils perdent confiance en moi, insinuant que j'étais autre que ce que je montrais.
    Moi qui suis d'un abord plutôt amical au contraire d'elle qui n'a de cesse de juger très durement les gens au tel point qu'à la première approche ils cessent de s’intéresser à elle, je devais la gêner et donc elle a fait petit à petit le ménage autour de moi.
    Idem quand je présentais quelqu'un à mon père, une fois fait, je pouvais être sûre qu'il y allait avoir une dispute voire une séparation hâtive ! Et à ce moment là, ils me disaient que de toute manière c'était un "c.." qui a essayé de profiter de moi, etc...Et que moi j'étais assez stupide pour ne rien voir.Et je suis restée célibataire jusqu'à 33 ans.
    Trop de choses à raconter, il y a aussi la famille, que mon père a éloigné dès que possible, la solitude autour de ma mère qui ne pouvait fréquenter personne,
    qui n'avait pas le droit en somme de quitter sa cuisine ni son rôle de bonniche , et qui était déjà "morte"... Elle a d'abord baissé les bras devant la vie, est tombée gravement malade et ceci pendant 7 ans, est morte seule à l'hopital éloignée de tous, alors que j'avais été mise à la porte quelques mois auparavant, ma soeur étant aussi étudiante à l'étranger. Il ne nous a même pas prévenu de son état, et pour cause, elle se serait certainement confiée.
    Ce dont je me souviens de ces dernières années de la vie de ma mère, c'est mon père la visitant à l'hopital,elle allitée et lui très fringuant, cravaté, parfumé et tiré à quatre épingles :on aurait dit qu'il partait à la chasse...
    C'est un cauchemar , et j'attends qu'il se termine.
    La seule solution,en attendant, la fuite !!
    j'espère que mon récit apportera une pierre à l'édifice, "pour en finir avec les pervers narcissiques " défendons-nous grâce à nos témoignages!

    RépondreSupprimer
  126. Ce forum permet d'exorciser nos mal être, nos angoisses, nos souffrances. C'est difficile de mettre des mots sur ce que l'on ressent, de prendre du recul. Et grâce à ce site, on peut parler librement, anonymement, sans être jugé, et en ce qui me concerne, cela m'a beaucoup aidée à comprendre ce qui m'étais arrivée, et cela m'a aidé à prendre un certain recul qui était nécessaire pour pouvoir me reconstruire. Alors j'espère que ce site continuera d'exister pour aider toutes les personnes se sentant seules face à ce problème. Merci

    RépondreSupprimer
  127. Chere Alexandra, J'ai lui attentivement votre récit. On dirait ma famille avec la seule différence c'est qu'il s'agit de ma mère et mon frère PN...Mon père est un légume qui ne peut prendre aucune décision sans elle...J'ai coupé les pont avec eux depuis un an maintenat grâce à une relation qui j'ai vécu avec un homme pn qui m'a ouvert les yeux...J'ai découvert tous ce que je ne comprennais pas depuis mon enfance et qui me pourrissait la vie...: les manipulations, la culpabilisation, leur emprise, se victimiser, etc Oh que c'était dure de se réveiller un jour et de savoir qu'ils existent ces gens là...Surtout dans la famille...J'ai pris la décision de ne plus jamais être en relation avec eux...Définitivement!!! Je n'ai plus de famille et c'est bcp mieux ainsi !!!

    RépondreSupprimer
  128. Je suis mariée avec un PN qui n'a presque plus d'emprise sur moi, ce qui me fait souffrir c'est qu'il prend mes deux enfants souffrant d'une maladie rare en otage. Avant, c'était moi qui m'en occupais, les ordonnances, les rendez vous au médecin, etc... je voulais déménager et partir, j'ai fait des pieds et des mains pour déménager, il a été muté et j'ai cru que ça allait arranger notre relation et allions repartir du bon pied. Je voyais bien qu'il avait des comportements anormaux et enquêtais depuis 4 ans pour percer à jour sa personnalité dont je n'arrivais pas à comprendre. Tantôt il me parlait puis d'un coup plus moyen de lui tirer un mot de la bouche. On devait faire quelque chose, et puis plus aucune nouvelle. C'était toujours comme ça. je ne disais rien et prenais mon mal en patience. Je disais que nous avons déménagé et là l'enfer a commencé. Il a commencé à vouloir m'enfermer chez nous pour m'occuper exclusivement des enfants, a voulu me prendre les clés de ma maison (qui est à moi) mais pensait être la sienne du fait qu'il y avait vécu, voulu prendre les clés de ma voiture pour m'empêcher d'aller me promener avec les enfants (car pour lui il était intolérable que nous puissions nous amuser, alors qu'il travaillait). Travailler est un grand mot puisqu'il fait 15 heures par semaine. iL voulait tout gérer, tout contrôler que tout passe par lui, il surveille le téléphone, les ordinateurs, etc... met des caméras dans la maison, enregistre les conversations, (la gestapo), sous promesse d'un DVD, il demandait à mon fils ou ma fille de surveiller leur grand frère et moi même. Passait ses nuits, à fouiller dans ma voiture, mon sac à main, mes affaires, à me prendre mes papiers, photocopier ma carte bleue, m'a pris les ordonnances des enfants, n'a plus voulu que je m'occupe ni des rendez vous médicaux, ni d'aller chercher les médicaments, juste du ménage et de leur instruction scolaire débarque à tout moment à la maison pour me surprendre , m'a pris les clés de la maison, passe la majeure partie de son temps sur le lit avec son ordinateur dans la chambre en gardant les enfants avec lui un sur la télé l'autre sur un autre ordinateur tandis que je suis seule en bas en train de faire à manger ou le ménage. Du fait, que je me suis rebellée et n'ais pas accepté qu'il me séquestre en en parlant avec un médecin et un psychiatre, il prend les enfants en otage qu'il modèle comme lui en profitant de leur maladie qui les rend très immature. J'ai envoyé mon fils chez un copain et il m'encourage à venir le rejoindre. Depuis septembre 2012, il me fait vivre un véritable enfer où je n'ai droit à moins encore que ce que j'avais parce que je possèdais, lorsqu'il est arrivé chez moi, il s'est octroyé tout ce qui était à moi mais d'une façon tellement d'un homme qui sur qui vous pouvez compter sur qui vous pouvez vous appuyer, que je l'ai laissé faire. Depuis que nous avons déménagé, nous sommes ses choses, et n'avons rien à dire. d'autant plus que nous ne savons pas où il va en dehors de ses cours, je n'ai trouvé aucune trace de maîtresse ni dans son portable ni dans son ordinateur. je pourai en raconter des choses durant des heures tellement ces êtres savent approcher et harponner leur victime, mais aussi leur mentir, les faire souffrir et les manipuler sans qu'on puisse leur faire mal. Le seul moyen de les atteindre est de les destabiliser en ne leur offrant aucune prise, en leur renvoyant une image lisse sans émotion, ce qui va les destabiliser pas pour longtemps car ils ont la faculté de vite se remettre et de contrattaquer pour nous faire payer le fait qu'il n'ont pas obtenu leur du.

    RépondreSupprimer
  129. Il a déjà prévu cet été de partir chez un ancien copain, qu'il n'a pas revu depuis bien 15 ans, il doit avoir quelque chose derrière la tête le connaissant. On apprend tout d'un coup qu'il doit faire ça ou ça alors qu'on n'est pas prévenu, qu'il doit aller là, ou bien il nous dit quelque chose de laconique et on n'arrive pas à obtenir de réponse plus précise (son but est d'angoisser), on ne sait jamais avec lui où on va, ce qu'on fait, tout ce que je sait c'est qu'il est incapable de tenir ses promesses, que la société qu'il avait ouverte n'a jamais rien donné, qu'il saute de travail en travail sans être capable de développer quoi que ce soit, alors qu'il m'a fait rêver et s'en est servi comme d'une carotte pour me faire avancer. Encore aussi aberrant,un jour il a décidé de prendre le sèche linge dans la cuisine et de le mettre dans la cave... en plein hiver, je devais prendre mon linge dans une cuvette et le porter dans la cave dans le froid. Puis la machine à laver est tombée en panne, il m'a obligé à laver le linge pour personnes d'aller le porter dans la cave pour le sècher. et par dessus le marché lorsque je lui ai demandé de racheter une machine à laver, mon fils l'a entendu dire que c'était un caprice que je veuille une machine à laver. j'appelle ça de la méchanceté. En parlant de méchanceté, il m'a ramené sa mère à la maison voici 2 mois, une calamité, j'avais 2 pervers chez moi la mère et le fils, j'étais gâtée deux pervers qui se soutenaient mutuellement, surveillaient tout, voulaient tout contrôler, jusqu'à ce qu'elle me mette à la porte argumentant que j'avais fait assez de conneries comme ça, occasion que j'ai saisi avec joie. Lorsque je me suis présentée à la gendarmerie, pour en faire la déclaration, le maréchal des logis a convoqué mon mari pour lui demander quelques explications, .. je peux vous garantir qu'on l'a attendu un bout de temps et qu'il a fallu qu'il le rappelle plusieurs fois pour qu'il vienne, Mon mari a nié que sa mère m'avait mise à la porte, je puis vous garantir que les pervers se soutiennent et ont la même rage destructrice

    RépondreSupprimer
  130. Je ne sais pas comment faire pour sauver mes deux enfants atteints d'une maladie rare, car il les tient en otage pour la bonne et simple raison, qu'il se sert d'eux et de l'association que j'ai ouverte (alors qu'il signe les documents en indiquant président fondateur) pour se valoriser et se faire briller le nombril. C'est la seule raison parce que lorsqu'il n'en aura plus besoin il les jetera dans un centre mais n'oubliera pas d'encaisser les allocations handicapés.pour l'instant, il les embobine, et ma fille de 11 ans, qui se montre calme la journée devient en présence de son père une véritable peste avec tout le monde et plus principalement avec son petit frère qui ne parle pas, sans que son père ne lève le petit doigt pour lui interdire ses actes de maltraitance sur lui. Ce soir, nous sommes allés en courses, quel spectacle pour les gens mon mari qui jetait les packs de lait dans la voiture les uns sur les autres, ces packs tombaient sur mon fils, ma fille qui a pris une crise de rage parce que son frère avait eu des gourdes de compote, et ne supportait pas que je ne lui en ais pas acheté. Elle a sauté comme une folle sur son frère, le griffant, hurlant, tandis que mon mari empilait tellement les packs de lait qu'ils ont fini par tomber sur mon fils qui est sorti en pleurant de la voiture. je suis sortie pour rectifier la situation et je me suis fait engueuler par mon mari énervé et hystérique qu'il fallait que je monte et qu'il allait monter. Il a fait en sorte que mes enfants ne veuillent plus monter en voiture avec moi parce que comme il leur a dit, j'allais les enlever (?????).Je me pose la question ce que je suis pour mon mari : une voisine, la femme de ménage ????? parce que je me suis rendue compte qu'il prenait sa mère pour sa femme (il a plus d'intimité et de complicité avec elle qu'avec moi) et avec moi il n'a pas la complicité qu'un mari doit avoir avec sa femme, au contraire il est raide comme s'il s'adressait à une employée. je me demande comment je suis tombée dans ce guet apens.

    RépondreSupprimer
  131. Je ne sais que penser de ma situation. Suis je avec un PN ou non ?
    Je suis mariée à cet homme depuis 23 ans et j'ai 2 enfants dont un gravement malade. Il a toujours été un homme à femmes. M'a trompé de nombreuses fois , je le sais parce qu 'il me l'a avoué avec une certaine fierté. Et il se justifie en disant que c'est de ma faute puisque je ne lui apportait pas ce qu 'il désirait. De plus il m'a toujours laissée seule à élever les enfants critiquant souvent mes décisions dans leur éducation. Depuis trois ans il entretient une liaison avec une femme. Ils en étaient à parler mariage. J'ai tout découvert il y a plus d'un an pourtant au jour d'aujourd'hui ils poursuivent leur relation et il ne comprend pas que je ne l'aime pas assez pour fermer les yeux. Il ne veut plus me quitter et me pousse à avoir des amants pour que je sois à "égalité" avec lui et aussi parce que cette idée l'excite au plus haut point. Il désire également que nous fréquentions les clubs libertins. Il me jure qu'ils ne sont plus qu'amis mais je sais au fond de moi que c'est faux car il profite chaque fois que je suis absente pour la retrouver sans compter les SMS et Facebook. Ils se parlent même devant moi. Elle est folle de lui. Et lui crie son amour, lui promet des folies sexuelles, elle fait tout ce qu'il lui ordonne de faire, elle est sous son emprise et il adore me raconter cela juste pour me prouver qu'elle au moins est prête à tout pour lui.
    Conclusion : je deviens folle. Je passe par des phases de déprime très forte, la jalousie me mine et me détruis et j'ai conscience que tout cela n'est qu'un jeu pour lui.
    Je devrais le quitter mais je m'en sens incapable. Tout comme vivre avec lui est un calvaire psychologique au quotidien. Parfois il est adorable, puis je découvre qu'il continue son manège avec elle...
    je ne sors pas de ça et je me sens très seule face à eux qui sont si complices.
    Merci de vos réponses

    RépondreSupprimer
  132. Bonjour a tous,
    J'ai lu vos commentaires qui me font beaucoup de bien et me soutiennent...
    Sans entrer dans les détais de ma relation avec un PN, je me pose une question. Il me reprochait de ne pas me laisser aller avec lui, d'être un peu trop introvertie voire effacée (histoire de me rabaisser) et j'avais effectivement du mal à être moi-même ne me sentant pas en totale confiance, sentant un malaise...
    Avez-vous, vous aussi, eu du mal à être entièrement vous-même ?
    Merci de vos réponses.

    RépondreSupprimer
  133. Bonjour,
    Pour moi, c'est fini.
    10 ans de mariage avec un toubib. Et un jour je suis tombée ds une librairie sur un livre décrivant les différant point qui caractérise le PN : et là j'ai eu le choc de ma vie, c'était un copier-coller du cerveau de mon époux ! Comment c'était possible… j'ai pris le livre pensant encore une fois qu'il y avait des solutions… non, fuir.
    5 ans que j'ai divorcé
    5 ans éloignés pour tenter de me reconstruire
    Mes 2 enfants ont maintenant 11 et 13 ans.
    Je serre les dents.
    Il a tout pris, mon travail, mon lieu de vie, mes amies, il a réussi à manipuler 2 de mes frères qui me prennent pour une "bargeot", ma maison que j'avais acquis avant mon mariage, et les livrets A de mes enfants que j'avais ouvert à leur naissance, réussi à effacer les données bancaires de ces livrets, et même de mon compte courant.
    C'est un homme influant, riche…. Avec multiples responsabilités et "chefferies"…
    Je serre les dents pour mes enfants.
    Voilà, qu'elle soit assez fortes pour affronter la vie. Jusqu'à qu'elles soient majeures je DOIS tenir !

    RépondreSupprimer
  134. okoforspellcaster22@gmail.com

    RépondreSupprimer
  135. Comment j'ai été aidé par ce grand homme appelé Dr Samura

    Je veux partager mon témoignage à vous tous qui je te crois peut toujours essayer de votre mieux pour donner un témoignage comme celui-ci si j'étais marié à halen Sergey au premier sera à la fois aimer les uns les autres, mais peu de temps, il a commencé un nouveau comportement que je ne peux même pas expliquer une quelconque alors je le garde pour moi-même sautillait un jour, il va changer pour de bon aucune façon il n'a pas changé de façon j'étais dans la douleur tous les jours ne pas pas quoi faire sur jusqu'au jour où un de mes amis est venu me voir dans mon bureau, elle a rencontré moi pleurer alors qu'elle me demandait ce qui se passe, j'essaie d'être cam, mais je ne pouvais pas, alors je s'ouvrir à elle de me dire qu'il ya un moyen de sortir que je vais faire avant il m'a laissé avec mes enfants i rechercher et ne sachant pas quoi faire alors je lui demande de me le dire. peu de temps, elle s'ouvre à moi et dire qu'il est un homme appelé SAMURA il est un homme d'esprit, il peut le faire avec trois jours, puis je regarde un dit ok je vais essayer de mon mieux pour communiquer avec lui quatre jours plus tard, mon mari n'est pas venu la maison j'ai appelé son commutateur téléphonique hors tension, puis je fais de mon possible meilleur que je n'ai pas entendu de lui alors j'ai commencé à chercher un moyen pour une aide afin que je me souviens de mon ami m'a dit sur ​​un homme appelle SAMURA je cours vite à mon ami pour lui demander si elle encore contact samura puis elle me l'a donné Voilà comment je suis entré en contact avec ce grand homme d'esprit il l'a fait pour moi, donc rapide, donc maintenant je peux maintenant contrôler mon mari en toute chose même je peux lui dire que je n'ai pas le vouloir l'extérieur aujourd'hui, il ne sera pas. Maintenant, j'ai une famille heureuse si par courriel SAMURATELLERSPELL100@YAHOO.COM ou +2348103508204 il le fera pour vous comme il l'a fait pour moi.

    halen Sergey

    RépondreSupprimer
  136. Cela est certainement un choc et un véritable Testimony..I visité un forum ici sur l'Internet le 25 Avril 2015, et je vis une merveilleuse témoignage de ce lanceur de sorts puissants et de grande appelé DR Kamuzi sur le forum..I jamais cru il, parce que je jamais entendu parler ni rien appris sur la magie avant .. Pas une âme aurait pu me influencer sur les sorts magiques, pas tant que DR Kamuzi a fait pour moi et restauré mon mariage de 8 ans en arrière pour moi et apporté mon conjoint de nouveau à moi dans les mêmes 24 heures juste que je lis sur le internet..i était vraiment étonné et choqué quand ma femme se mit à genoux priant pour le pardon et pour moi de l'accepter en arrière .. Je suis vraiment à court d'expressions, et je ne 't savent beaucoup à exprimer ma sincère gratitude à vous DR Kamuzi vous êtes un Dieu envoyé pour moi et toute ma famille .. et maintenant je suis une femme joyeuse nouveau .. voici son site: Email (doctorevanskamuzi@gmail.com)

    RépondreSupprimer
  137. Je me suis mariée à mon mari depuis 10 ans et je ne savais pas que je vivais une fausse vie avec lui. Toutes ces fois, il a eu une autre vie en Amérique. Il avait une maîtresse et un garçon de sept ans. Je ne sais pas si je suis fou ou aveugle dans l'amour de savoir à ce sujet ou même soupçonner qu'il avait une maîtresse. Je me suis demandé plusieurs fois ce genre d'homme est ce genre chose à la femme qu'il prétend aimer. Je ne l'avais jamais connu si sa maîtresse avait pas voyagé en France pour le monde de savoir à leur sujet. Peut-être qu'elle a eu assez d'être sa maîtresse et était fatigué de vivre dans l'obscurité ou peut-être était leur plan tout au long de prendre ma place. Je suis en colère contre tout le monde, mon mari, sa maîtresse, mes amis et même ma mère i était émotionnellement bas durant cette période. Depuis dix ans que je suis folle de lui. Je voulais lui demander de me choisir ou est d'être sa maîtresse, mais cela aurait été un gaspillage total de temps car il doit choisir dès le début. Tout est arrivé si tout a souligné le fait qu'il voulait la France et il la voulait dans notre maison. Je essayé d'oublier que je l'ai épousé jamais d'avancer et de juste attendre les papiers du divorce, mais je ne pouvais pas le faire. Je savais qu'il était mauvais, mais je ne pouvais toujours pas cesser de l'aimer comme je l'ai toujours voulu être le seul à faire l'amour jusqu'à je me suis battu pour. Je trouvai un lanceur sur Internet qui m'a aidé avec un charme d'amour pour mon mari et il a travaillé très bien pour moi aussi. Quand je l'ai contacté et lui ai dit ce que je voulais, il a donné une liste de matériel qui a été nécessaire pour le sort de l'amour, mais je lui ai donné de l'argent pour qu'il puisse me aider à obtenir les matériaux parce que je ne sais pas où les trouver. Juste après sept jours, il m'a envoyé le long des instructions d'emballage secondaires sur la façon de faire le charme efficace que je fis ce qu'il a demandé. Bien que l'effet était quand il a fallu une semaine que le lanceur a dit avant d'avoir vu le résultat de mari. Je suis revenu, il a été comme je l'ai jamais vu, il avait raison, il me demande de le ramener en disant que je l'aime et je veux passer cette vie avec tout ce que je pouvais faire était de pleurer, car il demander pardon après tout ce qu'il a fait pour moi, mais je devais pardonner parce qu'il était ce que je voulais, juste pour être avec lui et ce fut tout. Je raconte mon histoire parce que je veux que les gens qui sont confrontés à ce genre de problème de voir que il ya une solution. Il suffit de contacter le lanceur qui m'a aidé était son nom Metodo Acamu avec le courrier électronique est metodoacamufortressx @ (yahoo). com. Attention: utiliser cet email dans le format de courrier régulier.

    RépondreSupprimer
  138. GREAT Okpa !!! Vous l'avez fait à nouveau, vous me l'avez montré vos pouvoirs que je l'ai entendu de différentes personnes, mais maintenant vous parle de l'expérience, le Dr Okpa vous êtes le plus grand lanceur de sorts que je croyais qui est existant parce que tu as ramené mon amant qui m'a laissé depuis 2013 dans les 24 heures, Monsieur, vous êtes les plus grands, merci pour votre excellent travail dans ma vie, et je vais vivre pour vous souvenir parce que vous mettez un sourire sur mon visage en faisant mon rêve de venir au passé, je vous remercie une fois nouveau monsieur. Mes amis là-bas qui ont besoin d'aide, je vais vous conseiller contacter dr Okpa de l'aide parce qu'il est un grand homme qui Immortel, voici l'email dr Okpa: okpatempleofsolution@gmail.com ou numéro +27610689830 cellulaire

    Jack Bones de United State Of America

    RépondreSupprimer
  139. Mon nom est DR KAKUTA et je vous souhaite la bienvenue à kakutaspellz, un temple de la solution pour toutes sortes de problèmes. Ce que je fais ici est 100% garanti et quel que soit le problème, mon sort doit travailler pour la puissance derrière elle est très puissant Et sécurisé, aucun mal et très facile. Une fois que je lance un sort pour vous, vous obtiendrez le résultat immédiatement après que le sort a été jeté, et vos problèmes seront résolus comme vous le désirez jamais dans votre coeur. Vous avez fait le bon choix pour venir à mon temple, parce que je suis le seul remède à vos problèmes.
     
    Nous jetons toutes sortes de sorts, et de résoudre vos problèmes sans effet secondaire. Nos sorts sont authentiques. Il est très rapide dans l'action, et il dure éternellement.

    Contactez-le par e-mail kakutaspellz@gmail.com ou appelez le +2348168199202

    Http://kakutaspellz.wixsite.com/kakutatemple


    1. Obtenez votre argent d'escroquerie
    2. Ramener l'amant perdu, même si perdu depuis longtemps
    3. Supprimez les mauvais sorts des maisons, des affaires et de l'attraction des clients, etc.
    4. Obtenir la promotion que vous avez désiré depuis longtemps au travail ou dans votre carrière.
    5. Lisez tous vos problèmes avant même de les lui mentionner
    6. Retirez la tache noire qui conserve en prenant votre argent loin
    7. Découvrez pourquoi vous ne progressez pas dans la vie et la solution
    8. Éliminer dans les combats familiaux
    9. S'assurer d'excellentes notes scolaires même pour les enfants ayant un handicap mental
    10. Arrêtez votre mariage ou votre relation de se briser
    11. Je détruis et peux renvoyer le Nicolas si demandé
    12. Nous guérissons la stérilité chez les femmes et les perturbations menstruelles
    13. Obtenir le mariage à l'amant de votre choix
    14. Assurez-vous de gagner les affaires troublantes

    15.Cure pour toute la maladie dont vous souffrez comme le VIH / SIDA, CAUSER, DIABETES, HERPES VIRUS, SHINGLE e.t.c

    VOS PROBLÈMES SONT RÉSOLUS AUJOURD'HUI DANS MON TEMPLE

    J'ai besoin que vous soyez pleinement conscient que mes pouvoirs sont purs et forts, avec mon sort vous aurez ce que vous désirez. Parce que mes sorts sont sûrs et 100% garantis. Donc vous n'avez rien à perdre. Et je veux que vous mettez tous les doutes loin de votre esprit, afin que je puisse être vraiment concentré à ce sujet. Je suis un Seigneur des esprits ancestral, Les problèmes ne sont jamais trop difficiles à résoudre. J'ai aidé des gens de toutes les parties du monde. Je vous dis cela afin que vous ne soyez pas sceptique au sujet de mon travail de sortilège.

    Contactez-le par e-mail kakutaspellz@gmail.com ou appelez le +2348168199202

    Http://kakutaspellz.wixsite.com/kakutatemple

    RépondreSupprimer

Merci de rester dans le contexte du blog.